La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Valérie Trierweiler : surprise, surprise… sur le nouveau site de l’Elysée

Par      • 19 déc, 2012 • Catégorie(s): Institutions  Institutions    

Les jours, les semaines, les mois passent depuis que François Hollande est arrivé à l’Élysée. Le 25 avril 2012, face aux journalistes, le candidat devenu président déclarait : ” Je ne mélangerai pas vie publique et vie privée.”

Nous aurons eu tout d’abord droit à ce message invraisemblable d’une femme jalouse. Depuis, le message a été soigneusement effacé de la timeline Twitter de Valérie Trierweiler. Et puis, il y a eu cette impensable lettre signée “François Hollande” adressée au TGI de Paris dans le cadre d’une plainte déposée par sa compagne envers les auteurs du livre “la Frondeuse”. Rappelons que le Président de la République est le garant de l’indépendance de la justice dans notre pays !

J’imagine quelle aurait été notre réaction indignée si, sous Nicolas Sarkozy, le site de l’Élysée nous avait présenté les activités de Carla Bruni. A quoi avons-nous affaire ?

Valérie Trierweiler sur le site Elysee.fr !

C’est tout en bas de la page d’accueil du site Internet de l’Élysée ! Tout un symbole, en effet.

François Hollande et Valérie Trierweiler, côte à côte en bas de la page d'accueil du site de l'Elysée

Et le plus drôle, pour la fin

En allant à la page consacrée à la compagne du chef de l’État, je suis tombé sur cette actualité, classée dans “Institutions et réforme de l’Etat“. Étonnant, non ?

L'arbre de Noël 2012 catégorisé dans "Institutions et réforme de l'Etat" !

 

Voie Militante Voie Militante

Valérie Trierweiler : surprise, surprise… sur le nouveau site de l’Elysée
3 votes, 5.00 avg. rating (99% score)

Tags : , , , , , , , ,

Une Réponse »

  1. Je ne trouve pas impensable la lettre de François Hollande, qui n’est qu’un témoignage portant sur des propos qui lui ont été attribués. Je ne crois pas que parce qu’il est président de la République, il devrait lui être interdit de réfuter un discours qu’on lui prête, et il n’y a là aucune atteinte à l’indépendance de la justice, à laquelle aucun ordre, aucune directive n’a été passée (j’ai même entendu quelqu’un dire qu’il dictait le verdict, alors que la lettre ne fait que dire “ce qui est écrit pages tant et tant n’a jamais été mon propos”). Il est d’ailleurs curieux qu’on ne s’intéresse en fait qu’à la missive de François Hollande, et bien moins à celle de Manuel Valls, qui lui aussi conteste des propos qu’on lui attribue, ne fait aucune pression sur la justice, mais envoie son courrier avec en-tête du ministère de l’Intérieur.

    Les protestations ne sont venues que de gens ayant un intérêt politique dans cette affaire, et de gens qui croient sincèrement qu’il s’agit là d’une ingérence de l’exécutif dans le judiciaire. Mais aucun professionnel du judiciaire n’a protesté, et de avocats sont intervenus pour dire qu’il n’y avait là rien que de très normal.

    pour moi, cette affaire relève, pour beaucoup, de la mauvaise foi de certains, qui voient des attaques contre l’Église ici, un débat sur la violence faite au femmes là, etc., et insinuent sans trop de délicatesse que des ministres qui traitent les dossiers dont ils ont la charge ne le font que pour détourner l’attention de Florange, ou de NDDL, ou de je ne sas quoi d’autre.

    Nous avons un gouvernement de bras cassés, qui mène, sous couvert d’une étiquette (usurpée) de gauche une politique à peine moins droitière que celle de Sarkozy. Je préfère qu’on ne perde ni temps ni énergie à s’occuper de babioles, pour se concentrer sur les vraies fautes, trahisons, dérives de nos dirigeants.

Laisser une Réponse

*