La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La Saint Valentin, c’était bien mieux avant !

Par      • 16 Fév, 2014 • Catégorie(s): Humour  Humour    

Regardons un peu ce que donne le mot  « Saint Valentin » dans “Google images” : un improbable mélange d’étale de boucher sanguinolente et de confiserie sous un chaud soleil d’été ! Répugnant.

Attention la vue de cette page est fortement déconseillée aux diabétiques !

 

Mais d’où vient cette fête avant de devenir l’actuelle triste passion consumériste?

Les Romains fêtaient les Lupercales le 15 février en l’honneur du dieu Faunus dans une grotte nommée “Le Lupercal” située au pied du Mont Palatin.

 

Selon la mythologie, la Louve y aurait allaité Romulus et Rémus.

La Louve qui avait allaité Romulus et Remus

Le LupercalVestiges présumés de la grotte des Lupercales à Rome (les fresques dateraient due règne de l’Empereur Auguste).
Faunus, un Satyre pour les Grecs

Faune dansant, 2e siècle av. J.C., Pompéi.

Erich Lessing et Antonio Varone, Terrail, 2001.

Faunus était assimilé à Pan, le dieu grec des bergers et des troupeaux. Il avait un corps mi-homme mi-bouc

 

Faunus donnait la fécondité aux troupeaux et les défendait contre les loups d’où son qualificatif de Lupercus, un brave gars.  Il avait aussi un don de prophétie.

 

On préfère le sacrifice d'un bouc à celui des emplois des français !Les prêtres au service de ce rite étaient au nombre de 12 et se nommaient les Luperques. Ils étaient constitués de deux communautés, celle des Quintiliens & celle des Fabiens, pour perpétuer la mémoire d’un Quintilius & d’un Fabius…déjà!

Quels en étaient les rites?

Les Luperques sacrifiaient un bouc. L’un d’entre eux posait ensuite le couteau imprégné du sang de l’animal sur le front de deux jeunes hommes vêtus uniquement d’un pagne en peau de bouc. Ce sang était ensuite essuyé avec de la laine trempée dans du lait. Les deux jeunes hommes devaient aussi boire du vin. Passage du couteau ensanglanté sur les fronts
Armés de fouets en peau du bouc sacrifié, ils fouettaient alors les jeunes femmes afin de les rendre fécondes.Lupercales de Domenico Beccafumi Puis, ivres et riant aux éclats, les deux jeunes hommes couraient dans les rues de Rome.

 

Armés de fouets en peau du bouc sacrifié, ils fouettaient alors les jeunes femmes afin de les rendre fécondes .

La fête des Lupercales est une fête de purification, ainsi qu’un rite de passage : le sacrifice dans la grotte est symbolique de la mort ; le rire aux éclats, qui survient après la purification, symbolise le retour du souffle vital, et donc la résurrection. Le bouc est lui un symbole de fécondité.

La fête des Lupercales fut supprimée en 496 seulement par le pape Gélase, qui la remplaça par la fête de la Purification de la Vierge (2 février) !!! L’arrivée des Chrétiens fut vraiment une catastrophe qui nous fit perdre une grande part d’humanité! Triste chrétienLe Pape Gélase

Le sacrifice d’un bouc, des homme ivres, à demi nus vêtus de peaux de chèvre qui courraient partout en ville et fouettaient les femmes ! Cela a tout de même plus d’allure que cette passion tristement consumériste qu’il nous reste…

 

Sources : wikipedia.org : Lupercales, histoire-fr : dossier_saint_valentin, lecheminsouslesbuis : lupercales,

Crédit photos: windows2universe.org : pan_sm, histoire-fr : fete_lupercales, wikimedia : Papa_Gelasio_I, histoire-fr.com :grotte_lupercales, saintvalentin.org :photos/35

 

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. La Saint Valentin est une « fête » qui m’est toujours sortie par les trous de nez, je trouve ça d’un ridicule. Sans oublier que quand on a la chance d’aimer vraiment, c’est la fête tous les jours ! Mais me faire fouetter par deux jeunes cons ronds comme des tèques, ça ne me dit rien non plus… ;+)

  2. @Virginie et @Yann

    Je plaide pour un retour rapide à la fête des Lupercales avec un bémol. Je préfère le chevreau au bouc. La viande est plus tendre ! ;+)

Laisser une Réponse

*