La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La “modernisation” du PS

Par      • 27 mai, 2013 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

Modernisation = droitisation assumée !

Victoire posthume de Mrs Thatcher… Enfin le PS se modernise ! Il assume le fait que, selon lui, il n’y ait pas d’alternative à une politique néolibérale… qui est d’ailleurs en train d’échouer devant nos yeux ! Ou l’impasse assumée !

« la finance qui joue un rôle crucial pour le développement de l’économie réelle et sans laquelle nos entreprises ne peuvent pas croître, pas plus qu’un champ de cultures ne peut croître sans eau ».(…) « l’économie a changé, le charbon et l’acier ne sont plus les poumons de la puissance économique des pays européens : c’est la finance qui a pris cette place ». Pierre  Moscovici

« Le progrès, c’est aussi de faire dans les moments difficiles des choix courageux pour préserver l’emploi, pour anticiper les mutations industrielles et c’est ce qu’a fait Gerhard Schröder ici en Allemagne et qui permet à votre pays d’être en avance sur d’autres » François Hollande

 

Sources : Les Echos, Libération / Crédits photos : Ladmedia, Over-blog

Voie Militante Voie Militante

La “modernisation” du PS
2 votes, 5.00 avg. rating (99% score)

Tags : , , , , , , , ,

5 Réponses »

  1. Il faut continuer d’amputer pour mieux marcher (marché ?) !!! Avec deux moignons, nous continuerons de dévaler les pentes de la croissance dans le sens opposé à la pente !

  2. Qu’est-ce qui est le plus déplorable dans le développement économique en France : Que l’esprit ultra libéral gangrène le PS et le gouvernement ou qu’à gauche ( front de gauche et PC), on développe une logique d’opposition systématique sans propositions concrètes ?

    Ou encore que les salariés se fasse de plus en plus considérés comme des pantins à l’emploi ou que les syndicat français développent plus une logique corporatiste mettant en avant l’intérêt financier et politique de leur mouvement que celui des salariés ?

    Qu’est-ce qui est le plus déplorable dans l’analyse politique aujourd’hui ? Que l’on continue à analyser l’économie politique avec un principe minimaliste destiné à alimenter la fracture “Gauche/Droite” en spécifiant bien voire martelant que la droite ce sont les vilain et la gauche les sympas, ou que l’on pratique une analyse réfléchie visant surtout à obliger les anciens responsables comme les actuels, à prendre enfin leur responsabilités morales sur ce que nous vivons dans notre société moribonde et sur ce que nous allons vivre ?

    Bref, c’est quoi le but de la sémantique ? de prouver que nos convictions sont des certitudes avérées ou de créer le dialogue et la réflexion ?

  3. @Joseph Bernard

    Je serais tenté de dire rien de tout cela. Que le choix ne se résume pas du pareil au même :-)
    Que une vraie loi sur les banques était possible par exemple et il y en a bien d’autres.

  4. Ah oui ? Pourtant j’ai essayé d’être clair et ouvert jusqu’à balayer l’ensemble des solutions humainement acceptable…
    Ah que oui !

  5. @ Joseph Bernard

    Le plus déplorable est sans aucun doute la médiocrité du gouvernement actuel, comment pourrait-il en être autrement ? C’est lui qui est aux responsabilités… pas l’opposition.

    Ce blog regorge d’exemples ou l’indigence politique criante… l’histoire de la réforme bancaire en est tout a représentative :
    * Regarder ce bilan de la situation bancaire française http://www.les-crises.fr/risque-systemique-1/
    * Écouter monsieur Moscovici parler de la réforme bancaire: http://www.voie-militante.com/politique/finances/comment-la-reforme-de-separation-des-banques-a-ete-enterree/

    Je suis bien en mal de savoir quelle excuse bidon ils inventeront lorsque BNP ou SG sera incapable d’honorer ces engagement de banque de dépôt lors du prochain gros pépin (qui ne serait tarder).

    … et je ne parle même pas de démocratie… le PS est incapable d’instaurer la transparence dans les discussions autour de *ses* lois !

Laisser une Réponse

*