La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Touche pas à mon chocolat !

Par      • 8 Nov, 2013 • Catégorie(s): Coups de coeur  Coups de coeur    

Ah… le chocolat ! Après mon Amoureux et le livre, l’une des plus belles rencontres de ma vie… !

Régal pour les papilles, petite douceur réconfortante, dynamisant intellectuel, bref, consommé avec modération – comme à peu près tout dans la vie, sauf l’Amour ;+) – le chocolat est une petite merveille. En outre, il semble que les dernières études scientifiques aillent toutes dans le même sens et démontrent qu’il a aussi des effets bénéfiques pour la santé.

De quoi se faire plaisir tout en se faisant du bien !

Le chocolat réduirait les risques d’AVC et d’infarctus du myocarde

L’AVC représente tout de même la troisième cause de mortalité dans les pays développés. De quoi rechercher des solutions pour l’éviter. Outre surveiller sa tension artérielle et limiter les apports en mauvaises graisses et en sucre, l’on peut peut-être compter sur l’aide du chocolat. 

En effet, une étude publiée dans la revue Neurology, réalisée par une équipe du Karolinska Institutet en Suède, démontre que manger du chocolat diminuerait les risques d’AVC de 17 % !

Cette étude n’a pas été réalisée sur 2 pelés et 3 tondus sur 15 jours, mais sur plus de 37.000 Suédois âgés de 49 à 75 ans et leur consommation de chocolat a été mise en parallèle avec leurs dossiers médicaux, ce sur 10 ans. Les résultats semblent probants : les gourmands de chocolat ont moins d’AVC ! Cela serait dû aux flavonoïdes. Ces composés permettraient de réduire la coagulation du sang et d’empêcher ainsi la formation de caillots. Par ailleurs, ils pourraient également diminuer le taux de mauvais cholestérol dans le sang et la pression artérielle.

Une autre étude, britannique cette fois, publiée en 2012 dans The American Journal of Clinical Nutrition, a bel et bien confirmé l’effet bienfaisant du chocolat sur la santé. Sa consommation régulière semble vraiment avoir un impact très positif sur le système cardiovasculaire : fluidification du sang ; diminution de la pression artérielle ; diminution du taux de triglycérides ; diminution du taux de mauvais cholestérol ; effet anti-oxydant ; atténuation des douleurs rhumatismales ; stimulation du système immunitaire ; amélioration des performances intellectuelles et favorisation de l’élimination des graisses. Rien que ça ! Ainsi, consommer du chocolat diminuerait le risque de maladies cardiovasculaires de 40 %. 

Comment bénéficier de ses bienfaits

Bien sûr, ne pas se précipiter sur une boîte de pralines belges ! Ce qui est bon pour la santé dans le chocolat, ce sont les composés présents dans le cacao. Donc il est judicieux de croquer du chocolat noir, contenant au minimum 60 % de cacao.

Les procédés de fabrication industrielle détruisant la majorité des polyphénols contenus dans les fèves de cacao, si possible, préférer un chocolat artisanal.

Quant à la quantité, l’idéal est de 10 g par jour, soit deux petits carrés. 

Pour sa conservation, le mieux est un endroit sec, frais et à l’abri de la lumière. Attention à l’humidité, qui est l’ennemie du chocolat. Donc surtout pas de chocolat au réfrigérateur !

Après… si vous avez de bonnes analyses de sang et un indice de masse corporelle normal, rien ne vous interdit de vous montrer plus gourmands. De surcroît le chocolat génère la sécrétion d’endorphines, qui sont à la fois euphorisantes et calmantes, favorisant la sensation de bien-être ! 

Alors, faites vous plaisir !!!

 Ma recette de pâte à tartiner chocolat-noisette 

  • Faire fondre au bain-marie 100 g de chocolat noir ;
  • Incorporer 150 g de pâte de noisette ;
  • Ajouter 2 cuillères à soupe d’huile de noisette et une cuillère à soupe de sirop d’agave.

Evidemment, les ingrédients de bonne qualité, voire biologiques, sont à privilégier. A savourer sans tomber dans la malbouffe !

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

Une Réponse »

  1. @Virginie

    Y a un biais dans l’étude ! Une part non négligeable d’#AVC chez les hommes surviennent avant 50 ans ! Le responsable en serait la surconsommation de café.

    Il faut rappeler tout de même que le chocolat consommé, c’est du sucre et de la graisse saturée. Le beurre de cacao issu de la pression des fèves de cacao contient entre 57 et 60% de graisses saturées.

    Pour un chocolat à 30% de sucre, cela représente 21% de graisses saturées absorbées et 30% de sucre ! Bon, le chocolat ? Oui, sans doute, mais avec extrême modération, tout de même !

Laisser une Réponse

*