La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les mots de Simone Veil

Par      • 16 Fév, 2008 • Catégorie(s): Mémoire  Mémoire    

L’ancienne ministre de la santé résume mieux que, quiconque, ce que nous pensons de la proposition de Nicolas Sarkozy sur l’idée de confier la mémoire d’un juif français déporté à tout élève de CM2.

« C’est inimaginable, insoutenable, dramatique et, surtout, injuste. On ne peut pas infliger cela à des petits de dix ans! On ne peut pas demander à un enfant de s’identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter. Nous mêmes, anciens déportés, avons eu beaucoup de difficultés, après la guerre, à parler de ce que nous avions vécu, même avec nos proches. Et, aujourd’hui encore, nous essayons d’épargner nos enfants et nos petits-enfants. Par ailleurs, beaucoup d’enseignants parlent -très bien- de ces sujets à l’école.« 

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. Je n’ai pas compris pourquoi, Simone Veil, avait apporté son soutien à Sarko pendant la campagne ! Alors certes, elle est en froid avec Bayrou !
    J’entendais ce matin sur France Inter que notre Président n’avait même pas prévu appelé Simone Veil sur ce sujet… elle reste pourtant une autorité morale en la matière.

  2. Moi non plus. J’avais l’impression que tout les séparait. Elle doit sans doute aujourd’hui le regretter. J’aimerais entendre de cette femme remarquable : « Concernant Nicolas Sarkozy, sachez que je me suis trompé ».