La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Facebook et la révolution de salon

Par      • 3 Sep, 2012 • Catégorie(s): Informatique et Internet  Informatique et Internet    

Le succès du réseau social Facebook n’est plus à démontrer.  Au 30 juin 2012, il recensait 955 millions de membres, soit une augmentation  de 29% depuis un an ! Nous y mettons nos joies, nous y mettons nos peines, comme le disait si bien notre grand poète national, Jean-Philippe Smet. Parfois même, à l’image des belles histoires que nous ont raconté les médias français, nous pensons y faire la révolution.

En passant par la Lorraine, avec mes gros sabots !

La Bénédictine, boisson du pouvoir socialiste ?Sur Facebook, nous trouvons de tout… pour faire un monde. Des révolutionnaires franchouillards, facilement reconnaissables à leur humour gras, qui confondent Facebook et apéro pinard et saucisson. Des anarchistes dont l’orthographe laisse à daisiré désirer, des décroissants par nécessité, des anti-nucléaires qui se prennent de passion pour Jean-Vincent Placé, des écolos indignés dont le modèle révolutionnaire se dénomme Stéphane Hessel ! Je vous recommande vivement de ne pas y ajouter de « socialistes ». Leur béni-oui-ouisme depuis l’avènement de François Hollande est d’un ennui mortel, qui n’est pas sans nous rappeler la ferveur molle de soirées entre amis autour d’un verre de Bénédictine !

Voyage en Marikana

A l’occasion du drame de Marikana, certains de mes « amis » se sont indignés, une nouvelle fois, face à la violence meurtrière de la police sud-africaine. J’ai alors posé cette question à une pasionaria qui passait par là : « Si, ce jour-là, vous aviez été policier face à ces mineurs armés de machettes, de lances, de barres de fer, qu’auriez-vous fait ? » Mon « ami » qui hébergeait cette discussion – bien malgré lui – oubliant au passage qu’il était à l’origine de l’indignation de cette dame bienséante décida de clore la discussion qui aurait pu dégénérer ! Aurions-nous pu en venir aux mains ?

Ce jour-là, c’est sans aucune hésitation que je décidai de retirer mon ami de la liste de mes « amis ». Je lui laisse le soin, avec d’autres, de s’indigner pour rien et de conduire cette grande révolution de salon qui lui tient tant à cœur ! Moi, je vais continuer de ranger mes jouets et de publier, sur Facebook, ce que je produis laborieusement, comme vous aurez pu une nouvelle fois le constater.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Laisser une Réponse

*