La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

#NDDL : Notre-Dame-d’Hollande

Par      • 18 nov, 2012 • Catégorie(s): Environnement  Environnement    

Vendredi, alors que le nouvel hôte de l’Élysée était en voyage officiel en Pologne, il a rappelé sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes la “force du droit” et son engagement :  “j’ai toujours dit que j’étais favorable à cette plate-forme aéroportuaire“. Est-ce bien là le rôle d’un Président de la République de monter en 1re ligne sur un sujet d’intérêt “local” ? Décidément, François Hollande semble avoir quelque peine à quitter ses habits et ses souliers de Président de Conseil général, gommant au passage l’image de chef de l’Etat qu’il avait péniblement cherchée mardi dernier à nous dessiner.

NDDL : trois risques politiques majeurs

Il prend surtout trois risques politiques majeurs. Le premier, c’est, dans les prochains jours, de voir les Verts quitter la majorité. Le Parti Socialiste se retrouverait alors seul au pouvoir en compagnie de ses deux satellites que constituent le PRG de Jean-Michel Baylet et le MRC de Jean-Pierre Chevènement.  Le deuxième risque surtout, c’est de devoir une nouvelle fois se dédire comme il a pu le faire sur la TVA, en prenant la décision inéluctable d’un moratoire sur ce projet qu’il qualifiait en 2011 en ces termes : “La création d’un aéroport international à Notre-Dame-des-Landes pose effectivement des questions au niveau économique et écologique“. Hier, ce sont 13 500 barbus citoyens français qui ont manifesté pour que le projet de Grand aéroport de l’ouest, si cher à Jean-Marc Ayrault, soit remis aux calendes grecques. Cette question est devenue un symbole, comme l’avait été en son temps la création d’un camp militaire sur le plateau du Larzac. Le troisième, c’est surtout de devoir se séparer prématurément de son Premier ministre, dès lors que le moratoire sera appliqué. Matignon ne se conduit pas comme un camping-car !

Jean-Marc Ayrault : joker !

Voie Militante Voie Militante

#NDDL : Notre-Dame-d’Hollande
2 votes, 5.00 avg. rating (99% score)

Tags : , , , , , , , , ,

8 Réponses »

  1. - @ denis :
    il ne s’agit pas de prendre des “risques politiques”, il s’agit pour le président de la république d’etre “le garant de la force du droit” et a t il ajouté “il y a aussi la primauté de la volonté non seulement de l’état mais aussi des ELUS”.il s’agit d’un projet d’état initié depuis 40 ANS ! (le mal français!) s’inscrivant dans le cadre d’un partenariat public-privé entre les pouvoirs publics,communes,départements et régions pays de loire et bretagne.l’ex sénateur MELANCHON, le sénateur PLACE tous 2 devant,aussi,leur élection au PS pourraient peut etre s’en souvenir ?.le 1er ministre et son gouvernement sont également dans leur role qui est de choisir et décider démocratiquement dans le respect du droit.toutes les forces de gauche dont le PC et meme au dela(lire l’huma sur le sujet) approuvent cet investissement majeur essentiel au développement économique de leur région et donc pour l’emploi.
    la comparaison osée avec le “larzac” de 1970 ! me hérisse le poil car cela n’a strictement rien à voir.j’en reste là faute de temps..le natif de BREST que je suis pense plutot à PLOGOFF petite commune de LA POINTE DU RAZ , aujourd’hui “grand site de france” dont toute la population tous ses élus se sont mobilisé contre le projet giscardien d’y installer une centrale nucléaire !.rien que çà….une pure folie.en 1981-1982 ce projet a fini son triste parcours dans la baie des trépassés.les bretons doivent au moins cela,et ce n’est pas rien ! à françois MITTERRAND et son gouvernement….

  2. @Yvon

    Effectivement, Hollande n’est pas Mitterrand. Et comme tu le dis très justement, c’est avec Mitterrand et l’arrivée de la gauche au pouvoir que les militants du Larzac et de Plogoff ont dû leur salut. Mais nous sommes aujourd’hui face à la médiocrité des petits intérêts de petits élus locaux, très éloignés de ce qui avait fait la scission de Tours de 1920-1921 !

  3. _l’huma de ce jour revient sur ce dossier.à lire également les commentaires de militants du PC et du front de gauche……..belle illustration,s’il en était besoin que dans tous les partis sans exception la base dans les sections-cellules et meme les fédés départementales ne pèsent pas lourd face aux appareils nationaux et à la raison d’état…..quant à jean luc MELANCHON que dire encore ?,rien puiqu’il est dans une détestation pathologique qui transpire la haine personnelle……..

  4. Precision environ 30 000 personnes

    vous renvoie à quelques reflexions ici

    http://voixecologiques.blogspot.fr/2012/11/eelv-place-decide-davoir-confiance-dans.html

    ainsi que les articles précédents

  5. - @- gildas layec :
    je garde votre blog dans mes favoris.merci

  6. Pour moi la gauche française, c’est terminée. Je tire un trait définitif et préfère soutenir des personnes plutôt que des faux représentants d’un dogme bafoué par des manipulateurs politiques.

  7. Ah “notre dame des landes”…Voilà un sujet bruyant.

    faudrait pet-être que le gouvernement apprenne à écouter et à respecter les opposants même s’il faut convenir que exercice de la démocratie et de la liberté d’expression n’est jamais simple à respecter…

    J’ai en mémoire tous les conseils et les leçons données par les socialistes à Sarkozy pendant 5 ans. Je constate que le vieil adage qui dit que le donneur de leçon n’applique jamais à lui-même ses règles, est parfaitement respecté…Malheureusement !

  8. Facile de parler de force du droit et de légitimité. Le Droit est écrit par ET POUR certains. Ces “certains” font les lois; légitiment élus qu’ils sont, etc. Tétaniser nos consciences, nos réflexions, nos capacités à agir Contre ce que nous IMPOSENT ces grands singes qui nous dirigent, avec entre autres exemples ces Grands Projets Inutiles Imposés. Projets qui font de la Croissance en même temps que creuser La Dette, mais la dette de qui, que paiera ou ne paiera pas qui… Le buzz permanent joue avec l’espoir qui fait vivre… Et la folie des grandeurs dans tout ça ?

Laisser une Réponse

*