La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

TSS ou comment se tirer une balle dans le pied:

Par      • 29 Août, 2006 • Catégorie(s): Divers  Divers    

TSS: nouvel acronyme signifiant Tout Sauf Ségolène. Voilà le raccourci à la mode en ce moment chez certains adversaires de Ségolène Royal.

S’affirmer en opposant est tout à fait légitime mais jusqu’où peut-on aller surtout entre membres d’un même parti?
Actuellement, certains partisans des candidats pour la primaire emploient des termes que je qualifie de « border line ». Cela va des remarques sur sa condition de femme « qui va garder les enfants » dixit Fabius aux rumeurs concernant son autoritarisme.
En ce moment, Sarkhosy n’a pas besoin de multiplier ses efforts pour critiquer Ségolène Royal, ses adversaires de gauche le font très bien pour lui.

Débattre sur des questions de fonds devient nécessaire et chacun doit exposer son point de vue dans le respect de l’autre.
Or, des stratégies pour casser l’image de Ségolène Royal se mettent en place (même à gauche). On souligne son inexpérience (à cette condition seuls les caciques pourraient se présenter à l’élection, vive le renouvellement), voire une relative incompétence. En outre, dans la presse et sur Internet commencent à foisonner des témoignages sur son côté autoritaire et acarîate. Elle aurait eu plusieurs anicroches avec ses assistants parlementaires, ses chauffeurs, des collaborateurs au Conseil Général du Poitou Charente. Elle aurait également été condamnée aux prud’hommes.

Ces anecdotes sont présentées comme des preuves du véritable caractère de Ségolène Royal afin de la faire passer comme une femme avide de pouvoir, calculatrice et spécialiste des coups médiatiques.

Tout cela me rappelle comment l’image de Balladur s’était liquéfiée en 1995 où ce personnage présenté comme un pragmatique intelligent est très vite apparu comme froid, hautain, membre d’une certaine bourgeoisie loin des réalités des français.

Que l’UMP adopte cette stratégie contre Ségolène est compréhensible car c’est en soi le jeu de la politique. Par contre, si les éléphants du PS s’inscrivent dans cette même démarche, comment espérer gagner la confiance des français en étant tellement décriée par son propre camp. Fabius, DSK mais surtout certains de leurs comparses (Mélanchon, Cambadellis) font preuve d’une hostilité qui ne sert pas le parti socialiste. Idem chez plusieurs jospinien comme Glavany. Seul Jack Lang conserve une certaine retenue en cherchant à débattre uniquement sur le fonds. En allant trop loin dans les attaques gratuites comment imaginer que ces mêmes candidats puissent gouverner ensemble ? Et s’ils y parviennent, ils seront décrédibiliser aux yeux des français en passant pour des opportunistes qui retournent leur veste (et à la prochaine révolution, ils baisseront leur pantalon ? comme disait Dutronc). J’espére que ce n’est pas cette image qui restera.

Seul un dialogue projet contre projet ramènera de l’ordre (ce que l’ensemble des candidats à la primaire demandent).
A ce sujet, je pense que Ségolène doit accélérer son rythme de propositions. Le discours de Frangy en Bresse est resté trop généraliste et la moindre brèche est exploitée par ses adversaires qui ne manquent pas de le souligner. J’ajoute que vanter les mérites des régions socialistes ne vaut que pour des sujets qui s’y rattachent. Selon moi, il convient de ne pas en abuser sur des questions qui relèvent de l’échelon national. Or c’est un peu le péché mignon de Ségolène.

Le succès qu’elle rencontre tient essentiellement (c’est mon analyse personnelle) à son discours rénovateur, franc tout en restant proche des gens.

Elle doit se positionner par rapport au projet socialiste pour faire taire tous ces journalistes qui ne cessent de le qualifier de compromis bancal entre les différentes tendances du PS et qu’il ne sera jamais appliqué. A mon avis, il vaut mieux qu’il le soit sinon gare aux courroux des militants qui se sentiraient floués.

En tout état de cause, je pose la question : TSS signifie Tout Sauf Ségolène ou Tout Sauf Sarkosy ?

Voie Militante Voie Militante

11 Réponses »

  1. Pour moi, c’est TSJ, Tout Sauf Jospin. J’ai eu très largement l’occasion de m’exprimer sur ce sujet.

    Comme toi, je suis attéré du comportement de nos camarades socialistes qui en viennent à attaquer la personne. C’est d’une énorme stupidité . TSS signifie bien Tout Sauf Sarkozy. A force de pilonner notre propre camp, cela risque de devenir au 2ième tour : Tout Sauf les Socialistes.

  2. Bonjour,
    Que reste-t-il de votre projet, lorsque l’on entend vos nombreux candidats en faire une lecture et une interprétation si différente ?
    Croyez-vous les Français assez cons pour croire qu’après vous être pareillement étripés, vous allez marcher la main dans la main ???
    Cela fait des années que l’on nous prends pour des incapables (voir les explications de la victoire du non y compris pour les partisans du oui du PS et des Verts : pas compris, passéistes, etc.)
    Mais semble-t-il la leçon n’est pas passée chez vous, N’oubliez pas que même si les membres du parti socialiste déterminent des instructions de vote ou des candidats officiels, l’électeur reste libre de son choix.
    A force de vouloir ratisser large du centre droit à la gauche, les électeurs vont passer entre les dents du râteau. N’oubliez pas également que vous êtes sensés être de gauche.
    De plus les électeurs préféreront peut-être voter pour des candidats, depuis longtemps plus fidèles à leurs idéaux qu’à leur carrière personnelle.
    Et pour être clair, je suis de ceux-là. Même à prendre le risque d’un 21 Avril Bis, à la différence qu’au 2ème tour je voterais blanc.
    Qu’en aux propos de Mme Royale, il va falloir faire des efforts pour faire croire qu’elle est vraiment de gauche !!! Le comportement des éléphants ne lui rend-il pas service, dans la mesure ou comme pour Nicos cela fait parler d’elle, sans qu’elle est besoin d’exprimer réellement le contenu de ses propositions (qui devraient être les mêmes que les autres candidats du PS vu le projet !!!) Ce n’est pas un problème d’homme ou de femme, de jeunes ou de vieux, de carriériste ou non, c’est une question de contenu pas de contenant.
    Mais pour vous consoler, les verts et les écolos jouent actuellement la même musique. Je me répète :
    bientôt le 21 avril 2007 !!!
    A +

  3. Tout d’abord, cette guerre de personnes ne nous amuse pas du tout, chez nous tout d’abord, chez les écolos et chez tous les partis de gauche non plus d’ailleurs.

    Notre projet engage notre candidat. 85000 nouveaux militants ont rejoint les rangs du Ps. Je pense, à titre personnel, que la sociologie militante va en être totalement bouleversé et c’est tant mieux. Dans un post précédent relatif à l’évocation de la candidature de Jospin, j’ai rappelé toutes les erreurs qu’il a commises de mon point de vue.

    En tout cas, si le candidat ou la candidate que nous désignerons fin novembre ne se sentaient pas engagés par le vote des militants, il/elle subirait le même sort que Jospin en 2007. et je vous rejoins ! Là où je ne vous rejoins pas du tout, c’est sur la caractère marqué à gauche de notre projet. Si Vous avez l’occasion, relisez-le. Je fais partie de ceux qui auraient aimé un ancrage encore plus fort.

    Quant à Ségolène Royal, je pense que c’est une femme profondément marquée à gauche. Les médias accoquinés à Sarkozy (Bouygues, Largardère et Dassault) ont intérêt à sculpter une Ségolène Royal qui leur permettent de faire passer leur petit chouchou pour mieux profiter de la situation. Si vous avez entendu François Bayrou ce matin sur France Inter, la charge à laquelle il s’est livré contre cette confusion d’intérêts a été d’une violence rare. Il a parfaitement raison. Je vous incite à aller sur le site Acrimed.

    @+

  4. A propos du projet
    Bien sur il semble ancré à gauche, mais n’est-ce pas comme le « canada dry »?
    Comment expliquer, si le PS a une volonté à gauche, les marchandages du mois de Juin?
    Je ne suis pas dupe, si certains de vos éléphants ont donné leur accord, c’est parce que
    ce projet n’engage que ceux qui le lisent. Je semble pessimiste, mais n’est-ce pas le grand
    bal dans la steppe africaine entre éléphants et gazelle sous l’oeil des vautours médiatiques
    qui attriste et desespère le bougre que je suis. De plus ne tirons pas sur les médias lorsque
    l’on fait tout pour les attirer: c’est trop facile de dire que c’est la faute des autres.
    à vous lire

  5. Les médias sont un moule pour conserver du temps de cerveau disponible. Arnaud Montebourg a décidé de boycotter les émissions phares du paf après les avoir expériementés. Je crois, comme lui, que ce n’est pas là la place du politique. Evidemment, j’aimerais que nos candidats aient tous la même attitude !

    Sur le projet, bien sûr, je reste optimiste. Sinon, je n’aurai pas essayé de travailler à l’améliorer. Maintenant, si les candidats venaient à ne pas respecter le vote des militants, sachez que nous saurons quoi faire en 2007.

  6. Bonjour,
    Il est intéressant de constater que pour 2007, vous avez déjà préparé une autre voix. Quelque part votre confiance dans vos instances n’est pas totale. Cela signifie également que nous n’êtes ni aveugle, ni dupe, à ce qui se passe. Est-il indiscret de vous demander ce que « vous saurez quoi faire » ? C’est peut-être déjà une idée à travailler dans le respect des orientations du PS bien entendu.
    Le problème n’est pas d’ici 2007. De quels moyens disposerons-nous durant 5 années pour rappeler à l’ordre les représentants du PS si ceux-ci tiennent les rênes et entraînent l’équipage sur une voix que les voies des électeurs n’ont pas choisie ? RIEN
    Et nous avons déjà donné. Le résultat principal sera alors le désintéressement des électeurs, malgré le sursaut du référendum, et un chemin carrossé pour l’extrême droite.

    A vous lire
    Pierre

  7. Des confetis de mon timbre sans état d’âme si notre candidat ne s’engageait pas sur le projet !!! Je l’ai d’ailleurs déjà dit dans ce blog.

    Si nous arrivons aux commandes, ce que je souhaite ardemment compte tenu de l’état de notre pays avec les forces de gauche qui souhaitent gouverner avec nous, il ne faut pas refaire l’erreur de 1997 : s’arrêter de penser. Un parti majoritaire n’est pas le gouvernement. Il a vocation à débattre, proposer, légiférer de façon autonome, contester. Les militants doivent être écoutés et je crois que beaucoup d’entre nous seront extrêmement vigileants.

    @bientôt !

  8. Bonsoir,
    ce commentaire serait peut-être mieux en économie ou en social, mais !!

    Que pensez-vous de la mesure d’allègement des charges sociales pour les employés au SMIC des entreprises de moins de 20 salariés ?

    Pour alimenter le débat voilà mon avis et je le partage :
    1/C’est une mesure médiatique et électoraliste pour ne pas dire poujadiste ;
    2/sur le plan socio-économique, ce type de mesure va tirer les salaires vers le bas, c’est-à-dire vers le SMIC pour bénéficier de cette suppression de charges
    3/ l’état n’assurant pas ou tardivement, la compensation auprès des organismes sociaux, ceux-ci vont à nouveau se retrouver dans le rouge, et une augmentation des cotisations salariales sera obligatoire : bien joué le transfert !!
    4/ les baisses de capacités financières des dits organismes vont aussi se traduire par des diminutions de prestations pour ceux qui n’ont pas les moyens de se payer des assurances privées complémentaires ;
    5/ Comme ces cotisations représentent également une rémunération différée, cela induit une baisse de revenus pour l’ensemble des salariés ( moins de salaire, plus de cotisations, moins de prestations)
    6/ Dans le cadre de la libre concurrence, certaines entreprises ne sont-elles pas en droit de protester car face au marché certaines entreprises bénéficient d’aides et pas d’autres ? esprit libéral ne te mord tu pas la queue ?

    7/à part la critique une proposition :
    La masse financière que représente cet allégement ne pourrait-elle pas être investie en commandes de l’état réservées au PME et PMI de moins e 20 salariés dans des activités de main d’œuvre ? je pense que pour une entreprise l’important c’est pas la rose c’est d’avoir un BON CARNET DE BONNES COMMANDES. Bien sûr ce type de commandes réservées est contraire à l’esprit libéral, aux directives de Bruxelles, et au code des marchés publics !!!
    Pour faciliter la vie aux PME et TPME, il serait judicieux de réduire fortement les formalités administratives et des organismes sociaux. Nos ENARQUES, de droite comme de gauche, ne peuvent-ils faire fonctionner leurs nombreux neurones en ce sens : fin de mois une déclaration et un versement unique( tva salaires etc) : que d’air pour l’artisan qui rentre le soir de son chantier, ou le commerçant de son magasin !!
    A vous lire
    PS

  9. 200% d’accord avec vous. Cette mesure va provoquer un désastre financier sur le plan du financment de la protection sociale. Comme vous le faites si bien remarquer, elle va contribuer à renforcer la trappe à bas salaires. Eh oui, le gouvernement soigne son électorat à l’approche des élections. Le pire, c’est l’état des finances dans lequel va être notre pays. Nous risquons d’avoir très peu de marges de manoeuvres.

    Ce gouvernement est parfaitement irresponsable.

  10. Bonjour,
    il est bien que nous trouvions des analyses convergeantes. Mais puisque vous savez que vous trouverez des caisses vides, voir percées, vous pouvez, non, vous devez, dès aujourd’hui énoncer clairement les moyens que vous mettrez en oeuvre pour financer vos choix politiques. Cela serait la transparence démocratique et non la personnalisation du débat. De plus les français sont aptes à comprendre comme ils ont compris lors du référendum europeen.
    Un rapport de la cour des comptes juge les allégements de charges sociales couteuses et incontrôlées. Elles sont passées de 3 Millards d’Euros en 1993 à 24 Milliards en 2006 soit 26% des dépenses publiques pour l’emploi. De plus, le bénéfice de ces aides, ne va pas aux entreprises manufacturières positionnées face au marché international et aux productions issues de pays à bas coût de main d’oeuvre: aides compensatrices que je pourrais admettre. OU VONT-ELLES?
    Concrétement que proposez-vous dans votre projet pour financer vos choix politiques face à des caisses vides? j’ai le sommaire de votre projet sous les yeux, je ne voie pas de chapitre de financement!!!
    à vous lire
    PS

  11. Quelques réflexions dans le débat qui naît.
    Tout sauf x.. est plus un slogan qu’un argument, quelque soit la personne visée; et il peut se retourner contre son envoyeur! c’est d’ailleurs contraire à l’argument : ce qui compte, n’est pas la persone, mais le projet.
    Ségolène est-elle une bonne candidate? apparemment oui d’après les sondages, et je le pense aussi.
    Ferait-elle un bon président, c’est à dire porter notre espoir et le traduire par des actes, contre vents et marées : à vérifier, et à consolider en élisant un parlement majeur et pas godillot (c’est un autre débat, qui malheureusement est quasiment prématurément clos avec la désignation anticipée des futurs candidats).
    Et Jospin? un bon candidat? pas sur, mais pas le plus mauvais là aussi d’après les sondages, mais assurément à mon avis potentiellement un bon président. Ne pas l’éliminer par un tsj.
    En effet j’entend dire qu’il faut tourner la page du 21 avril : mais ce jour là, c’est aussi l’échec de toute une majorité, qui s’est fait élire grace à Lionel Jospin, en 1997, et qui a tendance à l’oublier. L’éliminer , c’est renvoyer dans leurs foyers tous les députés de l’époque si on veut être cohérent (ce n’est pas parti pour celà dans l’Eure).
    j’entend aussi dire qu’il faut faire appel à de nouvelles têtes. Mais tous les candidats potentiels étaient ministres avec Jospin. Et que penser de Laurent Fabius 1er ministre il y a plus de 20 ans alors que lui ne l’était que depuis moins de 10 ans? évitons ces arguments sur les personnes.
    Avec lionel Jospin on a un candidat qui si il est élu, n’aura pas le souci de se faire réélire (ce qui n’est pas le cas de ses jeunes concurents), et il pourrait faire les réformes qui sont nécessaire et réclamées, celles qu’il n’a pas pu faire ( peut-être pas assez aider par sa majorité de l’époque) sans se préoccuper de son avenir politique : il pourrait nous engager sur cette 6eme république que beaucoup réclament!