La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Population des communes du canton de Brionne au 1er janvier 2014

Par      • 4 Jan, 2014 • Catégorie(s): Brionne  Brionne    

L’INSEE met à disposition une page vous permettant de connaître la population de votre commune.

État de la population du canton de Brionne

La population comptabilisée au 1er janvier 2014 est en réalité celle calculée lors du recensement de 2011. A titre d’exemple, la commune de Saint-Eloi-de-Fourques comprend en réalité plus de 500 habitants au 1er janvier 2014.

A partir de ces données, il apparaît que la commune de Brionne continue de perdre de la population par rapport à 2009, ainsi que les communes rurales de Brétigny, la Haye-de-Calleville, Saint-Cyr-de-Salerne, Saint-Pierre-de-Salerne et Saint-Victor-d’Epine. Boisney, Livet-sur-Authou, Notre-Dame-d’Epine n’ont pas retrouvé leur niveau de population de 1999.

Saint-Eloi-de-Fourques, le nouveau bouc émissaire de l'IPB ?La zone SIVOS EPBM regroupant Saint-Eloi-de-Fourques, Saint-Paul-de-Fourques, Bosrobert et Malleville-sur-le-Bec connaît une croissance annuelle de 3.35%. La croissance de la zone EPBM est 2.5 fois plus rapide que celle des autres communes rurales du canton !!!

Depuis 6 ans, nous n’avons pas eu un seul mètre de goudron pris en charge par la CCRCB devenue IPB au 1er janvier 2013. Une manière exemplaire d’accompagner le développement dans le canton de Brionne !!! L’IPB nous inflige une double peine : une entrée d’autoroute, des routes défoncées par l’augmentation du trafic et pas un kopeck pour les routes de notre village. Est-ce là une situation rationnelle alors que nous n’avons rien récupéré du 1% fonds autoroute versé par Alis tout en étant en 1ère ligne ?

Communes 1999 2009 2011 Croissance
2011/2009
en rythme annuel
Aclou 222 266 271 0.94%
Le Bec-Hellouin 406 419 420 0.12%
Berthouville 260 288 293 0.86%
Boisney 301 277 285 1.43%
Bosrobert 374 536 590 4.92%
Brétigny 159 170 169 -0.29%
Brionne 4449 4326 4276 -0.58%
Calleville 543 648 671 1.76%
Franqueville 256 287 308 3.59%
Harcourt (1) 909 960 968 0.42%
La Haye-de-Calleville 221 304 297 -1.16%
Hecmanville 104 127 145 6.85%
Livet-sur-Authou 155 147 148 0.34%
Malleville-sur-le-Bec 164 218 242 5.36%
Morsan 92 120 123 1.24%
La Neuville-du-Bosc 372 548 562 1.27%
Neuville-sur-Authou (1) 128 191 191 0.00%
Notre-Dame-d’Épine 83 75 76 0.66%
Saint-Cyr-de-Salerne 211 213 209 -0.94%
Saint-Éloi-de-Fourques 419 451 462 1.21%
Saint-Paul-de-Fourques 172 279 291 2.13%
Saint-Pierre-de-Salerne 204 254 250 -0.79%
Saint-Victor-d’Épine 280 319 316 -0.47%
Total 10484 11423 11563 0.61%
Total hors Brionne 6035 7097 7287 1.33%
Total SIVOS EBPM 1129 1484 1585 3.35%

 (1) Données 2010 au lieu de 2009

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

4 Réponses »

  1. Interessante cette étude sur l’evolution de la population en milieu rural sur le canton de Brionne.les communes de St. Paul, St. Éloi ‘ malleville. Bosrobert se sont regroupées et ont créé les équipements nécessaires pour attirer de nouveaux habitants. Concernant l amélioration du réseau routier , la communauté des communes est sur équipée et ne manque pas de moyens pour répondre aux demandes locales. D autre part le conseil général est toujours prêt à accord des subventions si les dossiers sont présentés dans les délais!

  2. @Pierre

    Concernant le RD92, le département demande 300 000 euros à Saint-Eloi pour le refaire !!! Bonne année.

  3. – dans les années 80/85 (je cherche pas !), Brionne comptait 5000 Habitants.Ce n’était pas rien car à l’époque le montant des subventions diverses pour la commune étaient plus important au dessus de 5000 H sans oublier bien sur l’impact vital sur l’artisanat et le commerce local.j’ai fait l’inventaire des entreprises de main d’oeuvre de BRIONNE qui faisaient vivre notre ville lorsque je suis arrivé en 1965.toutes des entreprises FAMILIALES : POTIER/tramico nb, CARDINE, – DURET/compin – FRUCHARD/sprint métal – GUILBERT/sim et bien sur DELAPORTE et je dois en oublier…
    puis sont venues les « multi-nationale » puis la mondialisation.au total environ 1000 emplois perdu ceci sans prendre en compte la GS (famille DAVID) à nassandres et « ATO-KEM » à serquigny

  4. @Yvon

    Notre canton devient une zone « dortoir ».

Laisser une Réponse

*