La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Enseignement

Les chiffres de l’illettrisme en Haute-Normandie

Par     denis-szalkowski • 11 Mar, 2009 • Catégorie(s) : Haute-Normandie  Haute-Normandie  

De 2005 à 2007, le pourcentage de hauts-normands ayant de graves difficultés à lire est passé de 10.5% à 13.7% de la population âgée de 18 à 65 ans. C’est très au dessus de la moyenne nationale qui reste à 9% en 2007. 3100000 personnes concernés en France par l’illettrisme. Les chiffres de 2005 indiquaient que 12% de la population française avaient de sérieux problèmes avec l’écrit. Parmi ces personnes âgées de 18 à 65 ans, 57% d’entre elles disposent d’un emploi. Dans l’Eure, 6.8% des jeunes sans qualification ne maîtrisent pas la lecture.

Lire la suite...



Les chiffres de l’illettrisme en France

Par     denis-szalkowski • 10 Juil, 2007 • Catégorie(s) : Formation  Formation  

Selon une publication de l’INSEE parue en octobre 2005, c’est 12% de l’ensemble de la population française qui est dans une situation préoccupante face à l’écrit. Ces chiffres semblent corroborer l’enquête menée par l’ANLCI, Agence Nationale de Lutte Contre L’illettrisme. 3.1 millions de Français sont concernés par l’illettrisme, soit 9% de la population ! L’illettrisme touche principalement les plus de 45 ans.

Lire la suite...



L’illettrisme : ça prend un « l » ou 2 ailes ?

Par     arno • 24 Août, 2006 • Catégorie(s) : Formation  Formation  

L’association « Sauver les lettres » dénonce les 800 heures d’enseignement du français perdues entre 1976 et 2000 du CP à la 3ème. Par voie de conséquence, le niveau de l’orthographe s’en ressent. Les correcteurs de copies au bac ou à l’université peuvent en témoigner.

Lire la suite...



L’illettrisme atteint 12.7% des jeunes en Basse-Normandie

Par     denis-szalkowski • 11 Mai, 2006 • Catégorie(s) : Formation  Formation  

FR3 se fait le relais d’une information dont nous avions déjà eu connaissance au niveau de la presse nationale. L’armée, en 2005, a decelé 12.7% d’illettrés parmi les jeunes de 17 ans en Basse Normandie. De mémoire, le chiffre est sensiblement identique à celui observé en Haute Normandie. Dans un pays comme le nôtre, ayant atteint un haut niveau de développement, ce chiffre est inacceptable et doit mobiliser toute l’énergie des pouvoirs publics. Ce doit être aussi une priorité absolue de notre projet.

Lire la suite...