La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Réfugiés japonais : Recherche familles d’accueil

Par      • 25 Juin, 2011 • Catégorie(s): Soutien  Soutien    

Vous ne pouvez qu’être sensible au drame qui se déroule sous nos yeux au Japon. Notez que nous ne disons pas  » Fukushima  » mais bien  » Japon  » tant les limites géographiques de l’indicible reculent d’heure en heure. Mais cela, ce n’est évidemment pas les médias officiels qui nous l’enseignent.


AU DÉPART …


Nous souhaitions organiser l’offre d’un séjour gratuit d’UN mois aux étudiants japonais qui se seraient portés volontaires pour cet été. C’eut été pour eux un havre de paix qui leur aurait ôté tout problème d’irradiation pendant 4 semaines et, aussi, la disparition du stress(*) correspondant. Une discussion avait été menée avec une Japonaise vivant à Paris depuis quelques années et bénéficiant, donc, de la double culture. Cet apport est inestimable. Mais certaines nouvelles nous ont fait réaliser que l’heure n’était plus aux projets de petite échelle, aussi louables soient-ils par ailleurs. Nous avons acquis la conviction que l’évacuation doit être opérée maintenant avant qu’il ne soit trop tard. Que vous souhaitiez participer à ce projet humanitaire ou non, merci de faire suivre ce courrier à qui vous jugez bon. Si vous avez en tête des destinataires souhaitables de ce courrier qui doivent être portés à notre connaissance, contactez-nous !

L’heure est à l’action. La seule action concrète que nous puissions valablement faire, dans la mesure de nos possibilités, est d’organiser l’hébergement des Japonais qui nous en feraient la demande. Pour cela, il nous faudra, naturellement, des familles d’accueil.

Hébergements Japon 2011

Ce ne sera manifestement pas une sinécure.

Car celles-ci devront prendre en charge non seulement le gîte mais aussi les frais alimentaires qui y sont liés. Et, ce, pour une période qui, voyons les choses en face, est totalement indéterminée. Bien sûr, si cet exode de masse devait s’opérer, il est pas impossible que les familles d’accueil finissent par être dédommagées en recevant de l’État une allocation mais il n’en est absolument pas question, aujourd’hui, 21 juin 2011. L’engagement est donc d’importance.

 


L’urgence du moment est donc de faire appel aux bonnes volontés.


 

Nous demandons donc aux familles volontaires de se signaler à nous, dès que possible.

Si vous voulez prêter votre toit …

Vous recevrez, en retour, la charte de ce groupe (règles d’auto-discipline) et quelques conseils d’écriture.

IMPORTANT : Naturellement, il vous est possible de quitter ce groupe tout aussi facilement que vous y êtes entré(e).

Vous n’avez aucune possibilité d’hébergement ?

Si vous pensez pouvoir aider d’une quelconque manière — je dis bien : quelconque — à la réalisation de ce projet, merci de nous contacter. Je pense prioritairement à des interprètes/traducteurs EN-JA ou FR-JA, bien sûr, mais il y aura tant à faire… Ce peut être (deux exemples parmi tant d’autres) aider à la recherche d’une salle de réception pour organiser une rencontre festive entre réfugiés (seuls et leurs hôtes) ou pratiquer du voiturage pour les véhiculer…


CONTACT


Autrement , nous sommes joignables:

  • sur notre blog
  • sur Skype : okinawa761
  • sur MSN  : gerard.mannig [ @ ] hotmail.com  NE RIEN envoyer par mail à cette adresse

Merci à l’avance de tout ce que vous ferez, même si cela se réduit à un échange d’emails !

Les petits ruisseaux…

(*) une de mes correspondantes m’avouait qu’un de ses amis avait perdu un des siens qui s’était suicidé devant le stress permament dans lequel il  » vivait  » à cause de l’irradiation.

Crédit photos : Sudpressemobile

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

5 Réponses »

  1. Je viens de faire tourner le lien de votre article sur mon profil facebook (http://www.facebook.com/mademoisellecreamy), j’espère qu’il aura des répercussions sur votre action et j’ai encouragé tous mes amis à faire de même. A défaut de sauver le Japon, il faut sauver les Japonais.

  2. Je viens de découvrir votre site via le message Facebook avec le lien… Je me suis inscrite afin de connaitre les besoins et de pouvoir être volontaire si mes moyens le permettent alors et après concertation familiale ! J’ai eu conscience que ce moment d’accueil viendrait dès la catastrophe et j’aimerais pouvoir m’investir dans cette aide. Bien sur, je relaie le message auprès de mes amis en direct er via mon blog skyrock…

  3. @Nathalie

    Merci.

  4. Merci à ceux qui ont visiblement déjà fait œuvre utile !

    Depuis la publication de ce billet sur Voie Militant, un blog a été crée sur http://refugiesjapon.canalblog.com
    J’invite tous ceux qui envisagent de poursuivre (sous quelque forme que ce soit, l’hébergement n’étant pas la seule voie… militante) à s’abonner, effectivement, à la liste de diffusion comme Vous, Nathalie, l’avez fait [c’est bien vous qui avez écrit hier avec l’adresse nathxxxxxxxx@zzzzz.com ?] :
    – d’une part, les mails y sont pour le moment rares, sinon rarissimes et
    – d’autre part, c’est pour tout bénévole la seule façon d’avoir les nouvelles à la source

    Cela dit, cette listes de discussion ça été paramétrée pour être accessible à tous mais ça implique de devoir s’y rendre, etc. Bref : rien de souple.

    Bref : la liste permet à tout un chacun de savoir quels seront les besoins et, partant, d’y subvenir

    Pour mademoiselle Creamy,  » aligato gosaïmas ! « . Je viens de visiter votre site: bravo pour l’esprit créatif !
    Pour Nathalie : à tout de suite !

    fukushima-hebergements@laposte.net

  5. Nous sommes revenus en France fin mai suite aux evenements de Fukushima. Je suis francais, ma femme japonaise et nous avons une petite fille de 3 ans.

    Au grand plaisir de ma fille et ma femme nous avons fait la connaissance d’un certain nombre de personnes dans la meme situation a Paris.

    Plus recemment nous avons rencontre un couple japonais et leur jeune fille dont le visa tourisme arrive a son terme. Avez vous des conseils en ce qui concerne le prolongement de leur sejour en France ?

    J’ai entendu d’un processes de prolongement via la prefecture pour « circonstances exceptionnelles » mais je crains que cela ne s’applique pas a leur cas. Pour information ils viennent de la region d’Okutama au nord-ouest de Tokyo, region qui se confirme comme ayant un fort taux de cesium (cf. lien).

    http://search.japantimes.co.jp/mail/nn20111008a1.html

    Merci d’avance,
    Andre

Laisser une Réponse

*