La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Municipales à Bernay et 1er fromage d’Hervé Maurey

Par      • 6 Août, 2009 • Catégorie(s): Bernay  Bernay    

Les Bernayens et Bernayennes ont eu l’honneur de recevoir une lettre du Maire sortant datée du 3 août suite à l’invalidation de son élection par le Conseil d’Etat. Lettre dans laquelle il fustige le candidat « socialiste »… Le ton est donné.

Il dénonce, en Gilles Launay, candidat de l’opposition à Hervé Maurey, le responsable de cette invalidation. Remettons les choses à leur juste place. C’est le tribunal administratif et le Conseil d’État sur la base des 14 éléments fournis par la liste d’opposition qui ont fait que cette élection est aujourd’hui invalidée. Mais qui est le responsable des actes qui sont reprochés à Hervé Maurey ? Gilles Launay ? NON, bien sûr ! Il s’agit d’Hervé Maurey lui-même, le maire sortant comme il aime à se qualifier !!! N’inversons pas les rôles. L’utilisation du Stockholm Syndrom peut être dangereuse en politique.

Gilles Launay, à droite sur la photo

Gilles Launay, à droite sur la photo

Indiciblement, il oppose le « politicard » Gilles Launay à l’homme d’action qu’est Hervé Maurey dont l’action serait apolitique alors qu’il est sénateur-maire. Comprenne qui pourra ! A cette occasion, je voudrais rappeler qu’Hervé Maurey appartient au Nouveau Centre, un parti satellite à l’UMP. Un parti complètement décentré comme aime à le rappeler José Alcala ! Il appartient à la majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy dont le moins qu’on puisse dire est que, si elle est apolitique, elle est apolitique de droite. Je pense au travail du dimanche dont Hervé Maurey s’est fait l’ardent défenseur. Bien vu en période de crise alors que les anglais instituent des jours fériés ne sachant plus que faire face à l’augmentation du chômage !

Pire, dans sa lettre, le sénateur-maire de Bernay, très occupé par son mandat de sénateur, explique aux Bernayens et Bernayennes qu’il y a autre chose à faire en ces temps de crise que d’aller revoter. Il sous-entend que d’aller voter serait un fardeau, un coût… Drôle de vision que celle d’Hervé Maurey sur la démocratie !!!

Et puis, dans sa lettre, aucun « bilan » ! Car, de bilan, Monsieur Maurey n’en a pas. Il préfère la polémique pour nous faire oublier la triste réalité : fermetures d’entreprises et  du tribunal de Bernay, hôpital en sursis. Je ne vais pas ici entreprendre d’inventaire à la Prévert tant la liste pourrait être longue.

Dans les prochains jours, en congés du sénat pour un mois, le « Parisien » Hervé Maurey va prendre ses quartiers d’été dans la ville dont il est le Maire. Vous aurez l’occasion de vous faire taper dans le dos et de vous faire gratter la paluche. Il sera de toutes les inaugurations, de tous les banquets et de toutes les mares aux canards, en photo dans l’Eveil Normand. Voilà la manière dont Hervé Maurey peut faire de la politique ! Et franchement, j’ose croire que cette façon de faire, le ton détestable qu’il emploie vis à vis de Gilles Launay saura faire changer d’avis les 36 Bernayens et Bernayennes auxquels Hervé Maurey doit son élection. Hervé Maurey n’est pas un maire sortant : c’est un maire à sortir !

Autres éclairages : AlterBernay, Bernay-Info,

Crédit photos : Oasisfle.com, Coursengo

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

Les Commentaires sont clos.