La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Communiqué émanent du Mjs et consorts suite à l’intervention de Ségolène Royal sur France Inter

Par      • 6 Sep, 2006 • Catégorie(s): Divers  Divers    

Ségolène RoyalVoilà ce que j’ai reçu 30 minutes après l’intervention de Ségolène Royal sur France Inter lundi soir. Un peu avant, à 19 h 30, je recevais un communiqué du Mjs signé Matthieu Rouveyre :

Communiqué de Razzye Hammadi, Président du MJS de Claude Roiron, Secrétaire nationale chargée de l’Education de Yves Durand, Secrétaire national chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

Nous ne pouvons qu’être surpris par les déclarations de notre camarade S Royal concernant l’école. Ces propositions ne figurent pas dans le projet des socialistes, voté à l’unanimité, pire elles s’éloignent de sa vision et de son esprit.

La suppression de la carte scolaire, proposition récurrente dans les programmes de la droite, ne ferait que renforcer la ghettoïsation de l’école publique et créerait une école à deux vitesses. Au contraire, pour sortir de ces logiques de cloisonnement et de zonage et afin d’assurer une véritable mixité sociale et scolaire, il faut attribuer aux établissements des dotations en fonction des catégories socio professionnelles qu’ils accueillent.

Plus les populations accueillies sont défavorisées, plus les dotations seront élevées. Cette mesure devra être étendue au privé afin qu’il puisse s’inscrire dans cet équilibre.

La proposition de mettre des vigiles dans les classes est pernicieuse car elle réduit la dimension éducative à la seule punition et à la normalisation des comportements et des savoirs. Pour la gauche, l’école doit redevenir un lieu d’épanouissement personnel pour les élèves et non une maison de correction.

Enfin, la question du temps de travail des enseignants doit être abordée avec eux et leurs représentants. Elle doit faire partie de la clarification de leur métier et de leurs missions et non alimenter le discrédit jeté sur eux par la droite réactionnaire.

La gauche s’inscrit dans une tradition où l’école est le creuset de la République, ce sujet doit donc nous rassembler, et au-delà de nous, l’ensemble du pays.

La matin même, Jospin faisait part de son étonnement face à la proposition de Ségolène Royal d’assister d’un adulte les professeurs de classes difficiles. Pas de quoi fouetter un chat ? C’est bien orchestré tout cela. Pour ceux qui étaient à Serquigny, vous pourrez noter la présence de Claude Roiron dans la liste des signataires. Mais que fait-elle dans cette galère ?

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. C’est qui Claude Roiron ?

  2. Claude Roiron est secrétaire nationale aux questions d’éducation. Elle présentait le projet lors de la réunion de Serquigny. Je n’ai toujours pas digéré ses propos relatifs aux petits patrons et autres indépendants qui ne sont pas la préoccupation du Ps, selon ses dires. Justement, on ferait bien de s’en occuper et de focaliser une partie de notre réflexion collective sur les questions de formation et d’apprentissage plutôt que de focaliser son énérgie dans des débats stériles !!! La carte scolaire… elle est morte depus longtemps, vu les mécanismes dérogatoires, vu la concurrence de l’enseignement privé. Elle est aujourd’hui un outil de barrage à la mixité sociale. Ségoléne a encore raison sur ce coup-là ! Et ce n’est pas le copier/coller sarkozyste sur cette question, comme sur d’autres (service civique) qui doit nous empêcher de penser.