La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Bayrou a bien fondu les plombs !

Par      • 12 juin, 2009 • Catégorie(s): Elections  Elections    

On devait voir ce qu’on allait voir, nous disait Bayrou avant le 7 juin. Je cite :

Il y a des gens qui possèdent des instituts de sondage, il y a des gens qui  gouvernent les instituts de sondage par les marchés qu’ils leur donnent, il y a  des gens qui se font les chefs d’orchestre des sondages [...] Je dirai tout ce que je sais des sondages et des manipulations. Et je dirai qui et je dirai comment… J’ai des informations [...] … ceci est poussé. Ce n’est pas pour constater un mouvement. C’est pour faire naître un mouvement. Il y des moments où les sondages sont des armes. Et ils servent aux puissants pour essayer d’éviter ce qu’ils ne veulent pas…“.

Alors qu’il devait nous casser la baraque, le chef du MoDem vient de faire ses plus plates excuses à Brice Teinturier.

Denis Delmas, le Président de TNS Sofres, dans sa réponse au président du MoDem, est très clair :

Bayrou, un soldat qui a fondu les plombs ?

Bayrou, un soldat qui a fondu les plombs ?

J’aurais presque fini  par en prendre un parti résigné et rester silencieux si vous n’aviez délibérément choisi, M. Bayrou, de pousser vos arguments à notre encontre jusqu’aux portes de la diffamation.”

J’ose croire qu’il aura le courage d’adresser toutes ses excuses à Daniel Cohn-Bendit. Mais je dois dire qu’un homme qui se comporte de cette façon ne peut pas prétendre à la fonction suprême dans ce pays. Daniel Cohn-Bendit avait raison lorsqu’il le qualifia de “minable” et qu’il lui prédit qu’il venait de perdre toutes ses chances pour la présidentielle de 2012.

Je vous invite à lire et relire l’excellent billet d’Alain Rey sur la nature politique du MoDem. J’ai, pour ma part, très bien compris qu’entre Sarkozy et Bayrou, celui qui était le plus dangereux pour la démocratie n’était pas celui qu’on croyait.

Crédit photos : Faire des soldats en plomb, Ps Metz, Park2ParkLa

Voie Militante Voie Militante

Bayrou a bien fondu les plombs !
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Tags : , ,

9 Réponses »

  1. J’ai bien lu, vous bien avez écrit : “Entre Sarkozy et Bayrou, celui qui était le plus dangereux pour la démocratie n’était pas celui qu’on croyait.” ?

    Ce que vous laissez entendre (que Bayrou est plus dangereux pour la démocratie que Sarkozy) est risible, mais surtout pathétique. Extraordinaire en fait ! Le syndrome de Stockholm, peut être ? Ou alors vous voulez redonnez force aux arguments de Bayrou, qui dit que l’UMPS ont le même intérêt à préserver leur gentil oligopole…

    Bayrou est imposteur, écrit votre ami Rey, parce qu’il trouve le moyen d’attirer des électeurs déçus de votre parti socialiste. Ai-je bien compris ? Ne pouvez-vous pas lever le nez du canevas bipolaire dans lequel vous avez grandi, pour prendre la mesure de la recomposition en route ? Si quelqu’un au PS avait le talent de réunir autour de lui, ça se saurait, maintenant. Peut être est-ce manque de leader qui vous gène. Mais les idées ? Vous hurlez partout “Bayrou est un affreux jojo de droite” – mais démontrez que c’est le cas. Donnez nous des arguments. On est curieux.

    Plutôt que faire le jeu de Sarkozy. C’est vrai qu’il est fin tacticien celui là, à réussir à convaincre des gens comme vous de tirer contre leur camps (celui des progressistes, si j’ai bien compris) – et donc à lui garder son lit au chaud… Encore l’ouverture, d’une autre manière!!

  2. @Pierre

    D’abord, vous ne semblez pas être au courant : je ne suis plus au PS.

    Deuxième remarque. La stratégie de la victimisation ne vous rappelle rien. Moi, je n’ai pas oublié. D’ailleurs, la seule qui a cautionné les propos de Bayrou s’appelle Marine Le Pen. C’est vrai qu’elle aura besoin de toutes les voix des électeurs de la droite et du centre droit à Hénin Beaumont. Vos propos sur l’UMPS me rappellent de bien mauvais souvenirs…

    Troisième remarque. Il y a deux aspects dans un homme politique : ses idées et ses manières de faire. Si j’ai bien compris les propos de Corinne Lepage, il y a bel et bien un problème Bayrou quant à la manière de faire. N’est-ce pas là le plus important lorsqu’on confie à un personnage public la possibilité d’appuyer sur le bouton nucléaire ? Concernant Sarkozy, vous êtes-vous un jour posé la question ? J’ai voté contre les idées de Sarkozy et, compte tenu de mes valeurs, je ne voterai jamais à droite quelles que soient les circonstances. Mais j’avoue ne pas me réveiller la nuit en sursaut en m’imaginant le pire avec Sarkozy. Et vous ?

  3. Ce que je trouve dangereux, c’est l’insinuation, la manière de se comporter et, la façon de diriger un Parti quand on est à ce niveau de représentation de la vie politique nationale.

    Combien de militants du Modem ont été associés à la rédaction de 12 commandements européens du Modem, à la platte-forme des démocrates européens ? Quant au fond des propositions assez creuses (je les ai lues et commentées sur Voie Militante), elles masquent la seule ambition de Bayrou : être calife à la place du calife par la rhétorique fumeuse de l’ultra-centre. Bayrou ne fait que de donner encore davantage de discrédit à la politique alors qu’il prétend, maniant l’oxymore intellectuel à la perfection, faire le contraire et c’est en cela, oui, qu’il est “dangereux” pour la démocratie. Il la dessert. Nous l’avons tous vu il y a 10 jours face à Cohn-Bendit et dans son combat à faire jaillir la vérité face à TNS Sofres.

    Il allait casser la baraque. Il a tout juste réussi à casser la sienne !

  4. Mr Guillery

    Vous vous fatiguez pour rien, il y a une haine pour F BAYROU parce qu ‘il gêne une organisation tranquille du débat politique. En permanence; il faut démontrer et donner des preuves de notre gauchitude. Mais nous ne sommes pas de gauche, nous ne l’avons jamais dit.. Alors laissons Sarkosy au pouvoir et critiquons les centristes, car il permet à une liste écologique de faire 17% au élections.Après tout ces gens ne souffrent pas trop du système en place .Pauvre république.

  5. @militant modem

    Votre gauchitude, à y regarder de plus près, ressemble à celle de Giscard vis à vis de Chirac.

    Quant à croire, compte tenu de ce que nous avons vu de Bayrou, qu’il a la capacité à inquiéter Sarkozy, si j’ai pu le croire, sachez que je ne le crois plus !

  6. Ni Chirac, ni surtout Mitterrand n’ont été ma tasse de thé. Je crois que beaucoup de choses faites sous la gauche auraient été faites de toute façon en 1981.

Laisser une Réponse

*