La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le revenu de base, une solution à la crise du travail

Par      • 12 mai, 2013 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Le salaire est une somme versée en échange d’un travail. Contrairement à une idée reçue, son montant n’est pas proportionnel à la valeur ajoutée créée. Son montant est défini par le point d’équilibre sur le marché libre de l’emploi.

Avec un chômage endémique, et en l’absence de revenus permettant d’échapper à la pauvreté, le marché de l’emploi est favorables aux employeurs. Plus le chômage est fort, plus l’avantage est aux patrons lors la négociation salariale.

L’apparition de travailleurs pauvres, la souffrance croissante au travail, l’insatisfaction professionnelle endémique, la difficulté pour les gouvernements à instaurer plus de justice sociale, … sont tous des symptômes de ce manque de tension sur le marché du travail.

Modifier le rapport de force

Le seul moyen de résoudre ce problème est de rétablir un rapport de force. Je ne vois que deux véritables solutions pour arriver à cet état :

  • le retour au plein emploi ou
  • un revenu de base offrant au travailleur une chance de refuser un emploi.

Sachant que le retour au plein emploi est impossible et sur le fond pas souhaitable, l’introduction d’un revenu de base me semble être la seule solution.

Voie Militante Voie Militante

Le revenu de base, une solution à la crise du travail
3 votes, 5.00 avg. rating (99% score)

Tags : , , , , ,

9 Réponses »

  1. J’ai deux questions. Comment tout cela est-il financé ? Pourquoi parles-tu de l’impossible retour au plein emploi ?

  2. L’économie française (ou même européenne) n’a jamais dégagée autant de richesses qu’aujourd’hui… je ne vois pas en quoi il pourrait y avoir fondamentalement un problème de financement assurant à chacun des moyens d’existence.

    Calcul de coin de table: 1000 euros par adulte et 500 par enfant et par mois, cela fait ~700 milliards d’euros, soit un peu plus d’1/3 du PIB français.

    Il n’y aura plus de plein emploi en Europe, car il n’y aura jamais plus la croissance nécessaire pour compenser les gains de productivité. Seule une guerre fortement destructrice pourrait rétablir le plein emploi.

  3. @Kelson

    Et le revenu d’existence serait-il fonction des ressources ?

  4. @Denis

    Oui. Il est inconditionnel ; mais il grandit à l’intérieur des revenus existants (salaire, retraite, …) pour ceux qui en ont.

  5. @Denis

    Mauvaise réponse…. la bonne réponse est “Non. Il est inconditionnel.”

  6. @Kelson

    C’est bien ce qui me semblait ! ;+)

  7. Je ne vois toujours pas avec quels impôts l’Etat providence va le financer alors qu’il n’arrive pas à se désendetter du 1/10 de cette somme.

  8. il y a site et initiative europeenne à signer
    Toutes les infos ici
    http://revenudebase.info/

  9. @ veto22

    Je ne comprends pas exactement le problème… il n’est pas question ici de lever ~700 milliards d’euros supplémentaires. De plus, l’on ne parle pas ici du budget de l’État, mais de la création d’une caisse de répartition à l’image des caisses de retraite par exemple.

Laisser une Réponse

*