La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Comme Emmanuel Todd, je suis resté chez moi le 11 janvier !

Par      • 10 Mai, 2015 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

L’hallali contre Emmanuel Todd, à l’occasion de la publication de son livre « Qui est Charlie », nous montre ô combien le chercheur a touché juste. Quand je suis allé marcher à Bernay le jeudi 8 janvier, nous étions en pleine campagne des élections départementales. Sébastien Lecornu, Hervé Morin, Franck Gillard, Jean-Louis Destans, Nicolas Mayer-Rossignol avaient fait le déplacement. Toute l’UMPS avait fait le déplacement. Aucune figure de gauche n’avait souhaité se joindre à la manifestation. Il y avait un paradoxe à voir tous ces gens de cette vieille droite, propres sur eux qui, hier, dénonçaient les excès de Charlie, venir nous expliquer qu’ils étaient devenus Charlie.

Selon Emmanuel Todd (cartes à l’appui ci-dessous), le 11 janvier fut loin d’être un mouvement d’unanimisme dans notre pays. En fait, ce sont les CSP+ des grandes villes et les classes moyennes de la périphérie « catholique zombie » – Le bloc MAZ (1) – qui, le 11 janvier, se sont retrouvées à manifester contre les attentats islamistes des frères Kouachi. Les « pauvres » et les immigrés – les mêmes ? – ne seraient  pas venus manifestés. Le chercheur y voit le symbole de l’écrasement des riches contre les pauvres, de la périphérie inégalitaire contre le cœur égalitaire. La périphérie de tradition autoritaire et hiérarchique aurait repris le pouvoir sur le cœur. Emmanuel Todd fait d’ailleurs un parallèle entre la dérive droitière du Parti Socialiste et cette France périphérique « islamophobe » qui a fait l’élection de François Hollande en 2012. Il y aurait un paradoxe aujourd’hui à voir la France égalitaire à voter Front National et UMP et la France périphérique – qui soutint le Maréchal Pétain dans un autre temps – à voter socialiste.

Emmanuel Todd a de la suite dans ses idées. C’est sans doute à son honneur ! Mais, dans une France qui bouge vite, l’explication « territoriale » structuraliste est-elle suffisante pour comprendre ce qu’elle est devenue ? Les cartes du « mystère français » s’appliquent-elles encore à la France d’aujourd’hui ? Quel rôle, au juste, peut avoir aujourd’hui une immigration de « peuplement » dans ce qui ressemble à un grand mouvement de désintégration religieuse sur fond de crise économique persistante et de perte de repères et de valeurs ?

Les cartes

Le mystère français : Marx et Jésus La carte des manifestations du 11 janvier

Emmanuel Todd sur BFMTV

(1) M pour classes moyennes, A pour personnes âgées, Z pour catholiques zombies

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Une Réponse »

  1. l’analyse de C. Salmon sur ce sujet:
    http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/100515/l-esprit-du-11-janvier-et-la-danse-macabre-de-la-laicite

Laisser une Réponse

*