La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

« Berezina » de Sylvain Tesson

Par      • 1 Mai, 2015 • Catégorie(s): Littérature  Littérature    
Quel est le chemin pour aller de Paris à Moscou ? Prendre l’avenue Koutozov et aller tout droit, disent malicieusement les russes ! Le général russe Mikhaïl Illarionovitch Golenichtchev-Koutouzov
Sylvain Tesson dans un side-car russe de type Oural Trois hommes  Sylvain Tesson,  Cédric Gras (écrivain), Thomas Goisque  (photographe) accompagnés d’amis russes Vassili et Vitaly, ont entrepris d’aller à Moscou, 200 ans après la grande armée. Troquant de fiers destriers pour de vieux side-cars russes Oural, ils fendent la neige sale et détrempée sur les routes d’Europe lors l’hiver 2012.

Le soir, la vodka et les banias

Périple en mémoire de la retraite de Russie d’une armée dévorée par le froid qui marchait, de victoire en victoire, vers son propre anéantissement, fin de partie pour l’hybris napoléonien !

Dans ce périple, le mantra de Tesson était l’exergue du Voyage au bout de la nuit :

Notre vie est un voyage
Dans l’hiver et la nuit
Nous cherchons notre passage
Sous le ciel où rien ne luit

Source / Crédit photos : l’Express

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

Laisser une Réponse

*