La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Vivre son temps…

Par      • 25 Mai, 2010 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

S’il ya bien une phrase qui m’agace et que j’entends souvent c’est « Je n’ai pas le temps » !
Nous avons tous 24 heures à vivre dans une journée, oui j’ai bien écrit « à vivre ».
Nous avons des activités plus ou moins prenantes, nous avons des priorités différentes, ce n’est pas que nous n’avons pas le temps, c’est que nous ne prenons pas le temps !
Or, la vie est courte et précieuse, il faut savoir vivre son temps

Sekito Kizen écrivait « Vous qui cherchez le chemin, je vous en prie, ne perdez pas le moment présent. » c’est frappé au coin du bon sens. En effet, à courir sans s’arrêter, on ne profite pas du moment présent qui pourtant ne pourra plus se rattraper.

Pour être « zen », il faut accepter de ne pas se sentir obligé d’en faire trop, accepter qu’il y ait des périodes où l’on a le droit de faire ce que l’on peut, mais surtout, en pleine conscience. Certains, comme Erik Pigani, estiment que « S’accorder du temps, c’est s’accorder avec l’Univers. » pourquoi pas ? Tout est lié…

Il est essentiel de se souvenir que « Le temps n’est ni notre ennemi, ni notre maître, ni notre esclave. Il est ce que l’on est. » et l’on est ce que l’on fait.

Pour se trouver soi-même, il paraît essentiel d’oublier de temps en temps sa ponctualité, sa programmation, son « règlement intérieur » et de se laisser porter par la douce sensation du moment présent, ceci permet également de laisser la porte ouverte à la créativité.

Les chinois disent que « Tout mouvement est une chance à saisir. » alors prenez le temps d’observer la nature, simplement observer !

Et puis ne faites pas la course contre le temps, je crois qu’il est plus rapide que nous ! ;+) C’est du temps de gâché, pour rien.

Certains tics de langage sont révélateurs, ainsi, lorsque vous parlez, prêtez attention au temps que vous employez le plus souvent. Est-ce l’imparfait ? Le présent ? Le futur ? Prenez alors conscience du temps le plus juste, pour vivre l’instant présent.

N’oubliez pas ce principe si évident, « La culpabilité parle d’hier, l’angoisse parle de demain. Qui parle d’aujourd’hui ? » vivez ici et maintenant !

Si vous vous sentez « coupable » de ne pas avoir le temps, débarrassez-vous vite de ce sentiment qui vous bloque ! Il y a tant de bonnes raisons de ne pas vous culpabiliser, dont celles-ci : vous avez le droit de vivre votre propre temps ; la vie d’aujourd’hui n’est pas en accord avec les rythmes naturels ; vous avez besoin de temps pour vous adapter à un temps qui donne l’impression de s’écouler de plus en plus vite ; vous avez le droit de limiter vos activités ; la pression sociale par rapport au temps est trop forte ; vous avez le droit de refuser de courir et la culpabilité ne fait pas évoluer, bien au contraire, c’est une perte de temps !

N’oubliez jamais que « C’est le sens que nous donnons aux événements qui détermine la couleur du bonheur ou du malheur. » il vous appartient de décider comment vous souhaitez vivre votre temps, pour être heureux, car si vous n’êtes pas heureux vous ne pouvez pas rendre les gens heureux autour de vous. Et puis, pour être vous-même. Sachez qu’être soi-même, ce n’est pas être incapable de changer ! Vous êtes plus forts que vous ne le croyez… et ne cédez jamais par lassitude, mais toujours par conviction !!!

VIVEZ VOTRE TEMPS !

Crédit photos : Searching for Buddha.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

2 Réponses »

  1. ahahahaha

  2. @ Fred,

    Contente de vous avoir fait rire, c’est bon pour la santé ! ;+)

Laisser une Réponse

*