La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le réseau Sortir du nucléaire cherche un correspondant dans l’Eure !

Par      • 9 Sep, 2006 • Catégorie(s): Soutien  Soutien    

Philippe Brousse, directeur de l’association Sortir du nucléaire, cherche du renfort pour le département de l’Eure.

Contact : philippe.brousse at sortirdunucleaire.org

Voie Militante Voie Militante

4 Réponses »

  1. Bonjour,
    Il ne s’agit pas directement du nucléaire mais d’énergie. l’assemblée nationale délibère
    sur la privatisation indirecte de GDF. Dans ce cadre, la commission européenne (encore elle)
    a posé quelques conditions. La mise en oeuvre de ces condition aménera le tandem Nicos
    Vils-Pin à démandeler le réseau transport de GDF, et par le fait de le privatisé sous forme
    atomisé avec les conséquences que l’on connais (voir la privatisation du réseau ferré en GB)
    Quelles dispositions PRECISES le PS et Ségolène Royal proposent pour rendre l’intégralité de
    la structure de GDF telle qu’aujourd’hui?
    Comme vous avez une formation d’économie, il serait intéressant que vous nous expliquiez,
    comment vous procéderez pour que le contribuable français ne soit pas obligé de payer pour
    racheter une entreprise qu’il a déjà financé au cours des décennies.
    De même en ce qui concerne les contrats à long terme, qui permettent à GDF d’ête moins soumis
    à l’influence des marchés, et que notre chère(dans tous les sens du terme!) commission
    neuronn’eupéenne, souhaite voir dénoncés sous prétexte d’égalité et de liberté du marché.
    Vos conseils d’économiste m’aiderons sans aucun doute à y voir plus clair. Merci d’avance
    PS

  2. Concernant le financement, le projet propose plusieurs pistes (réponse à l’une de vos questions) :

    1. face aux problèmes de l’offre, encourager l’innovation par un fond de capital risque (CDC), par une surfiscalité des profits non investis et des stocks-options (recettes sup. à court terme), par des mesures d’amortissement dérogatoires, par la recherche et la formation (je vais vite) tant sur le plan national qu’Européen

    2. stimuler aussi la demande avec hausse du pouvoir d’achat

    3. établir des coopérations renforcés entre états membres de l’UE Afin de mutualiser les dépenses (défense, police, …)

    4. Lutte contre le blanchiment

    5. Instauration de la taxe Tobin

    6. Contrôle des subventions publiques conditionnées à l’éthique sociale des entreprises (type de contrat, licenciements, …)

    Voici quelques axes présentés dans le projet. Pour Edf, c’est la Cdc qui mettra la main à la pâte.

  3. Attention, il faut rester dans la question, il est trop facile de boter en touche sur des
    généralités. Je n’ai pas posé de question sur le financement du projet du PS, mais sur le
    cas concret et d’actualité de GDF. Donc je répète la question et j’espère de manière assez
    claire pour qu’elle appelle une réponse claire:
    Comment après cette privatisation de GDF, ramener l’entreprise dans le giron public qu’elle
    n’aurait pas du quitter sans que les Français rachète leur propre bien quel que soit le
    circuit. La CDC fonctionne avec notre argent et si c’est elle qui rachète c’est également
    nous qui allons payer. De plus cet argent de la CDC pour racheter GDF, pourrait servir à
    autre chose comme la construction de logements vraiment sociaux.
    Pourquoi ne pas envisager dès aujourd’hui, en annonçant la couleur, une expropriation pure et
    simple sans indemnisation. prevenant ainsi les potentiels acquéreurs du risque plutôt que
    de les laisser spéculer sur une éventuelle plus-value entre l’achat et la revente. Il s’agit
    bien sûr d’une remise en cause de la notion de propriété. Mais la notion de propriété
    collective pour le bien commun n’est-elle pas supérieure à la notion de propriété privée
    spéculative? Il en va de l’intérêt supérieur de la nation donc prioritaire sur toute autre
    intérêt particulier!!!
    Un autre aspect de la question: que devient le département transport de GDF?
    à vous lire
    PS

  4. Je ne pense pas que l’expropriation soit possible du point de vue du droit européen et français. Il y a une autre solution : c’est le rachat de Suez-Gdf par Edf. J’ai hier entendu Fabius. Il a évoqué l’hypothèse et la possibilité juridique de la récupération du réseau de distribution par Edf, malgré la privatisation. En se découvrant, que cherche-t-il ? Je n’ai pas bien compris. Le risque est que le gouvernement verrouille le retour en arrière.

    Or comme vous les savez, si Suez s’intéresse à Gdf, c’est en rapport avec la distribution. Le reste ne les intéresse pas ! Vous êtes beaucoup plus affuté que moi sur cette question.