La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Libérer Nathalie Ménigon

Par      • 4 Juin, 2007 • Catégorie(s): Politique  Politique   Soutien  Soutien    

Malgré toute l’abjection profonde que j’ai pour l’idéologie d’Action Directe et les actes odieux qu’ils ont pu commettre au nom d’un anti-humanisme profond, alors même que Maurice Papon a pu bénéficier de la loi Kouchner, il est anormal que Nathalie Ménigon ne puisse pas bénéficier de l’application de la dite loi. Elle a déjà subie deux attaques cérébrales et souffre aujourd’hui d’une hémiplégie partielle. Elle a déjà purgé sa peine de prison assortie d’une peine de sûreté de 18 ans.

Pour ma part, je regrette qu’elle n’est pas fait acte de repentance par rapport à des actes qui vont à l’encontre de nos valeurs démocratiques, républicaines, universalistes et humanistes. La démocratie nous propose suffisamment d’outils pour éviter d’avoir à tuer des hommes au nom de ses idées.

Pour autant, Nathalie Ménigon doit aujourd’hui être libérée. Je ne mesure pas bien quel danger elle représente pour la société. Le 10 mai, les juges se sont prononcées pour un régime de semi-liberté. La décision est suspendue à l’appel du parquet.

Nous aimerions entendre Bernard Kouchner sur cette question.

Les sites de soutien…

NB Un grand merci à Dominique pour continuer à me faire parvenir les informations concernant Nathalie Ménigon

Voie Militante Voie Militante

3 Réponses »

  1. je me suis permis d’envoyer cet appel aux membres de la section de Brionne, à gilles Launay, responsable de la section de Bernay, à la section de Pont de l’Arche, à Attac et à ségolaine Royal (désir d’avenir).
    Je ne partage pas plus l’idéologie d’action directe que celle de maurice papon …

    Je veux que la loi Kouchner soit respectée sinon à quoi cela sert-il de faire des lois et même de voter ?
    une femme en colère

  2. Je ne crois pas qu’on puisse comparer les uns aux autres. C’est une aritmétique toujours très difficile à faire lorsqu’on est à ce point dans l’horreur ! Je suis tout à fait d’accord avec toi pour qu’on demande l’application de la loi.