La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Mon hommage personnel à Gérard Grimault !

Par      • 24 Avr, 2015 • Catégorie(s): Brionne  Brionne    

Mon hommage personnel à Gérard Grimault !Si, en 2008, nous avons été « adversaires » aux élections cantonales, mes relations personnelles avec Gérard Grimault se sont pacifiées au cours du temps. Alors l’annonce de sa démission de son poste de Maire de Brionne me touche tout particulièrement. Et même si je ne partage pas les idées politique de Gérard Grimault sur de nombreux sujets, j’ai appris à apprécier le bonhomme.

Entré dans la vie publique en 1989, Gérard a donc consacré plus de 25 années à la Mairie de Brionne. Être maire est loin d’être une sinécure. Beaucoup de temps et de travail pour bien peu de reconnaissance et, parfois même, de la haine ! Gérard Grimault a donné beaucoup de sa personne à la chose publique.

Bientôt, la disparition de fait de l’échelon communal !

En 25 ans, le rôle des maires a beaucoup changé. Personnage omnipotent naguère, avec l’arrivée de l’intercommunalité, le maire est devenu le gardien du cimetière et du patrimoine communal. A l’occasion, il peut être un excellent animateur de quartier. Pour l’instant, il nous reste encore les écoles et les chemins non revêtus. Pour combien de temps encore ? Demain, les technocrates parisiens ont prévu la fusion des intercommunalités. Brionne ne sera sans doute pas épargné et fusionnera très certainement avec Beaumont-le-Roger, scellant la disparition de fait du niveau communal. Une époque s’achève.

Comprendre le contexte

Gérard Grimault a essayé de faire beaucoup pour Brionne. L’accélération de la désindustrialisation, sur fond de mondialisation, n’aura pas épargné cette ville autrefois florissante. Et, lorsque j’entends tous ces pauvres types nous expliquer qu’ils auraient fait mieux, leur arrogance frise l’indécence face à toute cette misère qui a rempli nos vallées de larmes ! Gérard a conduit une politique qui, localement, aura joué le rôle d’amortisseur social. Avait-il les moyens d’une autre politique ? Pouvait-on faire autrement ? J’en doute. Et je pense que nous n’avons encore rien vu venir.

Oui, Gérard, tu as droit à un repos bien mérité et, au delà de nos désaccords, un grand bravo pour tout ce que tu as fait !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Laisser une Réponse

*