La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Médicaments génériques : soyons méfiants !

Par      • 8 Jan, 2010 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

Je ne suis pas une obsédée des marques, loin de là, j’ai même essayé des cartouches d’encre compatibles bien plus performantes que celles de la marque de mon imprimante, avec en prime un prix réduit de 50 %. Je cherche avant tout la qualité… qui est de plus en plus difficile à trouver, quel que soit le prix !

Concernant les médicaments génériques, vu des problèmes d’allergie à un excipient, je suis très prudente et j’épluche la notice avant de les accepter. Bizarrement, les deux dernières fois où j’ai été malade j’ai pris le générique d’un médicament que j’ai l’habitude de prendre et ma guérison a été plus longue… est-ce une coïncidence ? Pas si sûr.

Gare à l’efficacité.

En effet, les médicaments génériques ont le droit d’être moins efficaces de 20 % par rapport à l’original, oui le droit, c’est prévu par la loi ! Et bien-sûr ça on ne va pas insister dessus. Sans compter que beaucoup de professionnels de la santé ne le savent même pas ! De là à se demander si ce n’est pas pour pousser à la consommation, il n’y a qu’un pas, que je ne franchirai pas… quoique… ;+)

Gare à la sécurité.

Eh oui, dans le Vidal 2008 on peut lire ceci : « Les spécialités génériques des produits sont dispensées de fournir les études toxicologiques, pharmaceutiques et cliniques demandées pour l’obtention des autorisations de mise sur le marché (AMM) – art. R5121-29 du CPS. » effrayant, non ? Les laboratoires étant autorisés à sous doser les génériques en molécules de base et à modifier la formule de l’original, cela peut donc remettre en cause les essais initiaux ! Encore plus effrayant…

Gare à la qualité.

Quand ce sont les laboratoires qui fabriquent l’original qui fabriquent les génériques, bon, on peut se dire que la qualité sera sans doute présente, mais quand ce sont les autres laboratoires, spécialisés dans la fabrication des génériques et étrangement implantés dans des paradis fiscaux… on peut en douter. Qui se porte garant de la qualité des matières premières ?

En conclusion : méfiance !

Eh oui, méfiance, pour nous, comme pour les médecins prescripteurs. J’ai vu il y a quelques semaines un proche prendre deux médicaments génériques, dont l’un dont l’original compte vingt-sept génériques ! Je n’ai pas osé lui demander si c’était lui qui avait demandé des génériques, si c’était le pharmacien qui les lui avait proposés ou si c’était le médecin qui les lui avait prescrits. Si c’est son médecin, il lui est impossible de savoir lequel parmi les vingt-sept génériques sera vendu à son patient ! Il ne maîtrise donc plus sa propre prescription ! Et n’oublions pas que de nombreux médecins relèvent des réactions d’intolérance ou de type allergique avec des génériques…

De surcroît les médicaments ne représentent qu’un faible pourcentage du déficit de la sécurité sociale, le plus gros du « trou » vient des frais hospitaliers et des arrêts de travail pour maladie plus ou moins bidons… il serait à mon humble avis bien plus urgent d’intervenir dans ces deux domaines plutôt que de nous fourguer des génériques douteux et qui, selon le dosage, le conditionnement et la durée des traitements ne reviennent parfois même pas moins cher !

Comme je le dis souvent à mon proche susvisé : l’original vaut toujours mieux que la copie !;+)

Crédit photos : CouleurGeek ; Futura-Sciences.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

Une Réponse »

  1. Virginie, je farfouille sur les sites et je trouve le votre, je voudrai pouvoir faire quelque chose de concret en ce qui concerne les médicaments génériques, étant moi même soignée actuellement par des génériques qui m ont été imposé.Je souffre d une dépression assez sévère qu m valu un infarctus…., mon médecin a décrèté qu il fallait que je prenne des génériques et depuis c est la descente aux enfers tous mes démons remontent à la surface, evie de suicide vertiges atroces tremblement etc……….. il me dit que c est psychologique quan bien même, mais moi je sait que ce n est pas psychologique je veut agir et me consacrer et me battre pour que certains médecins incompétents prennent en considération la souffrance de leurs patients, ce matin je me suis présenté chez un médecin qui m est inconnu il m a reçu il a été compréhensif et m a tout de suite remise sous mon traitement initial, j éspère qu il n est pas trop tard pour que je puisse enfin voir une petite lumiere au bout du tunel car là je touche le fond complètement je ne veut plus me lever le matin plus me laver plus manger, mon entourage s inquiète et est impuissant, je rechigne à me faire hospitaliser car la perspective de me rerouver en milieu psychiatrique me fait peur , enfin voila si je peu aider à combatte la mise d office à certains médicaments génériques je suis prête…………….

    a vous lire
    EMMA