La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Municipales à Brionne : oui, oui et oui à une liste d’union de la gauche !

Par      • 9 Nov, 2007 • Catégorie(s): Brionne  Brionne   Elections  Elections    

De façon à faire taire ici des rumeurs aussi bêtes qu’insignifiantes, je rappelle que la section du Parti Socialiste de Brionne a pris position de façon extrêmement claire pour une liste d’union de la gauche et d’opposition à la majorité actuelle derrière le Maire sortant, Gérard Grimault. Nous ne souhaitons, en aucune manière, que la ville tombe dans les mains de personnes dont la vision de l’intérêt général peut se confondre avec celle de leurs propres intérêts. Oui, c’est ce qui nous différencie. Oui, c’est ce qui différencie la gauche et la droite !

Certes, il est toujours facile de critiquer l’équipe actuelle. Nous aurons à réfléchir collectivement à la construction d’un projet commun qui engage Brionne de plein pied dans le mouvement de l’économie et de l’emploi, de la formation, de la culture, de l’environnement et de la santé. Cela passe par la nécessaire entrée de Brionne dans l’intercommunalité dont le périmètre reste à définir. Avec intelligence – et nous n’en manquons pas collectivement, c’est tout à fait possible !

Ma candidature aux cantonales s’inscrit dans la complémentarité à celle de Gérard Grimault. Nous devons défendre chacun nos couleurs. Elle n’a rien d’antagoniste avec la volonté que nous avons en commun de gagner à Brionne et de conserver le canton à gauche. Les Brionnais et les habitants de notre canton ont besoin d’une gauche forte sur le plan local en capacité de faire front vis à vis de l’entreprise sarkozyenne.

Denis Szalkowski
Secrétaire du Parti socialiste du canton de Brionne

Voie Militante Voie Militante

12 Réponses »

  1. Ah l’union de la Gauche… notre quête du Graal à nous socialistes!!

    Puisse tes paroles s’envoler jusqu’à Evreux et pénétrer les consciences de nos camarades qui se sont égarés sur les chemins de la solitude.

    Puisse tes paroles montrer à notre fédération l’exemple à suivre à l’approche des cantonales.

    Soupir…

  2. En qualité de suppléante Denis, je dis : entièrement d’accord avec vous !!!
    Et puis moi j’ai du sang de coco et j’en suis fière !

  3. Y-a-t-il à Evreux un socialiste qui ne prône pas l’union ?
    Le problème, c’est que nous sommes plusieurs à en parler… Peut être un peu moins à tenter de la réaliser depuis plus de six ans maintenant et parfois d’ailleurs à la réussir…
    Mais évidemment, suffit-il pour répondre au  » besoin d’une gauche forte sur le plan local en capacité de faire front vis à vis de l’entreprise sarkozyenne » de motiver sa candidature en disant grosso modo:
    « J’ai demandé à mes copains qui m’ont dit que je n’étais pas plus mauvais q’un autre et quand j’ai pensé que c’était jouable (pas pour Eveux! juste pour la désignation)je me suis dit pourquoi pas être candidat ! »…?
    Pour être désigné, apparemment oui! Cela suffit.
    Pour séduire les Ebroïciens et construire avec eux leur avenir, ce que Nicolas ne fait manifestement pas pourtant, ce sera sans doute beaucoup plus compliqué…
    Parce que là, il ne suffit pas de combinaisons (sans doute en faut-il un peu tout de même… Je ne suis, pas plus qu’un autre un pur esprit…)mais il faut surtout faire de la politique… Je parle bien sûr de la politique au sens noble… Avec toute la noblesse qu’aurait eue parait-il Quintus Luctius Cincinnatus que le De Viris a donné pour modèle durant des siècles mais dont on a sans doute aujourd’hui oublié le nom…
    Mais voilà que mes référnces deviennent pédantes… Sans doute n’est-il pas sain d’aller puiser des valeurs morales dans une histoire de l’antiquité revisitée pour cimenter une citoyenneté qui me parait aujourd’hui très datée.

  4. @Gérard

    Nicolas est un redoutable politique qui n’hésite pas à parader dans les concours de pêche. Doit-on pour autant être d’accord avec cette façon si particulière de faire de la politique alors que son travail parlementaire se réduit à une peau de chagrin ? Le candidat socialiste doit-il être mimétique ? Une tape dans le dos et gratter les paluches. Mais au fait, y-a-il une seule façon de faire de la politique, celle que nous a légué un certain J.C. ? Le fait de gagner est-il un gage de savoir-faire ? Dans l’aventure ébroïcienne, nos dieux – ceux des candidats de gauche – ne seraient-elles pas que de vieilles chimères ?

    La 2ième chose que tu soulèves : sommes-nous taillés pour le poste ? Sommes-nous prêts ? L’épreuve, Gérard, est souvent chez nous… dans notre propre parti. Elle est terrible. Pour ma part, je ne m’attendais pas à autant d’attaques, de coups, de violence. Malheureusement, cette énergie que nous déployons à lutter entre nous, nous ne la mettons pas au service d’une dynamique collective et de nos citoyens. J’ai, un jour de grande colère, parlé de comportements reptiliens. Sans doute, ai-je été un peu excessif, comme à mon habitude. ;+). Et puis ce silence. Parfois ce mépris. Autrement dit, je ne suis pas sûr que notre Parti construise une école « moderne » de la politique.

  5. A Virginie,
    Qu’en savez-vous? Vous avez fait faire le test ADN?

  6. Bien Monsieur Alcala, très drôle !
    Pas besoin de test ADN, ma mère est une femme sérieuse (d’origine espagnole, comme vous) et mon père est bien mon père et il est communiste, quant au père de mon père il était communiste jusqu’à la moindre fibre de son être, à s’en rendre malade (un vrai idéaliste) et même élu communiste !
    Comme vous je le suppose je suis fière de mes origines.

  7. Que de discussion depuis quelque jours respectons les idées de
    chacun la liberté d’expression existe et pas pour rien
    Mais j’aimerais que l’on arréte de considéré les communiste comme des ennemie
    si l’on veut survivre a la politique de notre nico national
    il faut une gauche unie et solidaire sans pour autant renier ses convictions

  8. A Virginie,
    Qui parle de vos origines espagnoles?…
    Vous dites « j’ai du sang coco ». J’ignorais simplement que les idées politiques sont parties intégrantes de la génétique, d’où ma question sur le test ADN. Evidemment, si votre humour s’arrête là où commence celui des autres, effectivement c’est foutu!
    Bien cordialement.

  9. @José

    L’inné ou l’acquis ?

  10. Dites donc Monsieur Alcala, la gentillesse ne dure pas longtemps avec vous…
    Encore une fois, vous ne comprenez pas ce que l’on vous écrit et vous ne savez pas différencier l’humour de la moquerie ou de l’ironie !
    Je trouvais vraiment drôle votre réaction, que je pensais humoristique et pas au premier degré…
    Je manie souvent le deuxième voire le troisième degré, ce qui ne semble pas forcément être votre fort…
    Pour mieux se comprendre faudra-t-il ponctuer nos commentaires de « lol » ou autres inepties du même type, je ne l’espère pas ?!
    Toutes les bonnes choses ont une fin, même notre entente cordiale… quel dommage !
    Bonne journée à vous !

    Merci Denis, la question est bonne : inné ou acquis ? Un peu des deux mon général !

  11. Il faut m’excuser. Je suis idiot, inculte et facho.
    heureusement, vous êtes là pour remettre les choses en ordre.
    Plus que cordialement.

  12. @José

    Vous avez failli nous l’énerver, notre Virginie. ;+) Vous ne seriez pas un peu provocateur.

    @Virginie

    Bravo pour le self-control.