La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Soutien des Verts et du Mrc autour de notre candidature aux cantonales

Par      • 20 Jan, 2008 • Catégorie(s): Brionne  Brionne   Elections  Elections    

Je viens de recevoir le soutien des Verts et du Mrc autour de notre candidature, à Virginie et à moi.

Ma Notre très grande proximité de point de vue avec les Verts sur la croissance, sur les enjeux énergétiques, l’agriculture, les OGM n’est pas un grand mystère. Notre Parti – et notamment Ségolène Royal – a fait d’énormes progrès sur cette question. Nous devons continuer à avancer pour rendre compatible notre économie aux nouvelles contraintes.

Ma Notre très grande proximité de vue avec le Mrc de Jean-Pierre Chevènement sur le diagnostic européen, sur le projet de traité européen et aussi sur la nécessité de remettre l’idée républicaine au coeur de notre société est, là-encore, un secret de polichinelle. Sa présence aux côtés de notre candidate a été, pour beaucoup d’entre nous, une caution et une garantie quant à la sincérité de ses engagements.

J’ai, pour habitude de dire, que le Parti Socialiste est le carrefour des identités constitutives de la gauche ! C’est ce qui fait toute notre richesse, tout notre diversité et toute notre force.

En tout cas, un grand merci aux responsables départementaux de ces deux partis. Et merci à Virginie pour sa présence à mes côtés.

Voie Militante Voie Militante

7 Réponses »

  1. Je tiens à remercier les Verts et le MRC pour leurs soutiens.

    Voir qu’une partie de la gauche s’est réunie derrière notre candidature me fait chaud au coeur.

    Comme vous avez pu le voir dans mes billets, la protection de l’environnement est primordiale pour moi, ainsi bien-sûr que la protection des personnes. Et nous ne pourrons y arriver qu’en étant solidaires et qu’en défendant les valeurs républicaines.

  2. Tandis qu’à Bernay, … les Verts se rallient au candidat PS par pur respect de leurs statuts, (une seule alliance est possible, avec le PS, rappelons-le) tous se rendent pourtant bien compte qu’il manque un réel souffle pour ne pas dire une réelle dynamique en ce sens.
    Ce sectarisme « Vert » ne m’étonne guère.

    Ce qui m’étonne le plus, ce soit que vous vous en félicitiez…

    Personnelement, j’ai appris à me passer des verts après avoir compris comment ils fonctionnait. J’ai préférer en effet me tourner vers les écologistes … les vrais … Ceux qui en dehors des dogmes « bien pensants » cherchent à mettre de vrais solutions alternatives en place, et sont prêts à mouiller la chemise pour cela.

    Bernay ville durable, c’est pour bientôt …

  3. @Philippe

    Si j’ai bien compris, vous considérez écologistes ceux qu’ils le sont de votre point de vue. C’est une façon de voir que je ne partage pas.

    Je ne crois pas qu’on puisse parler de vrais écologistes quand ils sont de droite – pour faire court – et de mauvais écologistes quand ils sont de gauche.

    Et puis, il y a quelque chose de presque drôle à lire votre point de vue alors que le Modem est aujourd’hui une nébuleuse d’anciens de tous les partis. Où est la dynamique ?

    A la lecture du blog, vous auriez pu voir que Yann Wehrling s’était allié au Modem à Strasbourg.

  4. Yann Wehrling bien sûr. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il s’est fait exclure du parti.
    Et non, vous ne m’avez pas compris: je ne dis pas qu’il y a des bons et des mauvais écologistes c.a.d. de droite ou de gauche. Il y a des écologistes sectaires pour qui aucune autre « alliance » n’est possible que celle avec le PS, et puis les autres …

  5. @Philippe

    Je n’avais pas suivi… effectivement.

    Mais, il semble s’être fait exclu pour avoir décidé de faire cavalier seul. Dans tous les partis ou presque, ça ne pardonne pas !

    A Dijon, Rebsamem s’est allié au Modem. Au Neubourg, aux municipales, Eric Villedieu s’est allié également au Modem animé par l’un de nos anciens camarades dont je regrette l’absence dans notre Parti.

    La lisibilité, sil elle n’est pas bonne au Ps, ne l’est pas davantage au Modem. Je pense à Bordeaux notamment. L’amitié de Bayrou vis à vis de Juppé aura eu raison de la raison politique.

  6. La lisibilité comme vous dites amène parfois à envisager, sur le plan local, des alliances qui peuvent paraîtrent contre nature.

    Ce qui est contre nature c’est surtout de laisser aux manettes du pouvoir (même s’il est très réduit) des hommes qui en profitent pour se glorifier plutôt que de travailler, d’être au service avant tout de leur consitoyens.

    Pour changer notre démocratie, changeons donc les tenants de son avilissement …

  7. @Philippe

    Je pense que la grande majorité des élus locaux ont le sens de l’intérêt général. Il y a aussi, hélas, de nombreuses exceptions.