La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Zéro social : je suis sur Facebook !

Par      • 26 Jan, 2009 • Catégorie(s): Blog  Blog    

Je me suis intéressé aux réseaux sociaux pour des raisons bassement professionnelles. Je les utilise dans le cadre d’opérations de référencement sans d’ailleurs constater d’impact sur la notoriété.

Hier, après-midi, alors que je paramétrais l’envoi automatique de mes billets sur les outils de micro-blogging (attention Voie Militante va buzzer encore plus !), voilà que je reçois un message d’une amie sur FaceBook. Parmi ces ami(e)s, de vieilles connaissances à moi dont je ne suis pas bien sûr qu’elles soient encore mes amies ! Les amis de mes amis ne sont pas mes amis. Ayant reçu une demande de mon ami Jérôme Pasco, je l’ajoute sine die à la liste de mes amis. Et c’est le tour de Fabien, Rachid, Emeric, Céline qui acceptent à leur tour. En fait, je ne savais pas que j’avais tant d’amis. Je vérifie que mon fils aîné, par hasard, est sur FaceBook. Après avoir compulsé plusieurs pages de Szalkowski (nombreux aux États-Unis), je tombe sur mon fils qui semble avoir plein d’amis. Je reçois une demande d’une personne que je ne connais pas. Je lui demande pourquoi. Pas de réponse.

Très vite, mon mur (das Mauer ? une nouvelle prison virtuelle ?) est inondé de messages, de photos, d’actualités de tous mes amis. Dans mes actualités, je vois que Fabien a fait un câlin à une amie et que Valentin et Charlie sont devenus amis. Autrement dit, je suis au cœur de l’activité de mes amis. Enfin, je suis utile… grâce à Facebook. C’est d’ailleurs tellement intéressant de voir ces amis ! ;+)

Facebook, un monde qui relie le monde ?

Facebook, un monde qui relie le monde ?

Oui, mais à quoi ça sert ?

D’accord, il faut y être. Quant à savoir pourquoi, c’est une autre affaire ! Mais mon esprit mal placé m’a très vite amené à lire ce qu’en pensaient d’autres « amis ». David Abiker, ancien chroniqueur de Arrêt sur images, pose cette étrange question : comment gérer les morts sur FaceBook ? Avant de mourir, prenez le temps de supprimer votre profil sur FaceBook ;+) ou bien n’oubliez pas de le demander par voie testamentaire.

Et puis, il y a ces marchands prêts à tout : à vendre leur âme et celle des autres. Burger King, un autre géant de la mal bouffe, a proposé de supprimer 10 de vos amis en échange d’un hamburger gratuit. Vais-je devoir troquer mon fils pour pouvoir manger ? Quand on vous disait que les marchands étaient prêts à tout !

Et puis, il y a ces hommes politiques et ces femmes politiques prêts à tout. Chris Hugues, l’un des co-fondateurs de Facebook, a été le coordonnateur de la campagne Web 2.0 d’Obama qui lui aura permis de sortir du bac à sable pour atteindre la fonction suprême. Twitter, Facebook ont été mis à rude épreuve pour gérer l’omniprésence de l’ancien candidat devenu Président. Chris Hugues a développé des outils pour le candidat à la présidence : un blog devenu quelque peu désuet, un réseau social à part entière et une télévision.  L’Élysée, durant toute la campagne, a suivi pas à pas la campagne d’Obama en mobilisant un conseiller à plein temps.

Autre utilisation de Facebook : Fanny Gamelin, à la suite du suicide de son père Joël, a lancé un groupe sur Facebook afin de récupérer des fonds pour sauver l’entreprise familiale que son père avait créée. Elle a besoin pour que l’entreprise reparte du bon pied d’apurer un passif de 2.3 millions d’euros. Bonne chance !

Dans un autre registre, les groupements antimafias italiens ont fait fermer les groupes Facebook qui vantaient les mérites de deux mafieux siciliens, Toto Riina et Bernardo Provenzano. On peut imaginer de tout voir arriver sur FaceBook.

Confidentialité ?

Dans le cadre d’une communication politique ou commerciale maîtrisée, la présence de professionnels est de nature à limiter les dérapages. Mais pour Madame Michu ? Un outil comme celui fourni par le site Cvgadget.com vous permettra de disposer de toutes les références d’une personne dans les moteurs et autres réseaux sociaux. L’utilisation de Facebook n’est pas simple.  Ce tuto vous permettra peut-être de mieux appréhender dans Facebook  votre rapport  à la confidentialité.

Y a une vie après Facebook !

Le succès du géant du réseau social semble se heurter à un principe de réalité. Toujours cruel. Facebook n’a plus assez d’argent pour fonctionner. Initié par Google, le modèle économique basé sur la gratuité et son corolaire, l’envahissement publicitaire de nos écrans, s’essouffle au point où Facebook a récemment procédé à une nouvelle levée de fonds de 200 millions de dollars.

Tiens au fait : le chanteur Gérard Blanc est décédé. Les groupes FaceBook fleurissent déjà à sa gloire. C’est encore… une autre histoire.

Autres éclairages

Crédit photos : Pat Camden, Facebook, Ricosax

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

3 Réponses »

  1. Article bien rédigé et qui explique vraiment ce qui se passe sur Facebook, de même aucun impact sur mon espace, j’abandonne même la publication de mes articles là bas, finalement mes visites viennent plus de google et de blogasty que de cet antre de la pub, après tout le fait de devoir sans cesse lever des fonds est, comme vous le dites l’indicateur que tout n’est pas si rose….

  2. Hello,

    Ca alors … j »envois une demande d’ami !

    ;-)

    @ +

  3. j’ai rejoint le club, plutôt sceptique au début mais vite charmée. On verra… Denis, quand je peux je résume -traduis un article de Time Magazine (repris dans Courrier international ??) sur les avantages de facebook pour les ‘seniors’. Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit mon ami!

Laisser une Réponse

*