La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La force imaginaire du Daïla Lama

Par      • 17 Oct, 2007 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

Le régime « communiste » chinois qui n’a de communiste que la terrible dictature et la pauvreté croissante qu’il fait subir à son peuple connaît les limites de la théorie marxiste sur la question des superstructures.

Souvenez-vous de ce pape polonais qui, descendant de son avion, avait dit aux peuples des pays de l’Est : « N’ayez pas peur ! » Jean-Paul II savait alors que ce qu’il représentait avait traversé les siècles et que sa force, il la puisait dans l’imaginaire institué de l’humanité.

L’acharnement du gouvernement de Pékin à contester toute légitimité au Dalaï Lama est un acte de reconnaissance implicite de la force de ce que le bonze représente : l’atemporalité face à la temporalité de l’économie et d’un régime qui, osons l’espérer, ne sera qu’un moment de l’histoire des hommes. Avec Jean-Paul II et le Dalaï Lama, c’est Hegel et Marx qu’on enterre ! Le processus dialectique est en marche . ;+)

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.