La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Paul Virilio : penser la vitesse

Par      • 29 Juin, 2011 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

Pour les familiers de ce blog, avec René Girard ou Cornelius Castoriadis, le nom de Paul Virilio ne vous est pas inconnu. Cet architecte, devenu philosophe, est un de ceux qui, de mon point de vue, comprennent le monde dans lequel nous vivons. Il a notamment conceptualisé, avec brio, que toute technologie transporte, de manière endogène, l’accident et le risque de chaos. Tchernobyl et Three Misle Island – et maintenant Fukishima-Daiichi – ne doivent rien au hasard. La technicisation de l’humanité, la prégnance de la technocratie, la complexité artificielle liée à l’informatisation, l’interconnexion, la dictature du progrès, de l’instant et de l’économie  sont-elles compatibles avec le fait que nous vivions dans un monde fini ? L’écologie politique est aussi un des éléments qui vous permettront de comprendre la pensée de cet architecte hors norme à la pensée extrêmement brillante.

Aston Martin, comme dautres, vend le rêve de la vitesse du monde.

La dissolution de la culture, de l’histoire et de la mémoire (j’ajoute la procrastination), le culte de la performance, l’aliénation aux marques observables chez les jeunes et les moins jeunes sont un des thèmes sous-jacents au film que vient de réaliser Stéphane Paoli autour de Paul Virilio : penser la vitesse. Vous pouvez vous le procurer pour 20 euros sur Arteboutique. Pour Paul Virilio, « l’accélération, c’est la guerre. »

Pour l’informaticien et le chef d’entreprise que je suis, il y a beaucoup d’enseignements personnels à en retirer. Je ne peux pas croire que je sois le seul concerné par cette folie collective qui tend à nous submerger et à nous faire croire que le comportement humain se réduit au niveau 1 et 2 de la pyramide de Maslow ou au niveau 1 de la spirale de Beck. Samedi midi, j’ai eu, lors de mon déjeuner, en face de moi un jeune homme qui m’affirmait ne plus voir réellement l’humanité dans l’œil de son voisin. Regardez Virilio : ça urge !!!

Eclairages sur la pensée de Paul Virilio

Crédit photos : Blogosapiens ?, le Monde de l’éducation, le blog de l’auto

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , ,

5 Réponses »

  1. Je trouve que tu n’insistes pas assez sur la propagande du progrès…
    Une précision, Aston Martin n’est pas franchement un symbole de vitesse pour les « initiés », son slogan est d’ailleurs « Power, Beauty, Soul ».

  2. Salut, le lien sur arte est HS

  3. @Olivier

    En effet, il n’y reste que 15 jours.

  4. Je partage la plus grande partie du point de vue de M. Paul Virilio pour ce qui est de la dimension horizontale de l’histoire de l’humanité.
    Mais pour ce qui est de sa dimension verticale, M. Paul Virilio omet de dire que l’avènement de l’Apocalypse n’est pas le résultats d’actions humaines cumulées.
    En effet selon les écritures, l’Apocalypse qui signifie (mise à nu, enlèvement du voile ou révélation) ce n’est pas la fin du monde qui serait provoquée par une volonté humaine mais c’est la mise en lumière de la folie humaine, ce qui n’est pas sans conséquence évidemment.
    L’Apocalypse n’est pas l’anéantissement de l’humanité mais l’intervention divine à un moment où l’humanité atteint la fin d’un cycle, où l’humanité au bout d’elle même à perdue le sens de sa raison d’être.

Laisser une Réponse

*