La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Jack Lang a retrouvé la parole !

Par      • 4 Juin, 2007 • Catégorie(s): Divers  Divers    

Ce matin, sur « télématin » de France 2 nous avons pu voir et entendre notre ami Jack s’exprimer face au journaliste Roland Sicart, après un long silence (politique?) de sa part.

Les questions posées par celui-ci étaient relativement intéressantes; elles portaient sur sa vision de la mise en oeuvre du projet global Sarkozy. J’ai entendu une très bonne analyse de sa part sur la vision de l’Europe par rapport à celle du président et là, j’ai été tres intéressé par ces propos. Car, en prolongeant sa réponse sur l’Europe, il a abordé le problème des rapports nord/sud. Il espère que se créera un partenariat entre les pays du bassin méditerrannéen axé sur les échanges commerciaux, la pollution et surtout comment faire pour donner la possibilité aux maghrébins de vivre convenablement et en sécurité chez eux.

J’avais envie d’en parler car je reviens d’Algérie. Après 45 ans d’éloignement de ce pays et il était évident, après avoir longuement discuté avec la population locale toutes classes confondues, que le problème majeur n’était pas ou plus la finance. Car ils viennent de finir de rembourser les emprunts contractés depuis une ou deux décennies, mais le savoir faire. 80% de leur construction est étrangère, en particulier chinoise. Ce pays cherche malgré son lourd passé, à attirer le touriste. Certes c’est pas gagné ! Mais j’ai vu des hommes et des femmes prêts à s’investir dans cet éventuel partenariat entre pays du bassin méditerrannéen.

Merci à Jack LANG de me fournir l’occasion de m’exprimer sur ce sujet.

José.

Voie Militante Voie Militante

3 Réponses »

  1. Le problème de la main d’oeuvre chinoise dans le bâtiment dans les pays d’Afrique du Nord n’est pas à négliger…

    Les chinois travaillent dans des conditions inacceptables, à des coûts défiant toute concurrence et traitent la main d’oeuvre locale de « fainéants » !!!

    Tout le monde a le droit de réussir mais pas à n’importe quel prix et en écrasant les autres…
    Il va falloir rééquilibrer les rapports Nord/Sud sur le plan industriel et commercial et Est/Ouest sur le plan politique…

  2. Le problème de la main d’oeuvre étrangere en particulier chinoise dans ce pays n’est pas totalement négative. Je pense que ces personnes aménent non seulement la main d’oeuvre mais également leur technologie, celle que pour l’instant les algeriens maitrisent mal. Cette situation doit servir « d’aspirateur »à ce peuple qui en a bien besoin en ce moment.
    Quant à nous les européens, avons nous résolu le problème de l’immigré qui travaille (combien d’heures/semaine?)et est logé dans des taudis loués à des prix faramineux.
    Enfin tu as raison Virginie, tout le monde a le droit de réussir, encore faut-il leur donner les moyens. J’ai entendu une info hier sur France inter: Il y aurait eu 20 000 à 23 000 algeriens vivant entre la France, l’Espagne, L’Italie, qui sont retournés vivre (revivre) chez eux depuis peu. Bonne nouvelle pour ce pays.

  3. Bonne nouvelle pour ce pays ou mauvaise nouvelle pour nous…

    On traite très mal les travailleurs étrangers ou d’origine étrangère dans notre pays…

    Mon grand-père maternelle, d’origine espagnole n’a pu travailler dans son jeune temps que dans le bâtiment, avec beaucoup d’autres d’origine étrangère : espagnols, italiens, puis polonais… et puis les africains du nord… maintenant ce sont les chinois et autres…
    Mais c’est de la main d’oeuvre à bas coût qui travaille dans des conditions exécrables.

    Vous avez raison, c’est positif quand cette main d’oeuvre amène une technologie, mais en attendant, même si les chinois sont mieux payés en Algérie que chez eux, ça reste quand même de l’exploitation…

    Et les annonces fumeuses de Sarko sur « travailler plus pour gagner plus » vont finir par appauvrir encore ceux qui sont déjà au bord du gouffre.

    D’abord il est revenu (c’était prévisible) sur ses promesses, mais en plus, les ouvriers vont sans doute devoir faire des heures supplémentaires même s’ils ne le veulent pas, leur salaire de base va sans doute baisser, ils vont moins côtiser pour leurs retraites, donc vont travailler plus longtemps (alors qu’un ouvrier vit déjà 7 ans de moins qu’un cadre) et quand les patrons malhonnêtes auront trouvé le moyen de faire faire le travail sans avoir recours aux heures supplémentaires eh bien les ouvriers en auront encore moins dans leurs poches et voilà la baisse de leur piuvoir d’achat, mais peu importe, les amis de Sarko c’est le MEDEF, pas la CGT…

    C’est à nous (socialistes) de les défendre, de les protéger, mais ils ne veulent plus de nous, ils l’ont prouvé par leur vote.

    C’est désespérant, mais je suis têtue, il faut se retrousser les manches, on finira bien par reconquérir notre place !

Laisser une Réponse

*