La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le mardi 6 juin 1925 !

Par      • 9 Juin, 2006 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

Un peu d’histoire… ce soir. C’était le 6 juin 1925. A cette époque, deux candidats du Parti Radical se présentent face aux militants de leur parti à l’investiture. L’un des deux candidats, ancien député de la Chambre, s’appuie sur sa notabilité et sa notoriété pour faire valoir sa candidature. Il entretient avec son suppléant, homme de terrain ayant conquis ses faits de gloire lors des élections « départementales », une relation d ‘estime et d’amitié inoxydable… depuis près de 20 ans. C’est suffisamment rare dans ce milieu pour être souligné. Lors de réunion du 6 juin, l’affectif est présent. En fait, on le comprend assez vite. Ses arguments sur sa candidature : la légitimité d’être là ! Est-ce suffisant pour tous ces nouveaux adhérents et sympathisants ? Pas vraiment.

Le deuxième candidat est un jeune loup, prêt à tout pour conquérir la place. Etre calife à la place du calife ? Lors de la soirée du 6 juin, un certain G. lui fait remarquer les contradictions de sa candidature face à l’ancien. Un responsable du parti, M., sous des airs consensuels, rappelle les règles et les déconvenus face aux calculs politiciens. Remarquable ! Les sbires de l’ancien, G., E., R., très affamés, donnent du clairon et cherchent à mettre chaos le jeune loup sur la légitimité de sa candidature. Bringuebalé, il ploie sous les coups de boutoir de ses adversaires. David contre Goliath ? A-t-il dit son dernier mot ? L’élection aura lieu le 14 du mois de juin 1925.

NB Toute ressemblance avec des événements que vous auriez pu subir est purement fortuite. Au XXIième siècle, la politique a retrouvé toutes ses lettres de noblesse. Il était temps.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

2 Réponses »

  1. Tu as raison,Denis,au 21e siecle cette situation ne peut pas se
    reproduire sauf que comme nous tu as vu se dérouler ce mème
    scénario le 6 juin 2006 à Conches salle des mariages.
    A la vue du déroulement de la séance, je me suis demandé si nous
    connaissions vraiment la situation et les rapports des
    protagonistes entre eux. Personnellement, j’ai été choqué par
    ces attaques directes visant Michel Champredon, mais,comme dit le
    proverbe,li n’y a jamais de fumée sans feu. Pour ma part,j’ai
    envie d’avoir une petite discussion avec lui
    RDV le 14 juin pour le vote

  2. J’ai vraiment été surpris de la charge contre Michel, surtout de la part de Gérard. Je suis d’accord avec toi : on ne doit pas avoir tous les éléments en main pour tout comprendre.