La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Tous pour une, une pour tous

Par      • 25 Fév, 2007 • Catégorie(s): Elections  Elections   Soutien  Soutien    

Ségolène RoyalIl y avait foule hier au Zénith. De nombreuses personnes n’ont pas pu entrer dans l’enceinte du Zénith.

Laurent Fabius a été particulièrement brillant hier après-midi au Zénith à Rouen. Brillant orateur, il a sévèrement taclé François Bayrou et surtout l’UMP et son ministre-candidat autour de la rhétorique du « Travailler plus pour gagner plus ». En quoi l’exonération des charges sociales va-t-elle permettre de gagner plus pour les chômeurs, rmistes et travailleurs pauvres ?

Mais ce que je retiens avant tout de ce meeting, c’est la phrase de Pierre. « Cette fois-ci, j’y crois ! »

Engagé au sein de Désirs d’avenir au moment de la campagne interne, j’ai eu la chance de rencontrer Ségolène Royal en « petit comité ». C’est ce jour-là que j’ai cru à nos chances de victoire. J’ai senti en elle une volonté, une sincérité et aussi un ancrage à gauche réel dont les formes ne sont pas toujours bien perçues, y compris dans notre propre camp.

Mieux que quiconque, elle a compris la perte de confiance des Français dans la politique. Au cours de la campagne interne, beaucoup de gens se sont raillés de ses idées singulières autour de la démocratie participative. Elle est pourtant la seule à avoir compris l’ampleur de la crise que traverse notre pays. Si les élections nous sont favorables, nous aurons le devoir de ne plus décevoir. Ce sera notre dernière chance de redorer les blasons de la politique,de redore les blasons de la gauche. Hier après-midi, Ségolène Royal s’est donné 2 ans pour inverser la tendance. Elle aura besoin de nous !

Voie Militante Voie Militante

6 Réponses »

  1. Bien d’accord avec toi, Denis. Oui, elle aura besoin de nous! A nous de faire vivre la démocratie participative en permanence . C’est notre seule arme (pacifique) pour tenir fasse aux forces de la « finance ».
    A nous de créer, avec nos élus, le rapport de force populaire imposant cette nouvelle politique nous conduisant à l’alternative inscrite dans notre projet et reprise par le pacte présidentiel de Ségolène Royal.
    Les outils à notre disposition: la formation politique et humaine, le souci de rénovation, l’humilité de ceux qui écoutent et dialoguent et la nécessité de vaincre la paresse naturelle qui bien souvent nous entrave.

  2. Excellent éclairage… comme toujours, mon cher Bernard ! ;+)

  3. Je remercie Laurent Fabius pour la qualité de son intervention ainsi que pour son soutien à
    notre candidate.
    Un meeting métissé dans les gradins, des jeunes et des moins jeunes, beaucoup de
    de femmes, des catégories sociales assez variées, bref, une bonne représentation de la France
    de 2007 !
    Mention spéciale pour le MJS très en forme !

    Je préfère par contre ne pas faire de commentaire sur la médiocrité du reportage diffusé le soir
    même à la TV régionale…

  4. J’ai envoyé un mail à Gilles Cazin, responsable CGT chez Renault Cléon que je connais personnellement pour lui signifier mon désaccord sur le fait de toujours taper sur Ségolène Royal, alors qu’elle est LA SEULE à pouvoir l’emporter. Parfois, on se demande si on est dans le même camp et si certains de nos camarades syndicalistes et de la gauche de la gauche ne préféreraient pas avoir une bonne cure de droite pour se refaire la cerise !

    Le reportage était pitoyable effectivement.

  5. J’étais également au Zénith. Je me souviendrais longtemps de mon premier meeting.
    Il y a maintenant « l’équipe », que tout le monde attendait, autour de Ségolène (DSK, Laurent
    Fabius, Lionel Jospin,…). Grace à cela la gauche l’emportera sur la droite.
    Pour une large victoire, toute la gauche devrait se rassembler derrière notre Miss France :)
    Les radicaux l’ont très bien compris et il faudrait que le reste de la gauche le comprenne.

    Ségolène Royal Présidente, il ne doit pas en être autrement, pour une France plus Humaine et
    plus forte!

  6. Heureux de te trouver sous « nos » couleurs… communes.

    Je me disais aussi.