La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Un parti de névrotiques ?

Par      • 27 Déc, 2007 • Catégorie(s): Humour  Humour    

Marre, oui y en a marre de tous ces échanges d’amabilités alors que nous sommes en plein bourre électorale ! Les capacités d’autodestruction de ce Parti sont telles que nous passons tout notre temps et notre énergie à nous taper dessus. Pendant ce temps, ça se rabiboche sec en face. Eh oh… redescendez sur terre ! Vous voyez pas. Y a du monde qui vous regarde !

Chers camarades d’Evreux, de la Madeleine et de Navarre, de Saint Sébastien de Morsent (merci Gérard), sachez que, si vous continuez, je vais dégoupiller la gousse d’ail, l’eau bénite et le crucifix ? Votre esprit suicidaire est sous l’emprise de la pulsion de mort. Tanatos… si tu m’écoutes, sors de là ! Attention, nous serons encore quelques uns à vouloir tenter un exorciste en 2008 !

Comment se fait-il qu’il y ait plus de chaleur et de fraternité avec nos « adversaires » politiques qu’entre nous ? Comment se fait-il que lorsque quelques « jeunes » tentent de sortir du bois au Parti Socialiste, la première chose intelligente qui leur soit faite est de leur taper dessus. Ça doit être ça… l’amour vache de Normandie. Des jeunes, c’est pourtant ce qui nous manque le plus, non ? Ah… je comprends. C’est pour nous préparer à la dure. On m’aurait menti : le Parti Socialiste ne serait donc qu’un camp d’entraînement pour des GI de la politique. Des GI… je ne sais pas. Des névrotiques… plus certainement. En mars, la psychanalyse risque de nous coûter cher. Pour rappel, le docteur, c’est l’électeur ! Alors à bon entendeur…

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , ,

15 Réponses »

  1. Un commentaire avec lequel tu ne pourras qu’être d’accord Denis… Il s’agit de Saint Sébastien de Morsent et non de Saint Morsent qui était peut être, je n’en sais rien, chasseur de vampires.
    Un autre commentaire avec lequel tu seras moins d’accord…
    Comment se fait-il, dis tu, que lorsque quelques “jeunes” tentent de sortir du bois au Parti Socialiste, la première chose intelligente qui leur soit faite est de leur taper dessus?
    J’accepte la question sous réserve que tu ajoutes son pendant, sinon ce serait partiel et partial:
    Comment se fait-il que lorsque quelques moins jeunes travaillent depuis un mandat à construire les conditions qui font qu’aux présidentielles et aux législatives, la gauche fait plus que résister à Evreux, des jeunes sortent du bois, font un blitz interne à un parti bien malade qu’ils ont dopé de 80 adhésions sur le seul mois de mars, et finissent par maintenir la ville à droite ?

  2. L’expression « sortir du bois » est savoureuse et reflète bien ce mouvement « star académy » au PS. Agir en politique c’est participer à un projet commun, construire ensemble.
    Mais aujourd’hui certains préfèrent surfer sur une vague de jeunisme, voire de nécessaire meilleure représentation des minorités, pour se propulser en haut de l’affiche sans avoir travaillé, écouté, construit. Et ils utilisent l’argument d’une réticence au changement, voire du racisme, pour fustiger ceux qui s’inquiètent du peu de crédibilité de leur démarche. Ils sapent le travail collectif et se victimisent ensuite. C’est là qu’on tombe dans la névrose.

    Par ailleurs, et pour répondre à ton commentaire sur « petite frappe… », Denis, faire un hold up et prendre son parti en otage, et espérer ensuite qu’il se rassemble autour de vous, c’est parier sur une autre névrose, celle-ci s’appelle le syndrome de Stockholm.
    Apparemment nous ne sommes donc pas si névrosés au PS…

  3. @Sophie

    Ca me rappelle tous les discours autour de la parité !

    Mettre en avant sa condition féminine, son appartenance aux minorités invisibles (pour la France) n’est pas un argument en politique comme ailleurs… je te le concède.

    @Gérard

    Maintenir à droite… T’as des infos ? ;+)

  4. Si la section du PS de Brionne est à l’image de la vitalité de son site internet, il doit faire bon y cotoyer ses adhérents et ses militants (excellent site qui m’a été conseillé par « Bruno » non adhérent du PS). Au fait, quel est le montant d’une adhésion au PS de Brionne ? Des règles sont elles définies et strictement appliquées concernant le montant de la cotisation ? J’ai adhéré avec la vague à 20 euros le 26/05/06 puis de manière substantielle ensuite le 02/06/2007 ; mais « visiblement » j’ai dû me faire rouler dans la farine puisque la « promotion » à 20 euros aurait perduré à la section PS d’Evreux : « C’est ce qui se dit aussi sans démenti c’est ce que je suis supposé croire …. ! »
    Si l’on veut réellement rénové le PS, il faut que celui-ci soit représentatif de la société civile, et non pas instrumentalisé par le corps enseignant ou autre salariés « protégés » dont je fais parti (entreprises publiques …). En effet inspirons nous de ce que tente de faire le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault ; à savoir de dynamiser le secteur privé en matière de syndicalisation : ces « gens » là sont bien plus dans la « merde » que nous, les citoyens « protégés » !
    Enfin, lors de vos déplacements à Rouen ou à Evreux, je suppose que vous prenez votre voiture étant donné le peu de trains entre Brionne/ Rouen ou Brionne/ Evreux …. Que pensez-vous d’une liaison Evreux-Rouen par Serquigny dès 2009 (argument sur site ci-dessous)
    http://rivegauche.blogspirit.com/ligne_sncf_evreux-rouen/

  5. C’est le chemin que l’on prend en tout cas…
    Y a intérêt à tirer sur le frein à main et à contrôler le tête à queue

  6. Pour la cotisation, Evreux est une section, semble-t-il, à part. Nous pratiquons à Brionne, la règle du Parti Socialiste : la cotisation à 33 (34???) euros.

    Nous avons décidé en revanche d’ouvrir notre section aux sympathisants. Cela constitue un équilibre. Evidemment, ils ne peuvent pas voter.

    Sur la liaisons, Evreux-Rouen, j’avoue mon ignorance. Je ferai simplement une remarque.

    L’Etat se désengage de partout. La SNCF privilégie les liaisons rapides de type longue distance. Les régions et les départements sont aujourd’hui amenés à s’emparer du sujet.

    Si nous voulons faire face à l’explosion du prix du carburant, nous ne pourrons pas nous affranchir de la question de l’ouverture ou de la réouverture de lignes… aménagées en voies vertes. Pour les riverains concernés, évidemment, le prix est dur à avaler.

    Merci pour vos compliments sur le dynamisme du blog.

  7. Finalement le plus fort soutien de la tête de liste du PS d’Evreux est domicilié à Brionne. Parce que sur Evreux, les soutiens sont encore en profond sommeil. C’est lui qui voit.

  8. Juste une précision parce que décidément on raconte beaucoup de choses sur la section d’Evreux ! Elle n’est pas à part. quand je suis devenu secrétaire de section, la cotisation minimum était à 7 euros. Je l’ai fais monter à 20 euros après beaucoup d’efforts. Ceux qui se plaignent aujourd’hui voulaient la maintenir à 7 euros….

  9. Je n’ai pas l’habitude de laisser mes états d’âme sur les blogs même quand ils sont de bonnes qualités ! Mais là, concernant certains commentaires on atteint des sommets !

    Sophie je suis affligé par ton commentaire ou tu t’interroges sur le racisme. Je t’entends encore parler de « charter » en désignant des militants qui venaient voter. J’entends encore certaines personnes dire à haute voix (mais dans ces moments certains masques tombent) que mettre un arabe en tête de liste ce n’est pas une bonne idée ( et là j’adoucis les propos).
    Quand à la victimisation, elle est chez celui qui se plaint depuis plusieurs semaines d’avoir été incompris des adhérents socialistes (avec seulement 23 voix, c’est à dire 15% des voix et une honorable troisième place). Score dont il est facile de ne pas s’interroger dessus, pour n’avoir jamais à se remettre en cause.
    Je suis désolé Sophie mais un parti politique n’est pas un club de supporter ! Faire de la politique ce n’est pas seulement s’amuser dans une joute verbale, chercher toujours le mot le plus blessant pour se regarder dans une glace en se trouvant spirituelle !!! C’est aussi quelque fois avancer des idées (j’en trouve peu dans tes écris), savoir ravaler sa fierté pour se mettre au service du bien commun (qui ne se résume pas à une tête d’affiche aussi prestigieuse soit-elle). En fait tu parles de travail collectif, mais tu veux bien y participer si tout se passe comme tu le décides !
    Bref depuis plusieurs mois je t’ai entendu critiquer successivement à peu près tous le membres du PS, parfois avec humour, souvent avec dérapage. Je sais qu’il est difficile de supporter la contradiction, mais c’est le prix de la démocratie ! Critiquer et insulter ne me semblent pas le meilleur moyen de s’affirmer, même politiquement !

    Je crois en fait que le PS va mal de gens qui placent leurs ambitions individuelles au-dessus de tout, qui sont incapables de gérer leur propre égo. C’est ce qu’on peut entendre dans le fait « de refuser d’avoir quelqu’un pour patron » Pourquoi ce refus au fait ? Parce qu’on se sent supérieur à lui ? La notion de supériorité intellectuelle est une notion délicate à manier, et elle amène souvent à des conclusions nauséabondes comme le racisme.

    Vous dîtes que le PS à Evreux est malade. Je m’interroge sur certains commentaires : sont-ils des symptômes ou des microbes ?

    Sur cette interrogation : je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année et puisse l’année 2008 vous apporter la sérénité

  10. Sur le plan des cotisations, oui, Evreux a toujours été à part.

    7 euros là où nous demandions 33 euros. 20 euros là où nous continuons de demander 33 euros.

    Ceci étant, je serai à titre personnel pour ramener les cotis à 20 euros partout sans aucune possibilité de système dérogatoire.

    C’est en cela et en cela seulement que je disais qu’Evreux était à part. Pour le reste…

  11. Emeric, je ne peux m’empêcher de reprendre quelques phrases de ton commentaire (en gras) et de les commenter.
    Tu ne m’en voudras pas j’espère

    « Je t’entends encore parler de « charter » en désignant des militants qui venaient voter. »
    Étymologie : anglais to charter, affréter

    CHARTER, n. m.
    ♦ Avion affrété à des tarifs de voyage meilleur marché que ceux des vols réguliers, en raison des restrictions de choix de date, et des contraintes de remplissage de l’appareil. Voyager en vol charter.
    Littré 2006.

    Il faudra m’expliquer en quoi c’est un mot raciste en soi… Sans que les électeurs aient été transportés par vol spécial, il est arrivé, reconnais le, que soit organisé ce que l’on appelle un sain co-voiturage.

    « Mettre un arabe en tête de liste ce n’est pas une bonne idée »
    Je ne sais si c’est à moi que tu attribues ce propos.
    Pour ma part, que la tête de liste soit de quelque origine lointaine ou moins lointaine que ce soit m’importe peu pourvu qu’elle soit crédible et qu’elle puisse rassembler… Je me suis largement exprimé là-dessus.
    Aujourd’hui, Rachid ne rassemble pas grand monde… Et prétendre que ce serait moi qui l’empêcherait serait, reconnais le aussi, m’attribuer un pouvoir, un crédit, une audience qui n’auraient pas manquer de faire que j’aurais été considéré, par une section pleine de bon sens, comme le candidat incontournable… Ce qui n’a pas été le cas.
    Laissons donc à Rachid la responsabilité de ce « non rassemblement »

    « Quand (sic) à la victimisation, elle est chez celui qui se plaint depuis plusieurs semaines d’avoir été incompris des adhérents socialistes (avec seulement 23 voix, c’est à dire 15% des voix et une honorable troisième place). Score dont il est facile de ne pas s’interroger dessus, pour n’avoir jamais à se remettre en cause. »
    Tout d’abord, je ne me plains pas… Je prends acte.
    Ensuite, je déplore une situation construite de toutes pièces par des manœuvres internes à l’appareil et qui nuit d’abord aux habitants de la cité.
    J’essaye, dans la mesure de mes moyens, d’y remédier et j’espère bien que nous y parviendrons.
    Quant à l’explication de mon score à la désignation, tu la connais aussi bien que moi… Mieux peut-être !

    « C’est aussi quelque fois avancer des idées (j’en trouve peu dans tes écris) »,
    Cette attaque de Sophie relève de la plus parfaite mauvaise foi…
    Dois-je te rappeler son apport à la section, la création du site internet par exemple, l’animation d’un des groupes de travail sur le projet socialiste que tu utilises aujourd’hui, sa participation aux réunions de quartier, en conseil municipal, les propositions sur le PLU en particulier etc.

    « le PS va mal de gens qui placent leurs ambitions individuelles au-dessus de tout, qui sont incapables de gérer leur propre égo »
    Quand Champredon et moi-même, nous appuyant sur quelques années de combat et d’expérience souhaitons être têtes de liste… C’est la démesure des Ego.
    Quand Rachid, en s’appuyant sur les quelques dizaines d’adhésions qu’il a faites (80 sur le seul mois de mars… Du stakhonovisme ! Et par familles entières de surcroît) se fait désigner tête de liste, cela n’a rien à voir avec l’ambition personnelle et son ego serait donc microscopique. Tiens donc… !

    « Refuser d’avoir quelqu’un pour patron » Pourquoi ce refus au fait ? Parce qu’on se sent supérieur à lui ? La notion de supériorité intellectuelle est une notion délicate à manier, et elle amène souvent à des conclusions nauséabondes comme le racisme. »

    Là c’est de moi que tu parles.
    Je n’ai jamais dit que je refusais d’avoir quelqu’un pour patron.
    J’ai dit qu’à plus de cinquante ans, j’avais l’âge de choisir ou en tout cas de reconnaître quelqu’un pour patron.
    Des patrons j’en ai…
    Je n’ai jamais eu d’états d’âmes avec Destans qui est un bien meilleur président du CG que je ne saurais l’être… !
    Ce n’est pas pour autant que je me sente inférieur ni que je le sente supérieur dans l’absolu.
    Nous sommes différents.
    Nous avons des qualités et des défauts différents. Et s’agissant de la capacité à mener la politique du Département je le sais bien plus qualifié que moi.

    Refuser d’avoir Rachid pour patron dans le cadre des municipales, ce n’est pas me sentir supérieur ni le dire inférieur.
    Il est bien des domaines où il est plus compétent que moi (à commencer par l’informatique par exemple) Il en est où il l’est moins que moi et, s’agissant précisément de la conduite des affaires municipales, je le crois moins préparé à être maire d’Evreux que je ne le suis ou que d’autres le sont.
    Il n’est pas de supériorité ou d’infériorité en soi…
    Mais si cela t’arrange d’interpréter les choses ainsi, que veux tu que je te dise, sinon que c’est toi qui, du coup, prends le risque de devenir nauséabond.

    Sur la sérénité nécessaire enfin, tu as raison.
    Regarde donc maintenant avec sérénité la situation politique à Evreux à deux mois des municipales et demande toi s’il suffit que Rachid clame « Je suis légitime, je suis légitime et tous ceux qui ne le pensent pas sont racistes » pour que nous ayons des chances de donner aux Ebroïciens cette alternative qu’ils demandent.

    Amicalement

  12. Fort heureusement Denis, tu n’as pas fait mention de la position ridicule de notre Parti à Louviers…
    Continuons ainsi et les 3 plus grandes villes de notre département siègeront à droite ! nos querelles internes sont connues des électeurs. Quel sort nous sera alors réservé pour les CG, malgré le bilan très satisfaisant de la Présidence Destans? N’oublions pas que le passage devant les électeurs se fera le même jour !

  13. @ Emeric

    Quand je vois un candidat absent de tout travail politique sur Evreux faire un hold up sur la section pour finalement ne pas faire campagne, oui je me permets d’être critique.

    Quand j’entends ce même candidat mettre toute son énergie à faire courir des rumeurs nauséeuses sur leurs camarades pour qu’ils ne leur fassent plus d’ombre, oui je me permets d’être critique.

    Quand je lis enfin sur tous les blogs ce même candidat utiliser ses origines, sa religion ou sa couleur de peau pour se protéger de toute critique, ça me rend malade.

    Si Rachid s’appelait Laurent, Michel ou Antonio, cela ne changerait rien à mon opinion sur sa piètre capacité à travailler et rassembler pour Evreux.

    Oui Rachid a fait des adhésions, pendant que d’autres travaillaient à contrer la déconstruction faite par la Droite à Evreux et à un projet alternatif. Et cela leur donne toute légitimité pour refuser une stratégie personnelle qui mène la gauche droit dans le mur, que cela te plaise ou non Emeric.

    Enfin, si refuser les compromissions proposées et les stratégies perdantes signifie pour toi critiquer tout le monde, c’est que tu disposes d’une vision bien nombriliste, ou au mieux d’une oreille un peu orientée.

  14. Je ne veux pas jouer la prof qui dit aux élèves d’arrêter de se chamailler dans la cour, mais peut-être est-ce une déformation professionnelle…

    Je vous en prie, réagissez !

    Vous rendez vous compte que vous vous tirez dans les pattes alors que nous sommes tous du même côté ?
    Vous rendez vous compte que vous vous décrédibilisez et que par là-même vous décrédibilisez le PS ?
    Vous rendez vous compte que vous tombez dans les travers que vous dénoncez ?
    Vous rendez vous compte que la droite doit bien rire de cette situation ?
    Vous rendez vous compte que les électeurs vous « regardent » et qu’on passe pour des cons ?!?

  15. Naïvement je pensais que des décisions allaient être prises dans un cercle fermé. Je constate qu’il n’en est rien puisqu’à seulement 2 mois du 1er tour, c’est la guerre au grand jour au sein du PS à Evreux. Je pense que les militants ébroïciens du PC attendent toujours les négociations pour la constitution de la liste d’union de la gauche. Dans la liste d’union doivent se trouver les militants. La liste de Champredon est réservée aux dissidents. Il me semble que ceci doit être l’ordre des choses. C’est seulement ainsi que la liste d’union de la gauche a des chances d’être la mieux placée pour la négociation au 2ème tour. Attention les électeurs se tourneront vers une liste bien cadrée.
    Ceci dit, et pour rester fidèle, Gérard Silighini n’a aucune raison de se mettre en retrait en évoquant un évoquant les qualités du Président Destans au Conseil Général (voir son commentaires ci-dessus) puisque pendant les semaines d’absence de celui-ci, Gérard est tout de même le président par intérim. Il est modeste Gérard et malgré ses frondes actuelles il sait reconnaitre le chef. Sauf qu’aujourd’hui pour les batailles municipales il ne le voit pas le chef et il est inutile de rappeler les raisons qui l’ont écarté de cette place qui lui revenait. Et les autres partis de gauche le reconnaissait également ainsi, puisque c’était lui le chef de file de l’opposition municipale.
    Bruno (non militant)