La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

The Flowers of War ou l’odeur putride de la culture MainStream

Par      • 23 Août, 2012 • Catégorie(s): Cinéma  Cinéma    

C’est pour éviter que vous ne dépensiez le moindre euro, la moindre minute de votre précieux temps pour ce film que je me fends de ce billet ! The flowers of the war est un film d’une niaiserie assez rare – comme sait en produire le cinéma mainstream – qui raconte l’histoire d’un sale type  devenu bon du fait des circonstances de la bataille de Nankin qui opposait Chinois et Japonais en 1937.

Le synopsis

The Flowers of War ou l'odeur putride de la culture mainstream !Christian Bale, un sale type thanatopracteur de son état, se réfugie dans la cathédrale de Nankin, alors que les Japonais en odeur de conquête se déchaînent contre l’armée et le petit peuple chinois, commettant les pires exactions. Empruntant des scènes de guerre à Stalingrad de Jean-Jacques Annaud, le réalisateur chinois, Zhang Yimou, nous montre des images d’une brutalité très inutile.

Pour la petite communauté catholique, les affaires se compliquent lorsque des prostituées chinoises trouvent refuge dans l’enceinte de la cathédrale. Puis, les soldats japonais débarquent, cherchant à satisfaire une envie pressante auprès de jeunes filles chinoises de la communauté.  L’une d’entre elles restera d’ailleurs sur le carreau… de l’église. Un soldat chinois, à lui tout seul, arrivera à attirer l’attention des soldats japonais. Ouf, l’orage est passé.

Mais voilà, chassez le naturel, il revient au galop ! Un officier japonais – très amène – invite les 13 jeunes filles, à venir distraire les gradés. Afin de les extraire de la perspective d’un viol certain, les prostituées émues proposent de se substituer aux jeunes vierges effarouchées. Que vaut, en effet, la vie d’une prostituée ?

C’est là que Christian Bale sort de son trou ! ;+) A lui tout seul, déguisé en curé,  il va les sauver en jouant de la manivelle au milieu de ces barbares japonais.

 

Voie Militante Voie Militante

Tags :

Laisser une Réponse

*