La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

L’horloger de Brionne

Par      • 17 Sep, 2008 • Catégorie(s): Brionne  Brionne    

Fabrication de montres normandes

Karsten Fraessdorf qui appartient désormais à la liste de l’opposition à Brionne est, pour le moins, un homme de convictions. Mais c’est aussi et surtout un excellent horloger dont les produits sont de renommée internationale.

Or, pour des raisons politiques liées à ses différends « supposés » avec Gérard Grimault, il a décidé de développer son activité en dehors de Brionne, en dehors du canton. Il souhaite former des apprentis et envisage à moyen terme la création de plusieurs dizaines d’emplois. Comme tout acteur économique, en tant que citoyen, il est libre évidemment de ses choix.

Pour ma part, je regrette cette décision – souveraine – qui mélange deux domaines, me semble-t-il, très différents. L’horloger de Brionne digère encore très mal de s’être fait traiter de « sale boche » lors d’un conseil municipal particulièrement houleux. Connaissant les personnes qui s’exprimaient ce soir-là en ces termes, je crois qu’il faut mettre ces mots malheureux sous le coup de la tension qui régnait au sortir de l’élection municipale. Rien de moins. Rien de plus. Tension qu’avaient très largement contribuée à alimenter Karsten Fraessdorf et ses co-listiers lors de la campagne des municipales à Brionne !

Toujours est-il qu’il s’agit encore d’un beau projet qui quitte ce canton et la ville de Brionne au moment où Georgia-Pacific cesse définitivement son activité !

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

9 Réponses »

  1. Bonjour Denis,
    étant ami de Karsten Frasdorf, je me permets d’apporter quelques précisions à ton billet.
    Oui, Karsten Frasdorf est un horloger talentueux. Il met peu en avant le fait qu’il soit aujourd’hui un des dix meilleurs au monde dans sa profession. Quand il s’est installé il y a quelques années à Brionne, il a créé un atelier de prototypage et ses créations (notament son mécanisme tourbillon) sont aujourd’hui mondialement connues. Je vous invite d’ailleurs à consulter la presse spécialisée dans ce domaine où il est régulièrement cité en exemple.
    Oui, Karsten et sa famille ont émis le désir de rester à Brionne, car ils sont tombés sous le charme de ce petit coin de Normandie, et de se lancer dans un projet de production en série de ses créations. Les investisseurs le soutiennent et sa volonté était de faire de Brionne, la ville française de référence en matère de production de montres de très haut de gamme…
    Et oui, Karsten a décidé de transférer sa production et la création d’emploi qui en découlera en dehors de Brionne. Une décision qui confond politique locale et dévelopement économique ?
    Absolument pas, cette décision est mûrement réfléchie. Tu sais aussi bien que nous qu’il est impossible de discuter avec Gérad Grimault, impermeable à toute forme de projet novateur, méprisant et orgueilleux face aux autres. Je crois d’ailleurs, sans entrer dans les détails, que tu en sais quelque chose (menaces, courriers, pressions, etc…). Il faudra un jour dresser un vrai bilan de ce qui reste de l’activité économique de Brionne et de se demander pourquoi on en est là.
    Provocations de Karsten et de ses colistiers pendant les municipales ? Je pense qu’on a été des oies blanches face aux méthodes employées par G. Grimault et ses acolytes, et tu le sais.
    Enfin, et c’est surprenant pour un élu qui a soutenu son copain « Helmut », tu devrais comprendre que de se faire taxer de « sale boche » est humiliant pour nos concitoyens allemands. Insultes accompagnées de beaucoup d’autres et de manière parfaitement réfléchie, ce qu’indirectement tu écris toi-même… Ce n’est pas après les résultats des municipales qu’il a été insulté, mais bien après, en conseil municipal, donc pas sous le coup de la colère.
    Minimiser ces propos est indigne d’un personne comme toi, qui cumule les responsabilités, leur trouver des circonstances attenuantes est un premier pas vers la discrimination.
    Cela ne te ressemble pas.
    Enfin, et c’est l’essentiel, il y aura des créations d’emplois, c’est sûr, et c’est tant mieux pour la région bernayenne. Ce n’est pas un chantage politique, c’est une réalité économique, une réalité que partagent malheureusement beaucoup trop de crateurs d’emplois.
    Avec le départ de Geogia pacific, c’est la ville de Brionne et sa centaine de salariés qui est devenue le deuxième employeur de la ville…

  2. @David

    Dans les corons du Nord, les polonais ont été longtemps traités de « sales polacks ». ll m’est arrivé de me faire insulter de la sorte à l’école. Les discriminations sont notre lot commun. Hélas ! J’ai également entendu de nombreux enfants crier des insultes qu’ils ne comprennaient même pas : »sale rital », « sale portos », … J’en passe de bien pires. Quand on m’a raconté cet incident, je me suis souvenu de tous ces enfants etd es petites musiques qui peuvent trotter dans nos têtes. Parfois, certains adultes ont la faculté singulière de ne pas grandir. L’emploi de ces insultes nous rappelle la partie immergée de l’iceberg, cet imaginaire inaccessible.

    Mais dans l’attitude de Karsten, ne perçois-tu pas parfois cette partie immergée de l’iceberg ? Ne nous rend-elle pas humain, trop humain ? Pourquoi faire la part des choses entre des adversaires supposés auxquels on repproche tous les maux du monde et ses propres amis qui sont soumis à ces mêmes maux ? Voilà le sens de mon billet. J’aurais dû être plus explicite. Ton commentaire permet cette précision.

    J’ai une sincère complication à m’indigner du ridicule. Je crois qu’il y a des choses bien plus importantes. Non ?

  3. Oui il y a des choses plus importantes.
    Que la création d’emplois se fasse sur Bernay ou sur Brionne, peu importe, il y aura création d’emplois. Le « drame » aurait été que Karsten quitte la France pour installer sa fabrication ailleurs. De plus, les brionnais, même sans qualification, sont invités à envoyer leur candidature à FDMN, car notre maître horloger a déjà lancé sa campagne de recrutement (lui ne pratiquera pas la discrimination).
    On peu considérer que le seul vrai point négatif pour Brionne est que la municipalité perdra une nouvelle taxe professionnelle… Je n’ai vraiment pas l’impression que cela chagrine le maire de Brionne. Alors que les 36600 maires de France aurait certainement accepté le projet de Karsten avec enthousiasme (deux élus du PS, dans l’Eure, l’ont invité à s’installer dans les villes qu’ils administraient), Gérard Grimault, n’a même pas envoyé un signe quelconque d’appaisement. Il continue de bouillir de rage et d’agir en fonction de son humeur et non pas du bien être de ses concitoyens.

  4. @David

    Karsten n’a fait aucune demande officielle écrite auprès de la Mairie de Brionne. Il me l’a confirmé. Evidemment, je ne peux que le regretter. Je pense que le Maire de Brionne – qui est maire avant tout – aurait pu lui faire d’honnêtes propositions. Gérard Grimault a des défauts… comme tout le monde. Mais, là, de grâce, ne l’accablons pas de tous les maux et notamment de celui de ne pas avoir fait ce qu’on ne lui a jamais demandé de faire.

  5. Salut Denis,
    Je pense que c’est maintenant à moi de préciser quelques sujets.
    Premièrement, je ne suis pas l’Horloger de Brionne, il y a au moins trois personnes qui ont cette formation à Brionne.
    Deuxièmement, j’ai été insulté de facho, sale boche qui à tuer ma famille (peut-être que j’ai l’air d’être un vieux mais je suis né en 1965 !!!), fasciste, SS, retourne chez toi (j’habite rue de Campigny) etc etc. Insultes prononcées pas par des enfants !!!!! Mais dans chaque conseil municipal depuis que j’ai été élu. Et que par des personnes proches de la majorité. Moi, un Sozialdemokrat convaincu, jusqu’au bout des doigts.
    Ces insultes ont arrêté quand j’ai porté plainte.
    Normalement, dans les pays civilisés, on s’excuse si on a dit quelque chose de faux ou sous le coup de l’émotion. J’ai laissé assez de temps à Monsieur Grimault pour s’excuser au nom de la majorité (à cause de sa
    Fonction de maire et pour tout ce qui se passe en conseil municipal).
    L’expression « être fasciste » est pour moi la pire possible. Je voulais des excuses en public, comme l’ont été formulées les insultes.
    Je leur ai laissés deux semaines pour réfléchir, puis j’ai porté plainte. J’ai informé la mairie que je retirerai ma demande de changement de destination de la parcelle AE 78 (bien immobilier que je possède et qui devait héberger mon lieu de production). J’ai demandé des démissions.
    Le maire m’a répondu, par exemple dans le cas de C.Prey, qu’il ne peut pas intervenir car c’est une association indépendante.
    Après, il a installé avec les votes de ton parti politique, Gislard et Prey dans les commissions au lieu de dire une phrase simple, du style, au conseil du 16. Juin : « Monsieur Frasdorf, vraiment, je vous n’aime pas parce que vous commencez dans cette confrontation à copier nos méthodes, mais je veux m’excuser pour la majorité à cause de quelques excès verbaux tenus contre vous. Grimault, Gérard, Maire de Brionne ».
    J’aurais pu lui répondre, acceptant, et stoppant les démarches juridiques.
    Donc, il a mérité ma lettre avec mon point de vue. Y a-t-il une phrase dedans qui est incorrecte ?
    Nous sommes maintenant très loin d’une solution à l’amiable. Le 15 septembre « mon maire » a dit, devant le conseil municipal, qu’il détient plusieurs témoignages qui affirmaient que c’était moi qui a traité les autres de fascistes. Je n’ai jamais jamais jamais jamais, dans ma vie, insulté quelqu’un de la sorte. Jamais. Donc la majorité est prête à travailler sur la base de faux témoignages. Chapeau.
    Cela, c’est criminel. A nouveau, la majorité est en train de franchir un cap. Et tu va voir, je sais me défendre. Félicitation à tes colistiers. La France est « mon quatrième pays », et je n’ai jamais vécu ça.
    Tu dois assez tôt, décider si tes socialistes vont suivre ce chemin.
    Je sais, pour beaucoup de français, un entrepreneur est un parasite, mais a-t-on le droit d’attaquer sa dignité ? Crois tu vraiment qu’on peut écouter tout ça et après en discuter avec ces gens d’un engagement dans la vie économique ? Malheureusement la langue française ne connait pas un mot adéquat pour l’expression « Selbstachtung », tu peux demander à M.Ferlain une définition.
    Je confirme que je n’ai jamais demandé officiellement quoi que se soit au maire. C’est correct. (Sauf la demande de changement de destination pour la parcelle AE 78).
    L’implantation d’une entreprise est avant tout la décision d’un entrepreneur et pas d’un maire.
    Mais j’ai personnellement invité Monsieur Grimault trois fois chez moi pour lui expliquer mes activités. J’ai voulu lui expliquer mes projets concernant la formation des apprentis.
    Moi-même issu d’une famille modeste (mon père était alcoolique et n’a jamais payé la pension, ma mère toute seule avec un salaire de 530 € net dans les années 80 dans une ville avec un niveau de prix comme à Paris), je connais la valeur d’une formation.
    Il n’est même pas venu une fois depuis que j’ai installé mon atelier en France. Je l’ai aussi contacté indirectement par M. Lucas, directeur des services techniques fin 2006/début 2007 pour savoir si la ville était prête à trouver une solution pour tous les problèmes qui nous opposent et implanter une véritable fabrication à Brionne.
    Ma demande n’a même pas mérité une réponse par la mairie. J’ai renouvelé ma demande auprès de Monsieur Lucas qui me semblait être encore accessible dans la semaine avant ses vacances été 2007 et il devait me communiquer le résultat de ma demande au vendredi avant son départ. A nouveau, pas de réponse. J’ai insisté à deux autres reprises. Ils ne m’ont même pas donné une réponse négative. Que faire ? Elle est où, la Selbstachtung ?
    Et maintenant le maire m’explique que les locaux de GP seraient idéaux pour ma fabrication, chose que j’essaye de lui communiquer depuis presque deux ans.
    Tu as écrit : « le maire aurait pu faire d’honnêtes propositions », donc il autorise les insultes contre ma personne, et en même moment il me fait la proposition de rester ? 42° ? Selbstachtung, c’est quoi exactement ?
    En fait, tu m’as expliqué concernant mon église que je perdrai mes copains si j’installai dedans un centre de décolletage. Cela a fait clic chez moi. Peut-être as-tu raison et « le brionnais » préfère la laisser tomber en ruines, (une église datée au moins du 14ième siècle et abandonné depuis longtemps par les français) au lieu de la laisser être restaurée par un étranger. Je l’ai mis jeudi 19.9 en vente, parce que je ne veux pas perdre mes copains. Et parce que je ne sais plus quoi faire ici. Sauf garder mes copains. J’en ai des bons.

    Amicalement, Karsten

  6. Je trouve vraiment le comportement des Boeufs et des Grosses Vaches normandes abherrant, mais ont ils
    un cerveau ou du foin ?

    Il est vrai qu’en France il est plus respectable d’être un FONCTIONNAIRE ( parasite ) que d’être un apporteur d’emploi et de richesses locales.

    Ensuite, je trouve qu’il serait nécessaire de penser proximité et haute technologie, sinon dans l’avenir
    nous risquons d’être plus dépendant d’une production externalisée consommant beaucoup plus
    d’énergie par le biais des transports …

    Et pour une fois qu’un chef d’entreprise souhaite prendre en charge des aprentis alors que dans le même temps le personnel du ministère de l’aliénation mentale pratique des métodes d’abattage et de mobbing
    sur des enfants fragilisés par des conditions de vie précaires ( parents ) …

    Dites les boeufs, « faudrait p’têt ben m’ett un peut d’plomb dans l’cervelle ? »

    Für Karsten : Ich Verstehe Banhoff …

  7. @ Denis : je constate que ce blog n’est pas équipé de système anti-parasitaires…

  8. bonjour monsieur Karsten Frasdorf( message hors sujet)
    voila je prend contact avec vous pour une demande

    pour une reconvertion professionnelle je me dirige vers une formation d horloger réparateur pour valider mon entrée dans cette formation on me demande de passer une semaine en milieu professionel et decouvrir ce metier(d autres périodes plus longues sont prévues pendant la formation)
    je vous laisse mon n° de port 06.85.39.24.60
    merci d avance

  9. Karsten Frasdorf est absent pour plusieurs jours. Il a été invité au salon mondial de Bâle pour présenter
    son nouveau prototype (une pure merveille), celui qui sera usiné à Menneval…
    Je le rejoins ce we et lui transmettrai votre message.
    Cordialement