La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Quelques pistes pour la rénovation de la gauche et du Parti Socialiste

Par      • 1 Juin, 2007 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

Vu dans l’Obs : Stéphane le Foll, dircab de François Hollande et qui n’a peur de rien, a affirmé récemment que les socialistes n’avaient pas eu le temps d’ouvrir le chantier de la rénovation. Ne riez pas !!!

Jean-Pierre Raffarin était sur France Culture hier soir. Il a fait le constat de l’impuissance du gouvernement à conserver l’esprit politique qui sous-tend un projet de loi, une fois que celui passe dans les fourches caudines des hauts-fonctionnaires en charge de les conformer aux contraintes techniques. Il a indirectement reconnu que le parlement ne pouvait être, dans l’esprit de nos institutions renforcé par le quinquennat, qu’une vulgaire chambre d’enterrinement de projets dépouillés de leur sens originel.

Fort du constat, Raff, très en verve hier soir, a souligné toute l’importance des partis politiques de la majorité présidentielle qui doivent être les véritables parlements du pouvoir présidentiel. C’est dans cet esprit que l’Ump a choisi une direction collégiale afin de disposer, sans entrer en concurrence avec la tête de l’exécutif, d’un outil en capacité de rédiger la loi afin qu’elle ne soit plus dévoyée par la technostructure.

L’analyse de Raff est remarquable de bon sens et de pragmatisme. Nous devons en tirer toutes les conclusions.

Pour nous mettre en mouvement, à des fins de rénovation de notre corpus idéologique, le Parti socialiste doit créer au plus vite un shadow cabinet élargi à l’ensemble des forces de gauche. Cela nous offrirait une véritable visibilité médiatique et nous donnerait un tremplin pour nos propositions dont l’essentiel doit être le produit de l’activité militante.

Cette production doit passer par la création de commissions animant des conventions thématiques fédérales et nationales permanentes. Elles auraient pour avantage de mobiliser nos militants et de renouveler notre logiciel. Face à la complexité de notre société, nos réponses ne peuvent plus venir de quelques uns, monopolisant une parole convenue, experts de tout et de rien. Elles doivent venir de nous tous.

L’Ump nous a donné une sacrée leçon de stratégie politique. Elle ne compte pas s’arrêter là. Prenons la mesure du défi qui nous est posé et trouvons les réponses les plus adaptées en nous appuyant sur les valeurs qui sont celles de la justice et de la transformaiton sociale! Le plus vite sera le mieux. Nous ne pouvons plus attendre. Sarkozy aujourd’hui cherche à nous assécher.

Voie Militante Voie Militante

Une Réponse »

  1. Etant d’origine britannique, je peux vous dire que le shadow cabinet est depuis longtemps une tradition là-bas, ce qui fait que les campagnes électorales se déroulent de manière totalement différente et sans l’agressivité et les coups bas qu’il y a en France.

    C’est plus « lisible » pour la population et il n’y a pas de candidats qui émergent comme ça d’un coup quelques mois avant les échéances et ça se fait plus en douceur…

    Il n’y a pas que du bon là-bas, Tony Blair n’est pas plus de « gauche » qu’un Fabius (sympa par ailleurs mais pas à gauche pour moi) mais il y a quand même quelques idées intéressantes à retenir.