La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Voie Militante : un blog controversé ?

Par      • 31 Jan, 2009 • Catégorie(s): Brionne  Brionne    

J’ai reçu, mardi, un coup de fil de Véronique Couvret, journaliste à l’Eveil, en préparation de son article publié dans l’Eveil Normand en ce mercredi 28 janvier 2009 sur le nouveau bureau de la section du Parti Socialiste à la suite de ma démission du 11 décembre 2008.

Lors de cet entretien, Véronique Couvret s’étonnait que le site soit trouvé en premier à partir des moteurs de recherche sur la combinaison de mots clés : « blog ps brionne« . Nous sommes face à un phénomène d’hystérésis non contrôlable du fait de la nature de l’indexation et des bribes de référencement effectuées.

Un peu de technique !

Lors de nos migrations successives, j’ai utilisé toutes les possibilités techniques à ma disposition pour rediriger le flux des noms de domaines successifs vers le nouveau nom de domaine afin de ne pas perdre nos lecteurs. Sur Free, j’ai utilisé l’erreur 404. Pour parti-socialiste.net revendu sur eBay, j’ai mis en oeuvre les redirections Dns, 301 et les possibilités que me fournissait l’hébergeur Ovh. Le nouveau propriétaire du nom de domaine parti-socialiste.net n’a pas encore effectué les redirections. Ce domaine ne m’appartient plus.

Pour le professionnel du référencement que je suis, je n’ai jamais mis mes compétences au service de mes idées. J’ai fait le strict minimum, en tant que responsable politique du Parti Socialiste, pour ne pas chercher à être vu et à « briller » dans la constellation Internet plus que de raison. Autrement dit, je n’ai jamais instrumentalisé tout l’arsenal technique à ma disposition pour inonder le Web de la production du blog Voie Militante. Ayant quitté le Parti Socialiste, les choses ont commencé à changer de nature. Depuis un mois, nous sommes sortis du bac à sable dans lequel nous enfermait notre appartenance assumée et revendiquée au Parti Socialiste.

Malgré mon éducation catholique, ma propension à tendre la joue a atteint ses limites. Beaucoup parmi ceux qui continuent à croire que « pour vivre heureux, il faudrait vivre cacher » n’ont toujours pas compris la nature de l’innovation que constitue Internet !!! Dire que les blogs sont inutiles à l’heure où les ministères cherchent à analyser leur contenu pour comprendre l’opinion relève au mieux de la mauvaise foi ou du déni de réalité. La virtualité est devenue un élément de notre réalité.

Controversé ?

Comment vous construire une mauvaise réputation ?

Comment vous construire une mauvaise réputation ?

L’origine de la « controverse » semble émaner d’un document que le Maire de Brionne, Gérard Grimault, aurait poussé vers la presse, Véronique Couvret et les membres de la section du Parti Socialiste à la suite du commentaire de David Farcy sur ce blog. Homme politique habile, le premier magistrat du chef lieu de canton de Brionne sait mieux que quiconque déclencher l’amorce d’un début de syndrome de Stockholm auprès de gens qui, spontanément, ne seraient pas enclin à lui porter de la sympathie. Vous vous doutez qu’il y a bien peu de chance pour qu’une telle mésaventure puisse m’arriver.

J’avoue avoir été surpris de la tonalité de l’article de Véronique Couvret. Le nombre de visiteurs sur Voie Militante et mon site professionnel est de 15546 visites la semaine, soit 7377 visites pour Voie Militante. C’est loin d’être négligeable même s’il y aurait beaucoup à dire quant au nombre de personnes qui s’y attardent véritablement, sans compter les automates qui indexent nos sites. Pour rappel, la diffusion de l’Eveil Normand se fait sur un rythme de 11023 exemplaires distribués la semaine (source : Ojd / 2007-2008), soit plus de 40000 lecteurs. A l’heure où le New York Times se pose la question du maintien de son édition papier, je me permettrai de conseiller à l’actionnaire de l’Eveil Normand, Publihebdos, de réfléchir à son modèle économique pour les années qui viennent. D’accord, l’Eveil Normand n’est pas le New York Times. D’accord, la presse locale répond à une tout autre logique. Pour combien de temps encore à l’heure où le taux d’équipement Internet est à 60% ?

Que la controverse naisse de l’esprit de Gérard Grimault là où il n’y en a pas, à vrai dire, je m’en fiche comme d’une guigne ! Avec ce blog, j’ai aujourd’hui de quoi rétablir quelques éléments de vérité. C’est fait.

La relation de la blogosphère à la presse locale

Mais en filigrane, se pose la question – plus importante à mes yeux – quant à la nature du lien entre les blogs qui poussent des informations locales comme Voie Militante et la presse régionale. Sommes-nous concurrents ou complémentaires ? J’ai bien compris que les rédacteurs de l’Eveil Normand et Véronique Couvret consultaient régulièrement Voie Militante. Comment pourrait-il en être autrement ? Je suis, pour ma part, abonné aux journaux locaux et à l’Eveil Normand. Comment pourrait-il en être différemment ?

La force de la presse locale ne doit pas amener à instrumentaliser la parole des uns contre celle des autres. Qui a dit, au juste, qu’il y avait controverse ? A quoi servent ces polémiques inutiles et artificielles ?

Crédit photos : Cinémotions, Bad Reputation

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

2 Réponses »

  1. Désolé d’être à l’origine de propos qui ont entrainé cette « controverse » faisant couler tant d’encre.

    La semaine précédent les élections municipales de Brionne (mars 2008), il n’y a pas eu de communiqué des candidats dans la presse, comme la loi l’exige.
    Pourtant, un article de l’Eveil normand évoquait l’arrivée des cadres de Tramico dont le siège social devait s’implanter à Brionne, ce dont se félicitait publiquement le maire de Brionne. Je ne crois pas qu’il s’agisse de l’actualité du groupe Tramico en ce moment…
    J’avais écrit, dans le blog que j’animais alors, que V. Couvret avait fait preuve de partialité. La réplique avait été immédiate, elle avait publié la semaine d’après les propos malheureux d’un Pierre Godet (DVG) complètement « déboussolé ».
    Après une année sans le moindre contact avec cette journaliste, un ami m’informe qu’elle publie un article où une photo légendée indique que l’opposition est inexistante à Brionne et que seule Mme Desmarais (DVD) est venue assister aux vœux du maire communiste de la ville. Ceci est faux et plusieurs personnes contactent Mme Couvret pour le lui signaler (elle corrige). Je lui envoie un courriel pour lui dire qu’elle aurait pu vérifier ses propos, et que moi-même, président d’une association Brionnaise n’ai reçu aucune invitation pour la formulation de ces vœux…Difficile pour les opposants d’être présents à des endroits où ils ne sont pas conviés.
    Bref, je lui ressers mon argument de la partialité et bien entendu, la réaction est à nouveau immédiate…V. Couvret me répond par courriel :
    « Enfin, vous dites vous considérer comme étant un opposant à GG. Très bien. De là à le traiter de « poisson pas frais »… C’est une insulte gratuite et ça n’élève pas le débat »
    (merci du conseil, mais publier ces mêmes propos dans votre journal, est-ce le moyen d’élever le débat ?).
    Et puis d’abord quel débat ? Quand ais-je insulté G.G. de « poisson pas frais » ? A ce niveau là ce n’est plus de la déformation… (Elle se reprend dans son article après que je l’ai averti par courriel).
    Cependant, mes propos ont été cités partiellement (et donc partialement) et ôtés de leur contexte. J’ai demandé à publier un droit de réponse.

    La qualité des poissons d’ordralfabetix suscite donc toujours les passions et cela débouche toujours sur de célèbres pugilats (je rappelle qu’il s’agit d’une BD humoristique).

    Si j’ai insulté G. Grimault avec cette phrase, alors que la justice me condamne, qu’on me laisse faire mes trente années de goulag, et qu’on publie la liste officielle des termes autorisés pour qualifier la fraîcheur du candidat communiste.

    Comme toi Denis, « je m’en fiche comme d’une guigne ! Avec ce blog, j’ai aujourd’hui de quoi rétablir quelques éléments de vérité. C’est fait ».
    A bien y penser, j’ai le sentiment que la campagne des municipales de 2014 débute rudement tôt…

  2. En tout cas, une chose est sûre. En 2014, le poids d’Internet sera très différent.

    Je pense, en effet, qu’il y a eu bel et bien une forme de partialité. Je n’avais pas eu cette sensation lors des cantonales, me concernant. Je l’ai perçue aussi lors de la réalisation des almanachs publiés par le groupe Publihebdos dans ses journaux régionaux.

    La relation entre le pouvoir médiatique et le pouvoir politique va changer dans la mesure où les outils de communication sont désormais à la portée du plus grand nombre.

    NB Tu étais le seul à pouvoir battre Grimault en 2008 à Brionne.