La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Un maire inhumain ?

Par      • 27 Mar, 2014 • Catégorie(s): Brionne  Brionne    

Une rue de la médisance ?J’ai lu la saillie de François à l’encontre d’Alain Huché dans le Courrier de l’Eure. Je peux comprendre la déception qui est la sienne à tout avoir perdu comme me le confiait récemment une personne du village. Dans l’interview du Courrier, il parle d’un maire « inhumain ». La juxtaposition de ces deux mots pourrait faire croire à un oxymore. Comment un homme qui fut maire deux fois, président du Sivos EPBM trois fois pourrait-il être « inhumain » ? Cela n’a évidemment strictement aucun sens.

La petite histoire

Nous avions fait la jonction début janvier François et moi dans une liste unique. J’avais déclaré aux sortants ma candidature fin décembre et lui début janvier. Lors d’une réunion des conseillers sortants et compte tenu de l’amitié qui fut la nôtre jadis, j’étais le seul à pouvoir lui dire tout haut ce que pensaient une grande majorité d’électeurs de notre village. Il en a sans doute été profondément affecté. Je peux le comprendre. J’ai sans doute été maladroit.  Je voulais être honnête pour lui éviter un échouage en eaux profondes. Je n’aurai pas su le lui éviter. Les conseillers sortants, à la majorité, m’avaient alors désigné tête de liste. J’avais dit à François qu’il avait toute légitimité pour se présenter comme maire une fois l’élection terminée, face aux 11 conseillers. Il était difficile de présenter deux têtes de liste aux habitants. Je ne pouvais pas faire mieux !!! Dans un premier temps, il est resté. Et puis, d’un coup d’un seul, il en est parti, embarquant dans son sillage deux autres personnes, alors que la liste était bouclée. L’objectif était bel et bien de nous faire voler en éclats. Tout cela était orchestré de main de « maître ». Hélas pour lui et ses affidés d’infortune, nous avions très largement prévu le scénario et nous avions quelques bons « soldats » de réserve !!! ;+)

Dès lors, François avait fait clairement le choix de la division, préférant ses intérêts à ceux de la commune, en s’associant à une vaste entreprise de dénigrement dont les conséquences ont, par le passé, considérablement affaibli la voix de notre village. Dans ces conditions, il était tout à fait normal que le maire sortant fasse le choix de ceux qui avaient toujours eu le souci de la préservation de l’intérêt et de l’unité du village. C’est François – et lui seul – qui aura été l’artisan principal de son propre échec. Eh bien, qu’il assume, plutôt que de s’en prendre à d’autres ! Et par de tels propos, il montre à tous les électeurs qu’ils auront fait dimanche dernier le seul choix valable pour la commune.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

3 Réponses »

  1. bien sur alain est un grand homme. il s est toujours occupé de son village et de ses trois employés et même il a laissé son salaire de maire plusieurs fois.

  2. le salaire du maire et de deux adjoints, cela est déjà très bien pour un village comme saint eloi. trois salaire c’est du luxe.

  3. http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-des-politiques-et-des-elus/maire-de-village.shtml

Laisser une Réponse

*