La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

En matière technique, le pire est toujours possible !

Par      • 8 Mai, 2011 • Catégorie(s): Informatique et Internet  Informatique et Internet    

victime de la loi de Murphy ?Professionnel en informatique depuis 1989, comme tout le monde, je suis éminemment faillible.

Hier, alors que je testais paisiblement, sur le serveur hébergeant Voie Militante, un agrégateur de contenus, je procédais à son effacement du serveur lorsque, tout d’un coup, … Mes doigts intercalèrent malencontreusement un espace dans la commande d’effacement qui au lieu d’être rm -f -R news/ devint rm -f -R news /. Là où la 1ère commande se contentait d’effacer ce que je venais d’installer, la seconde s’en prit sauvagement à l’intégralité du contenu du serveur. Tous les fichiers du système partirent à la benne et, malgré  mes tentatives désespérées de récupération, je dus me résoudre à réinstaller le serveur qui héberge Voie Militante !

Cela aurait pu aller vite. Hélas, j’avais beaucoup plus urgent à faire, occupé que j’étais à la comptabilité de mon entreprise. J’ai donc réinstallé le serveur et restauré toutes les données du serveur dès hier soir, après une longue journée de labeur. Et comme vous pouvez le remarquer, tout est en ordre de marche ce matin. Veuillez m’excuser de cette coupure momentanée de l’image et du son. Errare humanum… Vous connaissez la suite.

De l’informatique au nucléaire

Dans tous les domaines qui touchent à la technique, le pire est toujours probable ! Jacques Repussard, directeur de l’IRSN, nous rappelait à juste raison  que « personne ne peut garantir qu’il n’y aura jamais d’accident nucléaire en France« . Devant les parlementaires qui l’auditionnaient cette semaine, il déclara : ‘ »Il faut accepter de se préparer à des situations complètement inimaginables parce que ce qui nous menace le plus, ce n’est pas un accident standard« .

Vu notre dépendance à l’électricité et à l’informatique, quelles seraient les conséquences, au juste, d’une panne  générale sur le fonctionnement de nos centrales nucléaires ? Je vous renvoie à la lecture de Paul Virilio sur la théorie du chaos. Pour Voie Militante, en tout cas, c’était bien de chaos dont il s’agissait. Les conséquences en sont toutefois très éloignées de celles d’un accident nucléaire.

Le 26 avril dernier, nous commémorions les 25 ans de l’accident de Tchernobyl. Deux mois après la catastrophe de Fukushima, alors que le gouvernement français continue d’affirmer sa foi intangible dans l’industrie nucléaire, les Allemands accélèrent le pas dans leur programme de sortie du nucléaire. Quant aux autorités japonaises, conscientes des risques des conséquences d’un 2e accident, elles ont demandé la fermeture de la centrale de Hamaoka.

Là où Ségolène Royal et Martine Aubry se sont très clairement exprimées en faveur de la sortie du nucléaire, les gérontocrates hollando-strausskahno-fabiusiens de la pensée socialiste, attendent patiemment qu’un accident survienne en France dans nos centrales. C’est hélas une des lois de la statistique : moins un risque avéré survient, plus il a de chances de se réaliser !!! Faut-il être une femme pour le comprendre ?

Crédit photos : Decitre, Planeteddl, Booknode

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , ,

5 Réponses »

  1. Message de service : ça fait un moment que je veux te dire que ton blog se charge très lentement sur un téléphone. Moi qui blogue souvent via mon mobile, je n’arrive pas à poster un commentaire via la plateforme WordPress mobile. Enfin, ça vient ptet de moi, mais en même temps ça le fait que sur Voie militante…

  2. @stef

    Et ce matin, c’est mieux ?

  3. Impeccable, le temps de chargement est maintenant normal.

  4. En plus on peut mettre des commentaires via un mobile, plus rien a dire ça fonctionne ^^

  5. @stef

    Merci pour ton aide précieuse. Bises.