La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Avec des anti-nucléaires comme ça, le nucléaire en France a de beaux jours devant lui !

Par      • 5 Juin, 2011 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

Membre du réseau Sortir du Nucléaire, j’avoue ma très grande perpléxitude aux méthodes des mes éminents « Porte-Paroles » et « Présidents ». Je pense que nous pouvons davantage espérer, hélas, dans la vertu de la catastrophe  et dans Angela Merkel, Martine Aubry ou encore Nicolas Hulot, que dans les capacités militantes des anti-nucléaires aux tempes blanchissantes à nous sortir du nucléaire.

Repenser la communication

Stéphane Lhomme, l'archétype militant !Quelle est l’efficacité réelle de l’envoi de mails courriels en nombre à des militants convaincus d’avance ? A quoi ça sert de regrouper 20 ou 50 manifestants qui font le pied de grue devant une banderole, s’exposant en véritables bêtes de foire, sous le regard amusé d’une population incrédule se croyant soudain au zoo de Vincennes ? De ces actions, que reste-t-il au juste, en dehors du fait de se souvenir de bons moments passés, qui, à la longue, finissent par développer le goût doucereux de l’entre soi  et le sentiment de nostalgie digne d’anciens combattants ? A quoi ça sert !

J’ai proposé à de nombreuses reprises à tous ces « Porte-Paroles » et autres « Présidents » de venir écrire, informer et débattre dans les colonnes de Voie Militante. En vain ! Les seuls à avoir franchi le rubicon sont les représentants du Ganva (Groupe d’Actions Non Violentes Antinucléaires). J’ai proposé, à plusieurs reprises, de l’aide à Alain, pour lui offrir davantage de visibilité au niveau de son site Internet qui héberge Sortir du Nucléaire 76 et Stop-EPR, ni à Penly, ni ailleurs. En vain ! Sur son site, pas un seul flux Rss. Pas une newsletter. Pas un compte Twitter. Pas une page Facebook.  Que dire de Sortir du Nucléaire 27 qui ne dispose d’aucune visibilité Internet ? Alain, Guillaume et Jean-Claude, sachez que je réitère, une fois de plus, de vous accompagner pour augmenter notre visibilité sur Internet !!!

La palme revient sans aucun doute au Webmestre du site du Réseau Sortir du Nucléaire qui a tout simplement oublié de mettre à disposition un fil RSS à partir de la page d’accueil et un fichier sitemap.xml à la racine du site. Quel amateurisme ! Quelle incompétence ! Quant aux rédacteurs du  site Stop-EPR, ils n’ont publié aucune information entre le 9 novembre 2010 et le 26 mai 2011. C’est vrai qu’avec Fukushima, il y avait si peu de choses à dire ! Que dire encore de Stéphane Lhomme, qui fut le porte-parole du réseau Sortir du Nucléaire de 2002 à 2010 ? Son site est tout simplement pathétique, indigne de cet infatigable militant   !

Alors, pourquoi ?

J’avoue ne pas comprendre. La paresse ? J’en doute. Le temps ? Ils nous envoient bien des mails. Le charme désuet des sunlights de la presse quotidienne régionale et des éditions régionales de France 3 ? A ne pas négliger, comme outil de communication,  sans aucun doute ! L’incompréhension culturelle  ? C’est peut-être une piste. Je reçus, un jour, un mail d’un de ces acteurs du combat antinucléaire, alors que j’évoquais par mail, en avril 2009,  l’utilisation de nouveaux outils de campagne Internet au sein d’Europe Ecologie Haute-Normandie : « tu dois être un peu trop  sous l’influence de la culture informatico-américaine à mon avis. »

Il répondait à ce mail : « Pour les afficionados de Twitter, sachez que le tag à utiliser est désormais #eu09. Un widget est disponible sur le site http://eu09. twitlife.com/ pour  qu’il soit ajouté à vos sites. » Et, si nous aussi, parfois, nous révisions notre stratégie de communication ?

Crédit photos : Partenia, Eduangi

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , ,

9 Réponses »

  1. Vas voir son site tu comprendras ? Il a quand même un DEA. Il a même été enseignant.

    Ce billet a fait réagir des gens du réseau. Je leur ai offert mes services… gratuits.

  2. Comme je le dis dans l’article, j’ai plus confiance en Hulot, Aubry ou Royal pour nous sortir du nucléaire ! On ne me refera pas.

  3. Royal, je ne sais pas, mais Hulot et Aubry, ça m’étonnerait que ces adeptes du libéralisme sortent les Français du nucléaire ! Le 22 mars Aubry y était favorable, aujourd’hui elle a changé d’avis. Le PS n’a pas de programme digne de ce nom.
    Pour en venir au sujet de ce billet, je crois que les anti-nucléaire accepterait votre offre, si elle était plus claire.
    « le tag à utiliser est désormais #eu09. Un widget est disponible sur le site http://eu09. twitlife.com/  » est sûrement du chinois pour eux (comme pour moi). Pourquoi ne pas mieux communiquer ? :p

  4. Le nucléaire, c’est un très bon test pour la démocratie française, car c’est un débat compliqué : risques de long terme, risques mondiaux et pas seulement nationaux, arbitrage entre plusieurs objectifs (réchauffement climatique, indépendance énergétique, risque nucléaire, prix de l’électricité…). Typiquement, la décision allemande ne diminue absolument pas le risque nucléaire pour les Allemands, qui restent entourés par les centrales françaises, belges, polonaises, etc.

    France Energies, le parti du développement social, se lance dans le débat et tire 3 enseignements de la catastrophe japonaise :
    – il faut nationaliser les centrales nucléaires
    – il faut augmenter les pouvoirs des institutions internationales
    – L’Etat doit créer les conditions du remplacement de l’énergie nucléaire par des énergies renouvelables et sûres

    http://goo.gl/imLcv

  5. juste un petit lien si ça fonctionne…: http://www.facebook.com/video/video.php?v=123799721034502&comments

  6. @Guillaume

    Je crois, en effet, que l’enjeu énergétique est un des thèmes centraux des 5 années à venir.

    @Arnaud

    Oui, le nucléaire est une impasse totale.

  7. A destination de Anach et, en fait , de tous ceux qui ne comprennent pas que l’informatique est un *métier*

    Il y a une dizaine d’années, un internaute a pété les plombs de la façon suivante. On comprendra que j’approuve chacun des arguments et la ponctuation, par-dessus le marché!

    Oui, en tant que professionnel, on a un regard technique
    Oui, en tant que militant, on a un regard miloitant et voir certains n’utiliser Interent qu’à % de ses possibilités rend fou.

    Alors, quand on est à la fois informaticien et militant…

    copyright Jean-Yves Bernier 20.5.2000

    On a voulu faire de l’informatique un produit. Or, l’informatique est une technique.

    Il y a entre, disons, une machine à laver et un ordinateur un rapport de complexité de plusieurs millions. Utiliser une machine à laver, c’est appuyer sur le bouton LAVAGE. Utiliser un ordinateur, c’est prendre beaucoup, beaucoup plus de décisions.

    On ne veut pas le voir. On veut que ça sorte de la boîte et que ça marche quand on appuie sur le bouton ORDINE. Et en plus, on veut que ça ne soit pas cher. Mais si on ne veut pas voir cette complexité, si on ne veut pas prendre toutes ces décisions sur le fonctionnement de l’ordinateur, c’est quelqu’un d’autre qui le fera pour vous.

    Voir dans l’ordinateur un simple produit, c’est renoncer à maîtriser l’outil. C’est déléguer à d’autres (qui?) le soin de régler les détails (pourquoi?, comment?). C’est se laisser déposséder du pouvoir que confère l’outil, pire! c’est remettre ce pouvoir entre les mains de quelqu’un d’autre. C’est aller tout droit à son aliénation.

    (…)
    Cette illusion soigneusement entretenue de la boîte noire, du plug-and-play, des kits d’installation « clique et ferme les yeux, je fais tout pour toi », ce refus d’investir la technologie se paye par la dépendance. La console de jeu, le terminal web sont des produits. L’ordinateur n’est pas un produit. L’informatique est une technique complexe qui demande au novice de la curiosité, un effort d’apprentissage. L’esprit d’amateur au sens noble du terme. Cet esprit est en voie de disparition. On consomme de la technique. Le photographe amateur qui développait amoureusement ses bromures dans l’hydriquinone est devenu un consommateur de millions de pixels. Le radio-amateur est devenu cibiste. On veut du tout cuit, tout de suite.

    De même, on ne lit pas les manuels (quand il y en a, parce que à 8 000 balles, on peut pas vous donner en plus une documentation qui remplit une armoire), on ignore les FAQ, on se balance de la Netiquette.
    (…)
    Accuser Microsoft est facile. Oui, Windows est de la daube. Tous les professionnels le savent. Mais avec un peu de curiosité et d’apprentissage, il est possible d’utiliser Windows sans qu’il vous pète à la gueule. (Quoiqu’il serait plus sensé de le mettre au rebut.)

    Oui, on en est bien là à cause de la naïveté de l’utilisateur de base. La naïveté est double. Elle est de croire qu’on maîtrise la complexité sans effort et qu’on peut avoir du beau pour pas cher.


    Jean-Yves Bernier. Web rigolo sans Java:

    S’il fallait ne retenir que deux phrases, ce sont évidemment les deux dernières qu’il faudrait sélectionner.

  8. @Gérard

    Merci de vos remarques sur mon Français approximatif. Vous avez raison : si nous voulons dépasser le demi million de visiteurs, il va falloir soigner notre écriture.Vous me plongez, là, à nouveau dans une profonde perpléxitude.

    @Fred alias morne mérou (euhhh, j’adore)

    Je ne savais pas quoi t’offrir pour Noël. Maintenant, je sais.

Laisser une Réponse

*