La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Leroy, Morin, Bourlanges : l’UDF, le PD et nous

Par      • 29 Avr, 2007 • Catégorie(s): Événements  Événements   Points de vue  Points de vue    

Il semblerait que les élus aient été plus sensibles aux pressions de l’Ump en vue des législatives qu’au respect de leurs électeurs. 2/3 des élus de l’Udf appellent aujourd’hui à voter Nicolas Sarkozy. Avec ses ralliements, l’opération ni gauche ni droite du leader centriste semble se dégonfler comme un soufflet. En privé, le leader centriste aurait fait part de son pronostic de défaite de Ségolène Royal. Le débat télévisé auquel il s’est prêté l’aurait davantage servi le rendant socialo-compatible, cherchant ainsi à faire une OPA sur la droite du Ps au travers de la constitution d’un nouveau parti. Il y a, pour nous, beaucoup d’enseignements politiques à tirer de ce qui vient de se passer. Effets co-latéraux annoncés !!!

L’avenir du nouveau parti, le Parti Démocrate, que veut fonder François Bayrou semble financièrement bien compromis. Alors qu’il s’est présenté aux élections sous l’ancienne bannière, pourra-t-il disposer des fonds nécessaire ? Le fait que Hervé de Charette soit propriétaire de la marque Udf permet de garantir son existence, permettant aux ralliés centristes de la première heure à Nicolas Sarkozy, de vivre sous leur étiquette d’origine. L’Udf n’a de centriste que le nom. Nous avions mis un soin tout particulier à le dénoncer.

Sources : l’Express, le Nouvel Obs

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.