La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les formes de l’engagement politique

Par      • 25 Sep, 2007 • Catégorie(s): Divers  Divers    

A l’observation de la classe politique française et aussi d’élus locaux, régionaux et nationaux, de militants de tout bord, j’ai pu entrapercevoir des formes d’engagement politique variables dont je tente ici une compilation non exhaustive.

  • l’engagement messianique… fréquent aux extrêmes de tout bord, pouvant verser dans l’irrationalité la plus insupportable
  • l’engagement compassionnel… variante sincère et naïve de l’engagement messianique (ajouté)
  • l’engagement dans le cadre de la surveillance de ses intérêts… plus fréquent à droite
  • l’engagement pour la notoriété, la reconnaissance… fréquent en milieu rural et en province, mais pas seulement du fait de l’hypermédiatisation de la société
  • l’engagement par vacuité… parce qu’il faut bien s’occuper dans la vie, fréquent chez les retraités et les énarques
  • l’engagement psychanalytique et/ou traumatique… pour chercher à résoudre ses problèmes, sa soif de pouvoir, ses complexes, parfois en rapport avec le messianisme politique
  • l’engagement sur-réactif ou affectif, voir hormonal… dont les formes combinatoires le rendent toujours difficiles à déceler du fait de l’instantanéité de la charge émotionnelle
  • l’engagement par nécessité… parce qu’on ne sait rien faire d’autre et là, je pense à François Fillon
  • l’engagement mimétique… parce que nous manquons tous de libre-arbitre
  • l’engagement mystique… perceptible chez Mitterrand et par mimétisme chez Ségolène Royal

En fait, comme les choses ne sont jamais simples, l’engagement politique est toujours un mélange de bonnes et de mauvaises raisons.

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. Ce drôle de mélange c’est ça qui en fait l’intérêt, non ?
    Et vous, dans quelle catégorie vous « rangez » vous ?

  2. 1+4+6(difficile à évaluer soi-même)+7+9