La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le James « dine » du Béarn

Par      • 31 Jan, 2007 • Catégorie(s): Divers  Divers    

En ce moment, à la table des bobos, Bayrou ferait-il recette ? 

Au point que des  « hauts fonctionnaires apparentés » au PS seraient prêts à voter pour lui. 

Selon un article du Monde, parmi ces soutiens, l’historien et biographe de Jaurès, Jean-Pierre Rioux, ou encore les sociaux-démocrates dans la mouvance de Dominique Strauss-Kahn comme l’ancien membre du cabinet de Pierre Mauroy à Matignon, Jean Peyrelevade. Plus surprenant, des fabiusiens, dont certains ont fait la campagne pour le non au référendum européen, franchissent aussi le pas. Dès novembre, une douzaine de hauts fonctionnaires socialistes, réunis dans un club baptisé Spartacus, ont frappé à la porte de l’UDF 

Voie Militante Voie Militante

6 Réponses »

  1. Pour rappel, les paroles d’une chanson de Jacques Dutronc signées Jacques Dutronc : l’opportuniste…

    Je suis pour le communisme
    Je suis pour le socialisme
    Et pour le capitalisme
    Parce que je suis opportuniste

    Il y en a qui conteste
    Qui revendique et qui proteste
    Moi je ne fais qu’un seul geste
    Je retourne ma veste, je retourne ma veste
    Toujours du bon côté

    Je n’ai pas peur des profiteurs
    Ni même des agitateurs
    J’fais confiance aux électeurs
    Et j’en profite pour faire mon beurre

    Il y en a qui conteste
    Qui revendique et qui proteste
    Moi je ne fais qu’un seul geste
    Je retourne ma veste, je retourne ma veste
    Toujours du bon côté

    Je suis de tous les partis
    Je suis de toutes les patries
    Je suis de toutes les coteries
    Je suis le roi des convertis

    Il y en a qui conteste
    Qui revendique et qui proteste
    Moi je ne fais qu’un seul geste
    Je retourne ma veste, je retourne ma veste
    Toujours du bon côté

    Je crie vive la révolution
    Je crie vive les institutions
    Je crie vive les manifestations
    Je crie vive la collaboration

    Non jamais je ne conteste
    Ni revendique ni ne proteste
    Je ne sais faire qu’un seul geste
    Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste
    Toujours du bon côté

    Je l’ai tellement retournée
    Qu’ell’ craqu’ de tous côtés
    A la prochain’ révolution
    Je retourn’ mon pantalon

  2. Les personnes qui sont tentées par le vote BAYROU oublient qu’après la présidentielle il y a les législatives. Posez-vous les questions suivantes :

    1) Si dans une circonscription, on a au second tour un UMP et un PS, pour qui va se désister le candidat UDF ? Les hommes politiques de l’UDF ont une longue histoire d’alliance avec la droite et cela ne va pas changer tout d’un coup.

    2) Si après les législatives, il y a une majorité de gauche, qui empêchera les partis de gauche de constituer un gouvernement ? Bayrou sera alors un président de cohabitation, sans pouvoir.

    Non, il ne faut pas se tromper. Si vous êtes de droite votez pour le candidat de droite, si vous êtes de gauche votez pour Ségolène Royal.

    Seule l’élection de l’un ou l’autre de ces deux candidats créera une dynamique aux législatives pour porter au pouvoir une majorité conforme à vos opinions.

  3. Bon soyons réaliste. Si Bayrou n’est pas au second tour, alors le président pour 5 ans c’est Sarkozy.
    NON MERCI ! Dont acte

  4. Sans compter que si on fait comme vous dites (les fôtes d’ortograf en moins, mais bon, après la bravitude et la spiritualité on ne réagit même plus…) on est sûrs de rester entre nous, c’est tellement plus confortable pour sa p’tite carrière de rester entre PS et UMP, hein ? Comme ça on est sûrs de pouvoir reprendre du dessert à un moment ou à un autre. Alors que s’il faut partager…Comment ça avec Bayrou il n’est même pas question de partage d’un gateau ?!!! QUOI ?!!!

  5. @Jean-Christophe

    Daniel Cohn-Bendit, ce matin sur France Inter, a bien résumé la problématique de l’Udf. En allant jusqu’au bout de sa logique, François Bayrou doit s’arrimer à un autre pôle. La désintégration de la gauche de la gauche pose un véritable problème au Parti Socialiste. Sa position hégémonique a désintégré les forces collatérales. Je pense aussi aux Verts. C’est tout à fait dommageable.

    Je crois que la rénovation de la vie politique ne peut se faire qu’à la condition de la mise en oeuvre de la proportionnelle au niveau des législatives, des sénatoriales et des cantonales. C’est ce que j’appelle de mes voeux. Il n’est pas normal que le parlement ne représente que très partiellement les orientations des Français.

  6. @Marianne

    Nous sommes d’accord sur un point : TSS. Tout Sauf Sarkozy. Je ne peux respecter que votre choix, même si, comme vous pouvez le comprendre, le mien est quelque peu différent. Bonne route à vous.

Laisser une Réponse

*