La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La GreenIT aux portes de l’entreprise !

Par      • 18 Juin, 2009 • Catégorie(s): Informatique et Internet  Informatique et Internet    

Il y a quelque temps, j’étais à Saint Nazaire dans un centre de formation dans lequel je découvrais que les 54 ordinateurs qui équipent les salles informatiques tournent jour et nuit sans interruption.

Faire le choix de lécologie en entrerprise

Faire le choix de l'écologie en entreprise

54 machines dont l’alimentation délivre 450 W en puissance nominale. Évidemment, en veille, la consommation de ces machines est moindre. En se basant sur un coût du kilowatt de 0,13 euro et une consommation résiduelle de 50 W par machine écran compris, l’économie pour l’entreprise serait de 2500 euros par an avec un taux d’utilisation de 50%. Si vous ajoutez les ordinateurs administratifs, l’électronique active (switchs et bornes wifi), les copieurs et imprimantes qui restent allumés jour et nuit, si vous ajoutez les serveurs qui pourraient être virtualisés, l’économie annuelle pourrait être au minimum de 5000 euros, soit l’équivalent de 2 mois de salaire (incluant les charges) d’un technicien informatique.

Face à cette gabegie collective, le responsable informatique me disait que, si les machines restaient allumées, ils devaient y avoir une raison valable sans chercher à la connaître par peur, peur de perdre son emploi. Eh bien non, il n’y a aucune raison valable à la bêtise individuelle et collective qui nous a a envahis.

Dans le domaine informatique, les entreprises font d’autres choix. Dans l’informatique, le recours massif à des stagiaires et à l’offshore indien, le sous-paiement des techniciens informatique permettent de supporter des surcoûts qui pourraient être très largement évités. Nous devons faire le choix de la valeur ajoutée par une diminution de coûts des intrants au profit de l’emploi. L’écologie et le logiciel libre peuvent très largement nous y aider.

NB Je n’ai pas évoqué l’absence de tri sélectif dans les bureaux, les machines à café et les enluminures des façades des bâtiments qui brûlent toute la nuit. « Quand La planète brûle, l’homme regarde ailleurs. »

Crédit photos : Sylvain Ratton, Greenbang, FreelanceBusinessClub

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

4 Réponses »

  1. Bonjour,

    Même si sur le fond je suis d’accord avec votre prise de position, on ne peut tout de même être aussi radical.
    Pour les initiés (et non), les services informatiques lancent des sauvegrdes sur les pc, serveurs, machines outils durant la nuit afin de ne pas deteriorer les temps de réponse durant la journée.
    Donc les elements actifs d’un réseau tels que PC, serveurs, Switch, bornes wi-fi… ne peuvent être éteints durant la nuit.
    Néanmoins, les règles d’usage du type :
    Eeteindre votre PC quand ce n’est pas le jour de sauvegarde,
    Eteindre la lumière,
    Eteindre la cafetiere,
    Eteindre votre écran de pc (et de tele chez soi) sont à respecter bien évidement.

    Pour ce qui est du logiciel libre, ma petite expérience fait que je ne suis pas non plus aussi radical. Le libre a l’avantage d’être (presque) gratuit et l’inconvénient que peu de compétences sont disponibles sur le marché et encore moins dans des zones rurales. Donc ce que l’on économise en achat de licence on le dépense en temps pour acquérir les compétences requises…

    Cdt

  2. @azerty

    Je ne crois pas être radical. Je ne me satisfais pas de notre bêtise collective. Nous n’avons plus le choix : il faut que nous baissions notre consommation d’énergie. Au train où nous allons, rien n’y résistera et certainement pas la démocratie. Alors, ou bien nous choisirons… ou bien nous subirons. Vous préférez quoi ?

    Depuis des années, je vois le choix des entreprises à prendre du petit gars pas cher là où nous devons faire le choix de l’excellence collective. Cette vision est loin d’être élitiste. Elle est celle de mes grands-parents qui, au sortir de la guerre, ont connu le rationnement. Il faut éviter d’en revenir là !!! Ce n’est pas le chemin que nous prenons.

  3. Bonjour,

    Nous disons sensiblement la même chose. Je rappelais seulement que des contraintes existent et que parfois on ne peut pas faire aussi bien qu’on le voudrait.
    L’entreprise fait comment si un serveur brule et que je n’ai pas de sauvegarde à jour ?

    donc 1000 fois oui aux économies d’energie…
    … mais tout en veillant à la perennité de l’entreprise.

    cdt

  4. Bonjour,

    J’ajoute qu’il existe aujourd’hui des outils de gestion de parc informatique (aussi capables de gérer d’autres contraintes comme les mises à jour) qui permettent d’éteindre et d’allumer à distance des machines. Un outil qui serait bien vite rentabilisé dans le cas que vous présentez. Voir ici : http://www.greenit.fr/article/materiel/pc-portable/parc-de-pc-43-deconomie-potentielle

    Pour le logiciel libre, nous avons publié un article de réflexion sur le thème « logiciel libre et développement durable » : http://www.greenit.fr/article/acteurs/editeur/logiciels-libres-et-tic-durables-sont-lies

    Pour d’autres informations sur le thème du Green IT (ou TIC durables), je vous conseille de consulter :

    – GreenIT.fr (http://www.greenit.fr) pour l’actualité quotidienne, des articles pratiques et de réflexion
    – Le site du groupe de travail Eco-Info du CNRS (http://www.eco-info.org), qui rassemble des recommandations/ bonnes pratiques à destination des particuliers et des professionnels du secteur des technologies de l’information.