La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le Toréador Allemand est-il fou ? Veut-il terrasser le taureau espagnol ?

Par      • 19 avr, 2012 • Catégorie(s): Finances  Finances    

Il se passe quelque chose de vraiment intéressant actuellement en Espagne.

Jusqu’en 2007 la gestion macro-économique de l’état espagnol de Zapatéro était bien meilleure que celle de Allemagne pendant la même période selon les sacro-saints critères allemands.

  • déficit public espagnol/ PIB  de 27% (50% pour Allemagne) .
  • excédent de la balance budgétaire de +1.9% (+0.3% pour Allemagne).

Donc on ne peut absolument pas accuser les gouvernements espagnols d’avoir été laxistes dans la gestion du budget public selon les critère allemands. Au contraire, sa rigueur de gestion était supérieure à celle de Allemagne. (source : krugman.blogs.nytimes.com)


Quel est le problème espagnol ?

Le Toréador Allemand est-il fou ? Veut-il terrasser le taureau espagnol ?L’Espagne vivait alors dans une immense bulle immobilière, créée de toutes pièces par les banques privées. Dans les 10 dernières années,  on a construit en Espagne 4,6 millions de logements. Moins de 3 millions d’entre eux ont été vendus. (source : eleconomista.es).

D’ailleurs, les banques des “vertueux” allemands ont massivement prêtés à l’Espagne. 109 des 202 milliards de $ d’encours de prêts de banques allemandes à l’Espagne au 31 décembre 2009 étaient à  destination des banques espagnoles (source : www.calculatedriskblog.com).

Si on parle toujours de la dette public, on ne parle jamais de la dette privée (biais idéologique néolibéral habituel). Celle de l’Espagne est d’environ 200% du PIB, soit environ 2.800 Milliards d’€ ! Ce n’est pas rien (source :  http://www.latribune.fr/).

Et que croyez vous qu’il arriva… La bulle éclata ! (Voir la Bulle immobilière espagnole sur Wikipedia) L’état espagnol fut contraint alors de venir au secours du secteur bancaire, mais aussi de la population espagnole. Ces interventions gouvernementales ont contribué à creuser le déficit public espagnol.

Que se passe-t-il aujourd’hui?

Du fait que les particuliers espagnols ne peuvent plus payer leurs prêts (allants pour certains jusque 50 ans !) à cause de pertes d’emplois massives et/ou de baisses de salaires, les banques se retrouvent en difficultés.C’est ce qu’on nomme des créances douteuses – elles s’élevaient à 143,815 milliards d’euros en février, soit 8,15 % du total des créances, contre 7,91 % en janvier et 7,61 % en décembre. (source : lemonde.fr)

 Que demande le gouvernement allemand ?

Il demande au gouvernement espagnol de baisser drastiquement les dépenses de l’Etat, d’où les coupes claires dans les budgets de la santé et l’éducation par exemple (source : fr.reuters.com).

Mais si l’état espagnol baisse ses dépenses, l’activité économique s’en ressentira fortement (voir la Grèce), cela aura pour effet de désolvabiliser de plus en plus d’espagnols, ils ne pourront plus payer leurs prêts aux banques, aggravant ainsi la crise bancaire !

Les banques espagnoles ont d’ors et déjà besoin de 350 Milliards d’€ pour ne pas sombrer ! (source http://www.elconfidencial.com/). Les marché financiers ne s’y trompent d’ailleurs pas car ils sont de plus en plus réticents à prêter à l’Espagne.

Comment interpréter ce comportement allemand?
  • Obsession idéologique ?
  • Pulsion auto destructrice ?
  • Ou volonté plus perverse de pousser les espagnols à bout, afin de ne pas devoir endosser la responsabilité de l’éclatement (voulu mais inavouable!) de la zone Euro ?


Je penche pour la 3ième hypothèse mais c’est un jeu très très dangereux ! Dans tous les cas le Titanic Europe continue à couler lentement mais surement.

Crédits photos : wikipedia.fr, lamontagne.fr, 11tanihi.wordpress.com

Voie Militante Voie Militante

Le Toréador Allemand est-il fou ? Veut-il terrasser le taureau espagnol ?
2 votes, 5.00 avg. rating (99% score)

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser une Réponse

*