La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Ah si vous connaissiez ma poule !

Par      • 11 Déc, 2012 • Catégorie(s): Soutien  Soutien    

En Europe, chaque personne produit en moyenne 1 kg d’ordures ménagères par jour ! Soit… 365 kg par an !

Avec un peu de bon sens et un soupçon de bonne volonté, il est relativement simple de réduire ces déchets : consommation responsable et durable, compostage, tri etc…

Cependant, certaines communes décident de passer à l’offensive et de créer des taxes incitatives sur les ordures ménagères, notamment, en les indexant sur la quantité réelle de déchets jetés par chaque foyer. L’idée est bonne et logique, sauf que certains vont alors, sans aucune gêne, jeter leurs ordures dans la nature et la France risque de ressembler à un vaste dépotoir.

Il y a une vieille méthode, ancestrale, de réduction des déchets, facile à remettre au goût du jour : les poules !

A Pincé, dans la Sarthe, le maire, a remis, lors d’une cérémonie officielle, en présence de personnalités locales, un couple « d’éco-poules »  à 31 familles.
En effet, les déchets organiques comme les épluchures, les restes de repas, les denrées périmées etc… sont donnés aux poules,  comme le faisaient nos arrières-grands-mères et nos grands-mères.
A savoir, deux poules peuvent avaler jusqu’à 300 kg de déchets organiques par an ! Sans oublier, qu’elles peuvent pondre jusqu’à 400 œufs par an !

Viens Poupoule !

Le bénéfice va au delà… Réduction des déchets, production d’œufs, diminution éventuelle des charges, action pédagogique, renforcement du lien social… mis à part le caquetage et les fiantes, il n’y a que des avantages.

Bien sûr, il faut en prendre soin.

A Pincé, les heureux propriétaires ont signé un « contrat d’adoption » dans lequel ils s’engagent à nourrir leurs poules, à bien les traiter et à leur offrir un abri la nuit contre les prédateurs. Evidemment, il y a une clause spéciale interdisant formellement qu’elles passent à la casserole, mais seulement avant deux ans…
Petite anecdote rigolote, à Pincé, la première famille servie a baptisé ses poules Ségolène et Valérie ! ;+)

Finissons en chanson, soyez reconnaissants, j’ai choisi la version de Serge Gainsbourg et non celle de Maurice Chevalier.

 

Crédit photos : le site de la commune de Crèvecœur en Auge.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

2 Réponses »

  1. Ségolène et Valérie…cela doit caqueter, et le coq il s’appel comment :+)

    je suis convaincu que la crise rendra les gens « raisonnables » : pourquoi pas des herbivores comestibles qui produisent du lait au lieu de tondre les pelouses mécaniquement?.

  2. @Yann

    Ca se voit que tu vis à la ville ! ;+)

Laisser une Réponse

*