La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Deux poids, deux mesures ?

Par      • 29 Jan, 2010 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

A l’heure où les médias français vont se régaler du énième dérapage du maire de Montpellier, la Grande-Bretagne a convoqué son ancien premier ministre Tony Blair pour 6 heures d’interrogations devant la commission d’enquête Chilcott en présence de 80 citoyens ordinaires (5000 ont fait la demande…) : il doit répondre des accusations justifiées sur son alliance avec les Américains pour l’intervention en Irak, au mépris  de l’ONU, du droit international et de l’opinion publique. Des manifestations géantes comme celle de Londres le 17 octobre 2004, des dizaines de milliers de personnes armées de slogans où de squelettes, des hélicoptères qui tournaient dans le ciel, j’étais ce jour là parmi eux, le calme et la détermination étaient impressionnants mais n’eurent aucun effet, pas plus que les manifestations des 3 millions d’Italiens.

Au pays où la vidéo surveillance généralisée continue d’être dénoncée comme inefficace et abusive y a-t-il encore de l’espoir ?

Notre ancien premier ministre avait été jugé sur le sang contaminé, le voici au devant de la scène pour délit de faciès en plein débat tordu sur l’identité nationale. Le Parti Socialiste, dont la France a pourtant bien besoin, continue d’abriter dans son sein des personnages qui ternissent son image déjà bien attaquée.
Les anicroches et dérapages, ou pire encore, continuent de masquer le vrai débat qui devrait avoir lieu sur les enjeux vitaux face à un président qui ne recule devant rien au mépris de tous les citoyens qui dénoncent les dérives.

Le film Welcome repasse à Bernay mardi soir à 20h au Rex : la Ligue des Droits de l’Homme sera présente car le débat sur l’identité nationale et le ministère du même nom continuent d’agiter ce que nos con-citoyens ont de plus immonde.
Les immigrants qui voient l’outre manche comme la terre promise (je vous recommande sur le même sujet l’excellent Nulle part, terre promise, film de E. Finkiel, qui met en parallèle les déplacements d’usine et les migrations forcées) ont compris que là-bas, il n’est pas encore tout à fait trop tard, même si la situation se dégrade (voir ou revoir le film de Stephen Frears, Dirty Pretty things, Loin de chez eux où Audrey Tautou campe une clandestine turque harcelée).

Les anglais nous ont donné Orwell, à lire et relire de toute urgence. Aujourd’hui il faut saluer les Britanniques debout : Messieurs les Anglais tirez les premiers sur les ignobles dirigeants. Messieurs les Français, faites nous grâce de vos petitesses.

Crédit photos : TotalVod.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

Une Réponse »

  1. Ce qui est intéressant de savoir qui a ressorti les propos de Georges Frêche… et pourquoi !
    Le film de Stephen Frears est magistral, comme la plupart de ses films. Le cinéma britannique est d’une exceptionnelle qualité.

Laisser une Réponse

*