La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Paradoxe des JO de pékin

Par      • 8 Avr, 2008 • Catégorie(s): Libertés  Libertés   Monde  Monde   Soutien  Soutien   Sports  Sports    

Pékin 2008La participation de Jesse Owens et sa victoire à Munich en 1936 furent l’un des symboles extraordinaires de la bêtise des théories nazies sur l’infériorité et la supériorité supposées des races. Pour autant, elles n’évitèrent pas l’holocauste. Comment d’ailleurs eut-il pu en être autrement ? Ces JO furent avant tout la vitrine d’un régime qui avait planifié l’extermination de 40% des Juifs du monde de l’époque.

Evidemment, comparaison n’est pas raison ! Et il serait indécent de comparer la nature du régime nazi à celui du régime chinois.

Le pari des tenants de l’organisation des Jo de Pékin est de nous dire que ces jeux amèneront davantage de démocratie. Certes, par la mobilisation des anti-jeux, par la révolte tibétaine réprimée dans le sang, par le comportement des athlètes qui entendent parler haut et fort des droits de l’homme en Chine, les projecteurs se braquent sur la nature de cette dictature. Mais, une fois les projecteurs éteints, nous devons nous faire aucune illusion sur ce qu’auront apporté les jeux aux Tibétains et aux Chinois. Certains d’entre nous seront, sans doute fier, d’avoir paradé au chaud devant les caméras occidentales. Ils ont sans doute raison de le faire à moins qu’au travers de leur action, ils ne contribuent à aggraver la situation au Tibet. Mais je crois que ces actions demeurent aujourd’hui parfaitement dérisoires et n’émeuvent que peu ou proue les caciques du régime chinois.

En bon normand, je ne suis pas sûr qu’il ne faille pas aller à Pékin. Je ne suis pas sûr qu’il ne faille pas boycotter ces jeux, qui, sous bien des aspects, cautionnent un régime dont la nature est viscéralement fasciste. Hegel nous disait que l’histoire ne se répétait pas. Gageons qu’il ait raison…une fois de plus.

Autres éclairages

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. Non,l’Histoire ne se répète pas—elle bégaie !
    Mais, l’Histoire est finie, selon Francis Fukuyama—

  2. J’évoquais le transhumanisme dans le billet précédent. La fin de l’histoire de l’homme tel que nous l’avons connu ! La fin d’une histoire ?

Laisser une Réponse

*