La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Divorce… avec les Lumières

Par      • 19 Oct, 2007 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

L’une des trois valeurs de l’universalisme sensée nous protéger de l’obscurantisme que nous ont enseigné les Lumières est l’indépendance des champs privé et public. Elles nous ont permis de « chasser » les religions vers l’espace privé, ce qui vous en conviendrait, est une garantie en terme de diversité des pratiques religieuses. Cette séparation des champs est constitutive de l’émergence de la démocratie en Europe.

La mise en scène pitoyable auquel se prête aujourd’hui le Président de la République – et plus largement la classe politico-médiatique française – est un coup de canif inquiétant au socle de nos valeurs communes. Elle s’inscrit dans cette confusions des champs. La victoire de Nicolas Sarkozy aux dernières Présidentielles en s’appuyant sur la question de l’identité, le projet de remise en cause de la loi de 1905 qui se profile, le test Adn nous amènent à comprendre la nature profonde de la rupture en cours. Et puis, il y a ces peurs que l’actuel Président n’a eu de cesse d’instrumentaliser alors qu’il était ministre de l’intérieur notamment pour cacher les vrais enjeux autour de la nature de nos sociétés. Le choix de voter des lois sur la récidive et l’immigration ne doit en effet rien au hasard. Elle relève de la nécessité de l’auto-reproduction politique. Dit autrement, l’énergie dépensée sert aujourd’hui davantage à se maintenir aux branches qu’à faire.

Le divorce si brillamment mis en scène nous permet au passage de comprendre tout le peu de considération que le Président porte pour son ex-épouse. Le sarkozysme est-il l’expression aboutie de l’antihumanisme ? Le propos est sans doute excessif. Mes craintes personnelles sont que nos mots, en réponse à cette dérive, en finissent par s’appuyer sur les mêmes maux. J’avais évoqué l’étrange recours syntaxique de camarades évoquant la « lutte des classes ». Ne nous faisons pas piéger et ne nous enfermons dans une explication du présent en ayant recours à l’histoire. Ce la nous condamnerait à rester dans un opposition dont notre pays n’a nullement besoin. La nature de ce que nous vivons est aujourd’hui singulière. Les réponses que nous devons donner le sont aussi.

Autres éclairages

Plus anecdotique…

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.