La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Bonne année : mes roses fleurissent en janvier !

Par      • 2 jan, 2012 • Catégorie(s): Economie et social  Economie et social    

Rose blanche photographiée à Saint Eloi de Fourques, le 2 janvier 2012De retour d’Ardèche où il faisait hier 18° à Chauzons, j’ai eu la joie de voir un de mes rosiers tout en fleur ! En septembre, la baisse de demande d’énergie due à la douceur (de 2.1% par rapport à 2010) a provoqué un ralentissement de la consommation et de la croissance. Bientôt, il nous faudra nous préoccuper des moyens pour relancer la consommation d’énergie dans notre pays : la production d’électricité d’origine nucléaire a baissé de 0.6% sen septembre 2011. Il vaut mieux compter sur le réchauffement climatique que sur François Hollande et sur quelques anti-nucléaires pour fermer Fessenheim et sortir du nucléaire. Moins d’énergie consommée, c’est surtout moins de recettes fiscales pour l’Etat !!!

Mesures face à la démesure

En cette année 2012 que je vous souhaite à tous et à toutes joyeuse et fructueuse, je voudrais attirer votre attention sur un article remarquable publié dans le Monde diplomatique de janvier 2012, écrit par Gilles Ardinat. L’article s’intitule Chiffres tronqués pour idée interdite. La démonstration, autant vous le dire, a secoué les quelques neurones de l’économiste que je fus naguère.

Gilles Ardinat revient sur le taux d’interdépendance de l’économie française et sur les propos de Madame Laurence Parisot, président du MEDEF et accessoirement de l’IFOP, qui affirmait récemment que nos exportations pesaient un quart de notre PIB, donc un quart de nos emplois. Or, dans les comptes de la comptabilité nationale, les exportations représentent un chiffre d’affaires, là où le PIB mesure la valeur ajoutée, c’est-à-dire la différence entre le chiffre d’affaires d’un côté et les produits et services achetés de l’autre. Autrement dit, Madame Parisot nous raconte n’importe quoi !!! Gilles Ardinat, reprenant une étude de l’INSEE de 2008 établit le ratio entre le chiffre d’affaires et la valeur ajoutée à 3.68. Autrement dit, les exportations ne représentent que 1/14 de notre PIB et de nos emplois. CQFD.

Ce matin, Jacques Sapir était l’invité de France Culture. Coupé en permanence par un Brice Couturier qui endossait pour l’occasion les habits – un peu défraîchis – d’un chien de garde de l’orthodoxie néo-libérale, l’économiste nous expliqua brillamment en quoi le maintien dans l’euro nous amènerait au désastre. Je vous invite à le lire et à l’écouter. Fédéraliste dans l’âme, j’ai voté NON à Maastricht, NON au projet de TCE, parce que nous mettions l’économie avant la construction politique. Nous ne pouvons pas imposer le fédéralisme à des pays qui n’en voudraient pas, sur la base de choix politico-socio-économiques qui sont en train de nous faire sombrer. La construction européenne bâtie autour de l’Euro a échoué. Nous devons en sortir le plus rapidement possible.

Je retourne à mon silence, en vous souhaitant une fois de plus une bonne année 2012.

Saines lectures pour 2012

Voie Militante Voie Militante

Bonne année : mes roses fleurissent en janvier !
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

5 Réponses »

  1. @Denis

    Meilleurs voeux à toi pour cette nouvelle année! Année apocalyptique dans le sens étymologique c’est à dire “enlever le voile” ou “révélation”! celle de l’impossibilité de continuer à construire l’Europe néo-libérale de l’€uro contre celle des peuples.

  2. @Yann

    Bonne année à toi et merci pour ton concours précieux au contenu de Voie Militante !

  3. Ah ces beaux échanges d’esprit me rappellent l’ancien régime. Je découvrais récemment un auteur nous décrivant bien cette société en déclin, ou le bon mot remplace un programme.

    « La médisance, chef-d’œuvre de l’esprit humain, perce avec circonspection : l’on ne se connait pas assez, l’on s’estime trop peu pour rien hasarder » Dampmartin dans un provincial à Paris en 1789 (petit livre que je vous conseille, que j’ai vu sur la base de http://www.ebibliophilie.com, et qu’on peut télécharger sur Googlebooks d’ailleurs)

    Le deux partis s’invectivent, tournent en rond, et l’on ne produit plus que des conseils, de la stratégie, et pour faire il n’y a plus personne.

    Mon regret principal vient du fait que nos politiques ne soient pas des entrepreneurs, mais des apparatchiks qui demeurent dans le sérail malgré leurs défaites successives.
    De ce point de vue, l’Amérique me semble plus saine.

    Pleins de regrets

    Bien Cordialement,

    Yohann

  4. Les roses aussi étaient en pleine floraison le 15 janvier 2012, en bretagne nord. Les butineuses étaient sur le romarin bien fleuri; Il n’y a pas eu d’hiver cette année. Une pause qui n’est bonne que pour les précaires de l’énergie, tant elle annonce la sécheresse.

Laisser une Réponse

*