La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

De quoi mourons-nous en France et en Haute-Normandie ?

Par      • 2 Nov, 2013 • Catégorie(s): Haute-Normandie  Haute-Normandie    

En ce jour très spécial, il serait temps de s’intéresser à nos morts.

Depuis 1968, le Centre d’Épidémiologie sur les causes médicales de Décès (CépiDc) tient à jour la base de données de tous les morts de France, avec leurs causes de décès « précises ».

Les morts en France

Les deux causes principales de mortalité en France sont les cancers et les maladies cardiovasculaires.

Morts en France

En Haute-Normandie, en 2010 !

Alors que la proportion hommes – femmes à la naissance est de 1.05 selon les chiffres de l’INSEE en France au 1er janvier 2013, la surmortalité masculine tend à s’estomper avec un ratio de 1.065 en Haute-Normandie. Elle était de 1.16 en 1979. Et si les hommes sont moins touchés par la mortalité liée aux problèmes cardiovasculaires (23% chez les hommes contre 28% chez les femmes), ils sont en revanche plus impactés par le cancer (34.8% pour les hommes et 26.4% pour les femmes).

Les suicides représentent 2.6% du total des décès en Haute-Normandie, alors que le taux n’est que de 1.9% au niveau national.

Source : Effectifs des décès en Haute-Normandie pour l’année 2010

 

Voie Militante Voie Militante

Tags :

4 Réponses »

  1. @ denis :
    Et les suicides ?……..mort ultra violente de jeunes en désespérance ou autre ??

  2. @Yvon

    J’ai ajouté les données de Haute-Normandie et, franchement, en matière de suicide, c’est franchement pas terrible ! Mais, quand on fume, quand on boit ou quand on mange de trop, c’est aussi du suicide par anticipation, non ? A y regarder de plus près, ne serions-nous pas tous un peu suicidaire ?

    Pour autant, comme le disait mon oncle André à mon père quelques jours avant qu’il ne décède : « Tu sais, Robert, on a bien eu raison d’en profiter ». Il est décédé à 70 ans. C’est un peu jeune, non ?

  3. @denis:
    j’ai toujours entendu dire que la haute-normandie et en particulier le plateau du NEUBOURG avaient un taux de suicide élevé.mais bon pour ce qui est des « on dit que » à BRIONNE, à prendre avec précaution, avec des pincettes…..

  4. 10 000 morts en France et plus de 200 000 tentatives par an.
    Les 45-54 ans sont les plus touchés par le suicide, avec plus de 22 % des suicides, suivis par les 35-44 ans (près de 17 % des suicides) et les 55-64 ans (près de 17 % des suicides).
    28 % des suicides ont concerné des personnes âgées de plus de 65 ans.
    1/4 des actifs a pensé au suicide.
    Tous ces chiffres, ce sont des chiffres bruts et des statistiques.

    Comment expliquer les raisons de ces suicides, dont une bonne part dus à des raisons professionnelles et au contexte de crise ? Est-ce la peur de perdre son emploi et son niveau de vie, ou une pression due à une politique de dépréciation des employés, un management parfois très violent, ou bien simplement une « loi » du marché de l’offre et de la demande qui pousse à réguler l’un ou l’autre selon les politiques de sécurisation ou de précarisation de l’emploi .

    En tous cas, pour braver la peur de la mort, il faut avoir sacrément peur de quelque chose de pire.

Laisser une Réponse

*