La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Voir TRIPOLI… et mourir.

Par      • 6 Août, 2007 • Catégorie(s): Divers  Divers   Monde  Monde   Politique  Politique    

A force de démenti officiel, de conférence de presse plus ou moins improvisée, de communiqués plus ou moins compréhensibles… à force d’entendre ici, le très détaché David Martinon, là, le très emmerdé Bernard Kouchner, et là-bas le très énervé Président, on comprend aisément que « l’affaire Lybienne » n’a pas fini de faire des vagues.

Cette affaire ne se limite plus à la seule (et scandaleuse) récupération politicienne de la libération des infirmières bulgares. Le stade du mensonge d’Etat sur la vente du réacteur nucléaire, qui devait soit disant servir à la désalinisation de l’eau de mer (il fallait oser quand même!!) est lui même dépassé. Non, nous sommes passés à autre chose. Quelque chose qui sent la poudre.

Soyons précis, citons directement le Président: « Depuis 2004, la Libye n’est plus soumise par la communauté internationale à un quelconque embargo, ça faisait dix-huit mois que les contrats étaient en négociation, autorisés par toutes les commissions nationales et internationales, et les Libyens vont dépenser quelques centaines de millions d’euros pour faire marcher nos usines en France. Je devrais m’en excuser ? Qu’est ce qu’on me reproche ? de trouver des contrats ? »

Ces contrats quels sont-ils? Des contrats de construction d’infrastructures routières? Des contrats d’ingénierie environnementale? Des contrats de télécommunication? Rien de tout cela. Il ne s’agit que d’un banal contrat de vente de missiles anti-char pour un montant de 168 Millions d’euros. Que pouvions-nous vendre d’autre à la Libye que des armes, voyons?
Ainsi, si je comprends bien notre Président, sans doute énervé par la longueur des négociations entre EADS et Tripoli (18 mois pour vendre des missiles, ça frise l’incompétence, ou le ridicule, ou les deux), il a voulu donné un petit coup de pouce à notre belle et respectable industrie. ça tombait bien d’ailleurs, puisqu’il avait un truc à faire pour occuper sa femme du côté de la Libye. Un concours de circonstances heureux somme toute. Et comme un bonheur ne vient jamais seul, le lendemain de la libération des infirmières bulgares, le contrat EADS était torché… OUF…

Faisons un bref calcul. Comme il reste un bon paquet de crapules à la tête d’un certains nombres d’Etats peu scrupuleux, qu’au sein de ces Etats, il y a un certains nombres d’otages, de prisonniers politiques et autres monnaies d’échange, il est clair que la France va enfin finir par vendre quelques RAFALES… avec un VRP comme Sarkozy, les marchands de sang, les semeurs de mort n’ont pas fini de se frotter les mains.

Voie Militante Voie Militante

3 Réponses »

  1. Bonjour Monsieur Pasco. Denis m’avait annoncé votre arrivée sur son blog. Il était très enthousiaste.

    VRP est un qualificatif qui colle bien à Sarkozy.
    Mais comme c’est un homme potentiellement dangereux, c’est plutôt inquiétant.

    Il est malin, rien de ce qu’il fait n’est laissé au hasard.
    Il saura toujours tirer les marrons du feu quelle que soit la situation.

    Et le pire, c’est que sur ce sujet, il le fait encore.
    La France est un des plus grands pays marchands d’armes du monde.
    Alors, jouer les vierges effarouchées parce qu’on a vendu des armes à la Libye, ça peut être assimilé à désavouer une partie de notre industrie.
    C’est là-dessus qu’il joue pour justifier ce contrat.

    Les français préfèrent savoir que ces armes ont été vendues par la France plutôt que par les Etats-Unis ou l’Allemagne et donc ne le critiquent pas, voire le défendent.

    Ce qui est honteux c’est le mensonge, la manipulation, le fait de se servir des victimes pour sa propre image, de négocier avec un pays tout sauf démocratique.

    La vente d’armes m’a toujours fait honte, mais c’est une des rares industries florissantes en France…
    Je crois que ce qu’il faut c’est de la transparence et une certaine éthique sur ce marché.
    Mais ce ne sont pas des mots qui conviennent à Sarkozy.
    Encore une fois il vient de le montrer !

  2. bonjour Virginie… en effet, ce billet n’avait que pour seul but de dénoncer l’horrible cynisme avec lequel Sarkozy envisage sa politique internationale. Cynisme mais aussi, et tu (on se tutoie c’est plus sympa?)as parfaitement parfaitement raison, mensonge et manipulation.

    Et c’est en effet bien là qu’il est réellement dangereux : parce qu’il ose, qu’il teste et que tant que ça marchera il continuera plus en avant encore… nous ne sommes pas au bout de nos peines…

  3. Vous avez raison, il ose, il teste, comme un sale gosse !
    Mais pourquoi se gênerait-il ? Tout le monde le laisse faire… !
    C’est cela qui me semble le plus grave et le plus inquiétant, l’absence de réactions…

    Quant au tutoiement, allez-y, cela ne me gêne pas, mais moi je n’y arrive pas.
    On fait comme ça avec Denis, il me dit tu je lui dis vous !